Etats-Unis

Circuits et voyages Etats-Unis

Terre Amérique

Votre conseiller

Frédérique, votre spécialiste voyage
Contacter Emilie

votre spécialiste Etats-Unis
au 01 44 32 12 87

Demande de devis

Très investis sur les destinations que nous
proposons, c'est en véritable expert que nous
vous proposons nos conseils et services

Faire ma demande de devis

Information pays

Pour voyager l'esprit tranquille

NOM : ETATS-UNIS

SUPERFICIE : 9 629 048 km2

POPULATION : 324 860 380 habitants (2016)

DENSITE : 33,67 hab. /km2

CAPITALE : Washington D.C

NATURE DU REGIME : République constitutionnelle

CHEF DE L’ETAT : Donald Trump (président de la république)

LANGUE OFFICIELLE : Anglais

MONNAIE : Dollar Américain (USD) 

FUSEAU HORAIRE : UTC -5  à -10 soit - 6h (côte est) avec la France, -9h (côte ouest)

RELIGION : Etat laïque, à majorité protestante.

REVENU ANNUEL MOYEN : 50120 US $

RESSOURCES PRINCIPALES : Les Etats-Unis disposent de ressources naturelles considérables : ils sont la première puissance énergétique du monde. Ils possèdent des d’importantes réserves de charbons, de pétrole et de gaz. Par ailleurs, près de la moitié de la surface du pays est cultivable permettant, entre autre, la culture céréalière.

GEOGRAPHIE

Les États-Unis continentaux s'étendent d'est en ouest, de l'océan Atlantique à l'océan Pacifique. Ils sont frontaliers du Canada au nord et du Mexique au sud. L'Alaska forme une saillie au nord-ouest du Canada et les îles Hawaii se trouvent en plein milieu du Pacifique, à 4 000 km de la côte ouest.
Le pays compte trois grandes chaînes montagneuses : les Appalaches à l'est, les Rocheuses à l'ouest et la Sierra Nevada sur la frontière entre le Nevada et la Californie. Il est doté d'abondantes ressources naturelles et de vastes étendues de terre fertile.

CLIMAT

De type tempéré pour la plupart des régions, le climat des Etats-Unis présente des nuances plus importantes en fonction de la latitude : les températures sont plus élevées au Sud, les saisons sont plus contrastées à l’intérieur des terres et au Nord.
 
Le Sud de la Californie, par exemple, jouit d’un climat de type méditerranéen, avec des hivers plus doux et des étés secs ; tandis que les régions désertiques du Sud-Ouest connaissent évidemment des étés torrides.
 
En revanche, le plateau de Colorado, où se trouvent un grand nombre de parcs nationaux, connaît des étés caniculaires et des hivers chargés de neige. Les Rocheuses connaissent également un climat continental avec des hivers rigoureux, adoucis parfois par un vent chaud et sec appelé Chinook, et des étés très chauds.
 
L’automne et le printemps sont donc les périodes idéales pour la plupart des lieux, New York y compris : avril, mai, juin, puis septembre et octobre vous éviteront les froidures d’un hiver souvent rude et les étés caniculaires.
 
Pour consulter la météo en direct et voir l’animation satellite de CNN :  http://www.cnn.com/weather/

FAUNE ET FLORE

La topographie variée a donné naissance à des écosystèmes très différents les uns des autres. Les gigantesques séquoias de la côte ouest, dont certains seraient les plus vieux au monde, constituent les spécimens de végétation les plus impressionnants. Les États de l'Est abritent d'épaisses forêts composées d'érables, de chênes et d'ormes, qui se parent d'éclatantes couleurs à l'automne. Yellowstone, dans les RocheusesYosemite, dans la Sierra Nevada et le Grand Canyon, dans l'Arizona, sont les trois parcs nationaux les plus renommés. Dans les États du Nord-Ouest, on trouve certains des plus grands mammifères terrestres, tels l'ours noir, le grizzli, l'élan et le cerf. Les États du Sud abritent également une faune intéressante, comprenant notamment l'opossum et l'alligator. Parmi les bêtes à éviter, figurent en particulier ce dernier, le serpent à sonnettes, l'ours et le sanglier.

ENVIRONNEMENT

Région la plus peuplée, la côte atlantique garde l'empreinte de son héritage européen. Elle abrite les villes les plus anciennes, comme Boston, New York, Washington DC et Philadelphie, et a été le théâtre des principaux événements marquants du pays au début de son histoire.

Arrosé par le Mississippi, le Missouri et l'Ohio, le centre est le grenier à grain du pays.

Plus à l'ouest, les Grandes Plaines et leurs pâturages sont le pays des cow-boys. Le désert prédomine dans le Sud-ouest, où la densité de population demeure très réduite en raison du climat et de la pauvreté du sol.
De l'autre côté de la Sierra Nevada, la côte ouest a été investie par les Américains il y a 150 ans seulement, mais s'est jetée depuis lors à corps perdu dans l'avenir.

HISTOIRE

Environ 20 000 av. J.-C. : Arrivée des premiers habitants paléo-indiens depuis l'Asie par le détroit de Bering. Parmi leurs descendants, on compte les Pueblos (New Mexico), les Apaches (Texas), les Navajos (Arizona, Colorado et Utah), les Hopis (Arizona), les Crows (Montana), les Cherokees (Caroline du Nord), les Mohawks et les Iroquois (État de New York).

1492 : Christophe Colomb arrive dans l'île d'Hispaniola (l'actuelle République dominicaine) et y découvre des "Indiens". En cinquante ans, la majeure partie du continent américain est fouillée par des hordes d'explorateurs espagnols, portugais, anglais et français. Les premiers immigrants cherchent une fortune rapide avant de rentrer au pays, mais les suivants viennent dans le but de coloniser les terres.

1565 : Fondation de Saint Augustine (Floride) par les Espagnols. C'est la première colonie européenne permanente.

1602 : Installation de Français dans le Maine.

1607 : Première colonie britannique permanente à Jamestown (Virginie).

1619 : Arrivée de la première vague de « main-d'œuvre » noire originaire d'Afrique.

1620 : Fuyant les persécutions religieuses, des puritains britanniques (les "pèlerins") fondent une colonie à Plymouth (Massachusetts) et signent une déclaration d'autonomie, le fameux "Mayflower Compact", qui est l'ancêtre de la déclaration d'Indépendance et de la Constitution.

1757-1763 : Guerre de Sept Ans entre la France et l'Angleterre, provoquée par la volonté britannique de faire valoir ses droits sur les 13 colonies nord-américaines. Victorieuse, la Grande-Bretagne doit néanmoins éponger une forte dette de guerre, ce qu'elle tentera de faire en imposant de nouvelles taxes. Ces mesures cristalliseront le mécontentement dans les colonies.

1773 : Pour protester contre les droits sur le thé, des colons déguisés en Indiens jettent à la mer une cargaison de thé britannique. C'est la Boston Tea Party.

1776 : La France s'engage auprès des patriotes américains. Déclaration d'Indépendance.

1781 : Le général anglais Cornwallis capitule devant George Washington à Yorktown (Virginie).

1787 : Adoption de la Constitution.

1803 : Napoléon vend la Louisiane aux États-Unis pour une bouchée de pain.

1819 : L'Espagne cède la Floride.

1835 : Le Texas s'affranchit de la tutelle du Mexique, malgré la défaite d'El Alamo.

1846-1848 : Guerre contre le Mexique, au terme de laquelle les États-Unis s'approprient la plupart des États du Sud-Ouest, notamment la Californie. La conquête de l'Ouest s'accompagne de la création des premières réserves indiennes.

1860 : Élection de l'abolitionniste Abraham Lincoln à la présidence. La tension monte dans le Sud, où la société est organisée autour de la vie agricole, très dépendante de l'esclavage.

1861 : Sept États du Sud font sécession, déclenchant la guerre la plus sanglante de l'histoire des États-Unis.

1865 : Reddition des Sudistes, abolition de l'esclavage, introduction du droit de vote (pour les hommes seulement). Assassinat de Lincoln.

1898 : La victoire écrasante des États-Unis sur l'Espagne à Cuba marque la fin de l'isolationnisme et l'avènement du pays comme superpuissance.

1917 : Intervention dans la Première Guerre mondiale.

1920 : Début de la Prohibition.

1929 : Krach boursier, début de la Grande Dépression.

1933 : Le président Roosevelt lance la politique du New Deal.

1941 : L'attaque japonaise sur la base américaine de Pearl Harbor provoque l'intervention décisive des États-Unis dans le conflit mondial.

1945 : L'armée américaine lâche une bombe atomique sur Nagasaki, puis sur Hiroshima, mettant un terme à la Deuxième Guerre mondiale et ouvrant l'ère nucléaire.

1946 : Début de la "guerre froide", période de grande prospérité économique et d'unité politique de façade, dans une ambiance marquée par la paranoïa et la trahison. Des hommes politiques tels que le sénateur McCarthy attisent les flammes de l'anticommunisme, tandis que les États-Unis et l'URSS stockent les armes nucléaires et se combattent par pays interposé en Corée, en Afrique et en Asie du Sud-Est. La tension entre les deux superpuissances atteindra son apogée avec la crise des missiles cubains en 1962.

1963 : Discours de Martin Luther King à Washington DC : « I have a dream ». Assassinat du président Kennedy.

1964 : Promulgation de la loi sur les droits civiques. Début de l'intervention américaine au Vietnam, qui soulève la protestation de toute une génération.

1965 : Promulgation de la loi sur le vote des Noirs.

1968 : Assassinat de Martin Luther King.

1969 : Premier homme – américain – sur la Lune.

1973 : Accord de paix sur le Vietnam.

1974 : Démission du président Nixon à la suite du scandale du Watergate, qui met à mal le patriotisme américain.

1980 : Élection de l'acteur Ronald Reagan à la tête du pays. Une ère conservatrice s'instaure. Intervention dans les pays d'Amérique centrale et des Caraïbes.

1992 : La guerre du Golfe donne l'occasion à George Bush de se placer à la tête d'une coalition représentant un prétendu "nouvel ordre mondial" pour combattre l'Irak.

1996 : Réélection de Bill Clinton à la présidence. Les préoccupations intérieures (réforme du système de santé, détention des armes à feu, consommation et trafic de drogue, questions raciales, droits des homosexuels, équilibre budgétaire, scandale Whitewater et affaire Lewinski) éclipsent quelque peu les affaires internationales durant les deux mandats du président. Mais les années Clinton sont aussi marquées par la signature de l'accord de libre-échange avec le Mexique et le Canada (1993), l'intervention en Haïti (1994), l'envoi de troupes en Bosnie dans des opérations de maintien de la paix (1995), l'accueil des Jeux olympiques (1996) et, ces dernières années, par la récolte des fruits d'un marché boursier florissant.

2000 : Élection à quelques centaines de voix près du républicain George W. Bush à la présidence, après un mois d'imbroglio politico-juridique

2001 : Soutenu par les milieux d'affaires et la droite chrétienne, le nouveau président fait voter par le Congrès une baisse d'impôt, encourage l'exploration pétrolière (notamment dans la zone protégée de l'Alaska), renonce à ratifier le protocole de Kyoto sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre et augmente le budget militaire. La croissance économique semble marquer le pas. Le 11 septembre, les attaques terroristes contre le World Trade Center de New York et le Pentagone à Washington frappent de plein fouet la puissance américaine. En riposte contre le réseau terroriste d'Oussama Ben Laden, l'US army bombarde l'Afghanistan.

2003 : La coalition anglo-américaine mène la guerre en Irak et renverse le régime de Saddam Hussein, qui est finalement capturé.

2004 : En novembre, Georges W. Bush est réélu à la présidence des États-Unis face au démocrate John Kerry. Les conservateurs voient leur domination confortée au Congrès ainsi qu'à la Cour suprême, ce qui renforce la victoire du président Bush.

2008 : Novembre. Élections présidentielles. Barack Obama candidat démocrate bat le candidat républicain John McCain.

2009 : Barack Obama est investit 44e président des Etats-Unis. Il devient ainsi le premier Afro-américain a accéder à la Maison Blanche.

POPULATION

L'immigration est l'une des caractéristiques essentielles de l'identité nationale américaine, mais il est inexact de définir le pays comme une "nation d'immigrants" (les Amérindiens étaient présents avant la colonisation et les Afro-Américains ont été amenés contre leur gré). Malgré cette composante, le pays peut se montrer incroyablement fermé et xénophobe. Ces 30 dernières années, la vieille idée du "melting pot" – le creuset dans lequel toutes les différences se fondent en une nouvelle uniformité – a laissé la place au modèle du "salad bowl" – le saladier dans lequel chaque élément conserve son intégrité tout en s'insérant dans un tout. Car la plupart des groupes ethniques présents aux États-Unis n'aspirent pas à adopter la norme anglo-saxonne.

SITUATION ECONOMIQUE

La crise économique déclenchée en 2008 a été la pire que les États-Unis aient connue depuis les années trente avec 8 à 9 millions d’emplois détruits, une très forte baisse du patrimoine des ménages et de la valeur des actifs immobiliers, une explosion des déficits publics, partant du marché de l’immobilier pour s’étendre à l’ensemble de l’économie. Le taux de chômage, à 6,2% en juillet 2014, poursuit sa décrue, même si des difficultés persistent sur le front de l’emploi.

HEURE LOCALE

UTC -5  à -10 soit - 6h (côte est) avec la France, -9h (côte ouest)

MONNAIE ET CHANGE

Monnaie nationale : dollar américain (USD). $1 équivaut à 100 cents. Il existe également des billets de $2, $5, $10, $20, $50 et $100. Côté pièces, elles existent en 1 cent (Penny), 5 cents (Nickel), 10 cents (Dime) et 25 cents (Quarter). 

Taux en 2017 : 1.08 € = environ 1$

Change : le change est assuré dans les aéroports et dans certaines banques des grandes villes (généralement ouvertes de 9h à 15h du lundi au vendredi). Toutefois il n'est pas recommandé d'apporter de l'argent français aux Etats-Unis, le change étant défavorable sur place. Il est donc recommandé de retirer de l’argent directement aux distributeurs de billets : vous  trouverez en effet des ATM à chaque coin de rue, voire dans les hôtels et certains magasins.

Modes de paiement : vous pouvez emporter des chèques de voyage en dollars, mais l’on peut payer partout en carte de crédit. American Express, Diners Club, Mastercard (Eurocard) et Carte Bleue Internationale (Visa), sont les plus fréquemment utilisées.

Taxe : ne vous méprenez pas : de l’autre côté de l’Atlantique, les prix sont toujours mentionnés hors taxes, que ce soit dans les boutiques où la taxe sera ajoutée à la caisse, ou dans les hôtels, restaurants, etc. La taxe n’est pas récupérable, sauf pour les achats effectués en Louisiane (à l'aéroport de la Nouvelle Orléans).

LANGUE

L’anglais est la langue officielle mais selon les régions l’accent diffère. Par ailleurs, en Californie, au Nouveau-Mexique et au Texas, l’espagnol est couramment utilisé.

Les langues indigènes et le yiddish peuvent parfois être entendues

TELEPHONE & internet

Les communications internationales sont onéreuses.
Pour passer vos appels :

- De France aux Etats-Unis, composez le 00 1 + numéro local (sans le 0)

- Des Etats-Unis en France : 00 33 + indicatif de la région (sans le 0) + 8 chiffres du numéro local

Si le wifi est disponible gratuitement presque partout (hôtels, B & B, cafés, bars, restaurants), les ordinateurs avec connexion, eux, se font de plus en plus rares. Pour ceux qui voyageraient sans portable (laptop), tablette ou smartphone : les bibliothèques publiques (public libraries) disposent toutes d’un accès Internet, généralement gratuit.

ELECTRICITE

Prise au standard américain (2 fiches plates, 110 Volts). Prévoir un adaptateur universel ou spécifique aux USA.

POIDS & MESURES

Distances :
1 mile = 1,6 km 
5 miles = 8 km 
50 miles = 80 km 
100 miles = 160 km

Longueurs :
1 yard = 0,914 mètre
1 foot = 30,48 cm
1 inch = 2,54 cm 

Poids : 
1 pound = 0,4536 kg 
1 ounce = 28,35 g 

Capacité :
1 gallon = 3,785 litres
1 quart = 0,946 litre 
1 pint = 0,473 litre 

SHOPPING

Vous pouvez ramener des vêtements notamment des jeans de marques, à un prix très raisonnable. Les cosmétiques sont également bon marché. D’une manière générale, vous trouverez toute sorte de choses dans les grands centres commerciaux appelés « Mall » ou bien dans les villages dits « outlet » c'est-à-dire qui proposent des produits de marques à prix dégriffés.

PHOTOS ET FILMS

Il est conseillé de demander la permission pour prendre une photo.

CUISINE

Dès qu'on s'intéresse à un État en particulier, on s'aperçoit des différences culinaires et même des antagonismes entre régions. Cuisine cosmopolite (asiatique, mexicaine, française...) et branchée (bio et végétarienne) en Californie, steaks de bison et de wapiti dans le Wyoming et le Montana... 
On trouve de tout et à tous les prix, du snack vendu au coin de la rue au restaurant gastronomique.
De nombreux Américains n'arrêtent pas de grignoter toute la journée : bretzels, burgers, sodas... 
À ce sujet, vous serez frappé par le nombre d'obèses. En grande partie responsable de cette situation sanitaire catastrophique, l'industrie agroalimentaire et le lobby des producteurs de maïs, qui arrosent tous les aliments industriels de leur sirop. Ce sont les catégories sociales les plus défavorisées qui sont les plus touchées par l'obésité. La malbouffe coûte moins cher.
En réaction à cette situation se développe depuis quelques années la mode du eating healthy («mangeons sain») et des aliments bio (organic), que l'on retrouve à toutes les sauces, c'est le cas de le dire : ketchup bio, beurre de cacahuètes bio, mayo bio... 

BOISSON

Le rapport des Américains à l'alcool n'est pas aussi simple qu'en France. L'héritage de la Prohibition et les lobbies religieux n'y sont pas pour rien. L’âge minimum requis pour pouvoir acheter et consommer de l’alcool est de 21ans. Vous trouverez partout différentes sortes de bières, ou de vins californiens ainsi que de nombreuses sortes de cocktails.

FETES

En plus des événements nationaux (4 Juillet en tête), dans les grandes villes de l'Ouest américain, chaque communauté a sa parade. Les Américains en raffolent, alors dès que l'occasion se présente, on parade en toute fanfare. Les jours fériés sont :

1er janvier : Nouvel An
3ème lundi de janvier : Martin Luther King's Birthday
3ème lundi de février : President's Day
Dernier lundi de mai : Memorial Day
04 juillet. : Independance Day
1er lundi de septembre : Labor Day
2ème lundi d'octobre : Columbus Day
11 novembre : Veterans Day
4ème jeudi de novembre : Thanksgiving
25 décembre : Noël

POURBOIRES

 Les Français n'ont pas une grande réputation de générosité au moment de payer l'addition et passent souvent pour des "stingy" (radins) ! Il faut donc savoir qu’aux Etats-Unis, le service est rarement compris et constitue la rémunération principale du serveur ou de la serveuse.

Dans les restaurants, les prix affichés sur les menus sont indiqués hors taxes et hors pourboires. Il convient donc de laisser le « tip » qui s'évalue entre 15 et 20% du montant de l'addition. Laisser moins de 15% — voire rien du tout — signifie que vous êtes très mécontent du service. Si vous réglez par carte de crédit, indiquez dans la case située à cet effet le montant du pourboire que vous souhaitez laisser et faites vous-même l’addition ! A défaut, le caissier risquerait de remplir cette case lui-même... Attention : le pourboire peut aussi se traduire par « Gratuity ». Un "faux-ami" bon à connaître pour éviter toute confusion. Certains restaurants appliquent d'office une gratuity (encore appelée service charge). Vérifiez donc bien sur la note si le tip a déjà été inclus ou non.

  À l’hôtel, le savoir-vivre exige qu’on donne un pourboire aux porteurs, généralement 5 dollars. On donne 1 ou 2 dollars pour les voituriers. Une tradition qui se perd consiste aussi à laisser un pourboire aux femmes de ménage sur une table de la chambre d’hôtel qu’on quitte à la fin d’un séjour. Dans les taxis, il est d’usage de laisser un tip maximum de 10 %.

Lors d’un circuit, chauffeurs et guides des excursions ainsi que bagagistes tireront aussi l’essentiel de leur revenu des pourboires donnés en fin de visite. La norme est de 5 à 10 US$ par jour et par personne pour un guide par exemple.

QUELQUES BONNES MANIERES

Aux Etats-Unis, le civisme est de mise, notamment dans les files d’attente où au moment de traverser la route. Tous respectent ces quelques règles. Par ailleurs, sachez que les américains sont très avenants et d’un abord facile, n’en soyez pas offensé.

LEXIQUE

Bonjour :                                                              Good morning.
Bonjour (familier) :                                               hi !
Au revoir :                                                            Good bye.
Bonne nuit :                                                        Good night.
Oui :                                                                     Yes.
Non :                                                                    No.
D’accord :                                                            All Right.
Merci :                                                                 Thank you.
Comment allez-vous, comment vas-tu ? :    How are you ?
Combien ? (quantité) :                                       How many ?
Combien ? (valeur) :                                           How much ?
Trop cher :                                                          Too expensive.
Bon marché :                                                      Low-priced/cheap.
Parler :                                                                To speak .
Parlez-vous le français ? :                                 Do you speak french ?
Je ne comprends pas :                                       I don’t understand.
Je suis français(e) :                                              I am French.
Où est… ? :                                                          Where is… ?
Pour se rendre à… ? :                                         To go to… 

BIBLIOGRAPHIE

Guides de voyage

  •   Guide Vert Etats-Unis Nord-Ouest (Collectif Michelin, Broché, 2015)
  •   Guide Vert Etats-Unis Nord-Est (Collectif Michelin, Broché, 2015)
  •   Guide Lonely Planet Ouest Américain (Broché, 2016)
  •   Guide Lonely Planet Est Américain (Broché, 2016)
  •   Guide Evasion Parcs Nationaux de l’Ouest Américain (Hachette, 2015)

Livres et romans

  •   Les Etats-Unis et le monde de 1898 à nos jours, Nouailhat Yves-Henry (Armand Colin, 2003)
  •   Sur la route, Jack Kerouac (Gallimard, 1976)
  •   Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, Harper Lee (Grasset, 2015)
  •   Autant en emporte le vent, Margaret Mitchell, 
  •   Des souris et des hommes, John Steinbeck
  •   La couleur des sentiments, Kathryn Stockett

Vaccinations

Avant tout voyage, merci de consulter votre médecin traitant ou les services médicaux spécialisés.

Le Centre de Vaccinations / Hôpital de l’Institut Pasteur.
209-211, rue Vaugirard - 75015 Paris.
Tél : 01 45 68 80 88
Stations de métro Volontaires (ligne 12) ou Pasteur (lignes 6 et 12), lignes de bus 39, 70, 89 (stations Volontaires, Vaugirard ou Sèvres - Lecourbe)

Centre de vaccinations / Hôpital Pitié-Salpêtrière
(Service des Maladies infectieuses et Tropicales)
Pavillon Laveran - 47, Boulevard de l'Hôpital - 75013 Paris
Prise de rendez-vous au 01 42 49 46 83

Il n’y a pas de vaccins obligatoires.

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre:

  • Diphtérie, tétanos et poliomyélite
  • Hépatite A (risque alimentaire)
  • Hépatite B (risque sexuel, et sanguin)

et moins systématiquement et en fonction des risques personnels d'exposition:

  • Typhoïde (risque alimentaire)
  • Rage pour les séjours aventureux, et pour les résidents, surtout les enfants
  • Encéphalite japonaise (à faire faire dans un centre de vaccinations agréé), pour les séjours de plus d´un mois en zone rurale, en période de mousson.
  • Méningite A+C en cas de risque épidémique.

Paludisme

Si un traitement anti - paludéen est fortement recommandé dans tout le pays en général et encore plus dans les zones de forêt (Zone 3 : LARIAM ou MALARONE), n’oubliez pas qu’il est également préconisé de prendre les mesures de prévention contre les piqûres de moustiques : répulsifs efficaces, vêtements couvrants, moustiquaires... Et ceci d'autant plus que ces mesures vous protègeront d'autres affections (comme la dengue en recrudescence).

Epidémiologie

Les informations épidémiologiques (Epizootie de grippe aviaire, Chikungunya, Grippe A…) sont régulièrement mises à jour sur les sites :

  • du ministère de la Santé : www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr
  • de l’Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr
  • de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr
  • de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) : www.who.int

Pharmacie

Pensez à prévoir une petite pharmacie personnelle :

  • Médicaments habituels (si vous êtes en cours de traitement)
  • Anti-inflammatoire (Aspirine, Doliprane ou Ibuprofène)
  • Crème solaire, Biafine,
  • Elastoplast, tricostéril…
  • Collyre neutre
  • Anti-diarrhéique et antiseptique intestinal (Imodium, Ercefuril…)
  • Pommade cicatrisante et antiseptique local

Sur place

En cas de problème grave sur place, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'Ambassade de France :

Douanes

Les produits autorisés : 1 litre de vin ou d'alcool (le voyageur doit être âgé de minimum 21 ans), 200 cigarettes ou 50 cigares ou 2 kg de tabac, tout aliment industriellement sous vide (par exemple des boîtes de conserves industrielles), vos médicaments, à condition de se munir d'une ordonnance traduite en anglais

La somme maximale (en liquide) qu’il est possible d’emporter avec soi lors d’un voyage aux USA est de 10.000US$. Au-delà, une déclaration aux douanes s’avère nécessaire.

Les produits interdits : les viandes, produits végétaux, et articles dangereux (armes, couteaux, limes, ciseaux, objets tranchants, allumettes...) sont interdits dans les bagages à main mais autorisés dans les bagages en soute ; depuis le 14 avril 2005, les briquets sont interdits en cabine et en soute ; les liquides, crèmes de soin, dentifrices, gels et tous autres produits de même nature sont interdits en cabine si leur contenance est supérieure à 100ml et qu’ils n’ont pas été achetés en duty free. 

Nous vous invitons à contacter votre compagnie aérienne pour plus d'informations concernant les formalités de douane.

FORMALITES

Les voyageurs français, y compris les enfants, quel que soit leur âge, se rendant aux Etats-Unis pour un voyage touristique, un voyage d'affaires ou un transit, n'ont plus besoin d'être en possession d'un visa à condition de

  • Présenter un passeport biométrique ou électronique en cours de validité. Conformément à la loi américaine, la validité du passeport d'un ressortissant étranger doit couvrir une période de 6 mois au-delà de la date prévue pour son départ des Etats-Unis à l'exception des pays faisant partie du "Six Month Club Members" dont la France fait partie. Vous trouverez cette liste sur le site de l'Ambassade américaine.
  • Avoir reçu une autorisation ESTA 
  • Avoir un billet d'avion aller-retour ou un billet de croisière (prouvant votre sortie du territoire US, qu'importe le lieu d'entrée et de sortie) 
  • Projeter un séjour de 90 jours maximum (le séjour ne peut être prolongé sur place, le visiteur ne peut pas changer de statut, accepter un emploi ou étudier). 
  • Présenter une preuve de solvabilité (carte de crédit, chèques de voyage, etc.) 

 
Attention, en vertu de la loi du 21 Janvier 2016, les ressortissants d’un pays bénéficiaire du programme d’exemption de visa qui se sont rendus ou sont présents en Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie ou Yemen depuis le 1er mars 2011 ne sont plus autorisées à entrer ou à séjourner aux Etats-Unis sans visa.


Pour plus d'informations sur l'ESTA, voici une vidéo explicative réalisée par notre partenaire formulaireesta.org :

 
 
 

AVERTISSEMENT

Si vous voyagez avec votre téléphone, ordinateur, tablette ou autre appareil électronique munis de batterie, veillez à ce qu'il/elle soit chargé(e) lors de votre passage au filtre de sécurité. Il vous sera demandé de l'allumer et d'apporter la preuve qu'il fonctionne. A défaut, votre appareil pourra être confisqué et détruit.

SECURITE

Les Etats-Unis ne présentent pas de danger particulier pour les voyageurs qui prennent un minimum de précautions et qui font preuve de bon sens.