Sénégal

Circuits et voyages Sénégal

Terre Voyages

Votre conseiller

Céline, votre spécialiste voyage
Contacter Céline

votre spécialiste Sénégal
au 01 44 32 12 86

Demande de devis

Très investis sur les destinations que nous
proposons, c'est en véritable expert que nous
vous proposons nos conseils et services

Faire ma demande de devis

Information pays

Pour voyager l'esprit tranquille

NOM : SENEGAL

SUPERFICIE : 196.722 km²

POPULATION : 13 300 410 hab.

DENSITE : 67.8 hab/km²

CAPITALE : Dakar

NATURE DU REGIME : Régime semi-présidentiel, République 

CHEF DE L’ETAT : Macky Sall

LANGUE OFFICIELLE : Français

MONNAIE : Franc CFA

FUSEAU HORAIRE : GMT + 0 soit un décalage horaire de – 2h00 en été -1h00 en hiver, par rapport à la France.

RELIGION : L'islam

REVENU MENSUEL MOYEN : 87$

RESSOURCES PRINCIPALES : Pêche et tourisme

GEOGRAPHIE

Le Sénégal occupe l’extrémité la plus occidentale du continent africain. Le pays est limité à l’ouest par l’océan Atlantique (530 km de côte), au nord par la Mauritanie, à l’est par le Mali, au sud par la Guinée et la Guinée Bissau. La Gambie, constituée d’une bande de terre longue de 350 km en bordure du fleuve Gambie, est enclavée dans son territoire.

Le fleuve Sénégal forme la frontière avec la Mauritanie et son principal affluent, le Falémé, marque les limites avec le Mali. Au centre, le Saloum se jette dans la mer par un long estuaire encombré de mangroves. Ces fleuves sont sujets aux variations saisonnières, sauf le Sénégal qui a été aménagé pour permettre l’irrigation de son delta.

Le Sénégal est une grande plaine dont l’altitude dépasse rarement 100 mètres. Le point culminant, le mont Assirik (498 m), se situe dans le Fouta Djalon à son extrémité sud-est. Le Sénégal comprend quatre régions naturelles :

La région côtière nord est sableuse et rectiligne, de l’embouchure du Sénégal à la presqu’île du Cap Vert. Celle-ci est rocheuse et découpée, bordée d’îles et d’îlots (Gorée, Ngor). Au sud le rivage est marécageux, bordé de mangroves à l’embouchure des cours d’eau.
La région sahélienne, très sèche : la végétation est pauvre, sauf dans la vallée du fleuve Sénégal, mais le sol sablonneux permet la culture de l’arachide.
La région soudanienne au sud de celle-ci (Sénégal oriental et Haute-Casamance) où domine la savane forestière, zone d’agriculture intensive, d’élevage et de chasse. La Casamance, caractérisée par un réseau hydrographique développé. C’est une région fertile (rizières, plantations de palmiers à huile, fromagers). 

CLIMAT

Le climat est de type tropical. Il se caractérise par une sécheresse au nord qui s’aggrave d’année en année, par des pluies abondantes dans le sud du pays, notamment en Casamance (100 mm au nord, 1200 mm au sud) et par l’alternance de deux saisons :
-Une saison sèche de novembre à juin pendant laquelle soufflent les alizés maritimes qui apportent de la fraîcheur au niveau du littoral, et l’harmattan sec et chaud qui charge l’air de poussière et engendre le phénomène des brumes sèches,
-Une saison des pluies de juillet à octobre, improprement appelée "hivernage", provoquée par la mousson du sud-ouest, et pendant laquelle il est déconseillé d’emprunter les pistes. La saison des pluies est plus longue et plus intense en Casamance. 

FAUNE ET FLORE

Sans être aussi riche que celle du Kenya, de la Tanzanie ou de l’Afrique du sud, la faune présente au Sénégal est très intéressante. On trouve des espèces aussi diverses, que ce soit des oiseaux, des reptiles que des grands mammifères.

En descendant vers le sud, les arbres apparaissent et se diversifient rompant avec la monotonie des steppes sahéliennes (épineux, acacias et baobabs). Plus au sud apparaît le domaine de la savane, les fromagers et leur racines, les flamboyants et bougainvilliers. Manguiers, bananiers, avocatiers et papayers cohabitent.

ENVIRONNEMENT

Comme tous les pays, le Sénégal doit faire face aux problèmes liés à l’environnement, mais contrairement à d’autres destinations, les autorités sénégalaises ont compris la nécessité de prendre des mesures concrètes. Point positif, un ministère de l’environnement existe, et a mis en place un code de l’environnement regroupant des dispositions à respecter ou à faire respecter.

Le Sénégal fait partie de ces pays où la préservation de sa faune et flore a été une priorité. Dans cet esprit ont été créés des parcs nationaux, occupant environ 8% de la superficie du pays. (http://www.denv.gouv.sn/)

HISTOIRE

Les grandes dates de l’histoire du Sénégal

Du IIème au Xième siècle          Naissance, rayonnement puis déclin de l’Empire du Ghana

1080                                        Islamisation du Sénégal

XIIIème et XIVème siècle          Naissance de l’Empire du Sénégal

XVème siècle                            Arrivée des premiers colons (les Portugais)

XVIème siècle                           Début de l’esclavage. Les colons hollandais s’installent sur                                                          l’île de Gorée

De 1629 à 1659                        La France colonise le site de la future ville de Saint Louis

Fin du XVIIème siècle                L’île de Gorée est conquise par les Anglais, puis les Français

30 mai 1984                             Traité de Paris, le Sénégal est attribué à la France

27 avril 1848                            Abolition définitive de l’esclavage dans les colonies                                                                     françaises

De 1854 à 1865                        Faidherbe est gouverneur de la colonie

25 mai 1857                             Fondation de Dakar

1885                                        Inauguration de la ligne de chemin de fer Dakar-Saint Louis

1883                                        Fondation du Mouridisme par Cheikh Ahmadou Bamba

1895                                        Emprisonnement de Cheikh Ahmadou Bamba

1902                                        Dakar devient capitale

1927                                        Mort de Cheikh Ahmadou Bamba

1940                                        Bombardement de Dakar par les Anglais

1946                                        Création de l’Union Française

1956                                        Loi-cadre créant les 8 états autonomes en A.O.F

1960                                        Le Sénégal accède à son indépendance au sein de la                                                                  fédération du Mali. Election de Léopold Sedar Senghor                                                                comme président de la République

1963                                        Adoption par un référendum d’une nouvelle constitution                                                  instituant le régime présidentiel

1970                                        Abdou Diouf est nommé 1er ministre

1978                                        Réélection à la présidence de la République de Senghor

1980                                        Senghor quitte le pouvoir et laisse sa place à son 1er ministre

1982                                        Naissance officielle de la confédération de Sénégambie

1983                                        Abdou Diouf est officiellement élu Président de la                                                                       République. Adoption d’une réforme supprimant la fonction                                                         du 1er ministre

1983                                        Senghor est élu à l’Académie française

1988                                        Contexte de crise. L’opposition conteste la réélection                                                                  d’Abdou Diouf

1989                                        Crise, affrontement et couvre-feu instauré

2000                                        Elections présidentielles, Abdou Diouf est battu par                                                                     Abdoulaye Wade

2004                                        Accord de paix signé entre le gouvernement sénégalais et les                                                     rebelles casamançais

2007                                        Elections présidentielles. Abdoulaye Wade est réélu.

POPULATION

Le Sénégal compte 130.73 millions d’habitants dont près de 44% ont moins de 15 ans.

La population se divise en une douzaine de groupes ethniques, dont les principaux sont les Wolofs (35%), les Sérères (20%), les Peuls (15%), les Toucouleurs (10%), les Diolas (8%). 

SITUATION ECONOMIQUE

Le Sénégal connaît des taux de croissance élevés mais malgré cela, ses indicateurs de développement humain sont encore très bas (156ème sur 177) et plus de 50% de la population vit encore en dessous du seuil de pauvreté. Le secteur tertiaire est le plus important (60.4%) suivi par le primaire (20.6%) et le secondaire (19%).La production de bois et le cheptel représentent des composantes importantes de l’économie du Sénégal. Le tourisme occupe également une grande place.

HEURE LOCALE

GMT + 0 soit un décalage horaire de – 2h00 en été -1h00 en hiver, par rapport à la France.

MONNAIE ET CHANGE

La monnaie nationale est le franc CFA (FCFA).

Taux en 2014 : 1 € = environ 656 FCFA

Change impossible en Europe.

Il est avantageux d’emmener des euros, c’est la seule monnaie qui peut être acceptée comme paiement en dehors du FCFA (avec petite commission). Vous pouvez également faire le change dans toutes les grandes villes, mais évitez les de le faire dans les hôtels, la commission y est plus élevé qu’ailleurs. Préférez les banques ou les bureaux de change.

Les cartes Visa ou Mastercard sont acceptées dans la plupart des hôtels de classe internationale.  Les chèques voyages sont également bien acceptés mais uniquement dans les banques.

LANGUE

Le français est la langue officielle du Sénégal, celle qui est enseignée dans les écoles et celle utilisée dans l´administration. Mais il est évident que la pratique du français est bien rudimentaire dans les villes et villages reculés. Quant au dialecte Wolof, il est parlé par environ 80 % des Sénégalais.

TELEPHONE

Les boutiques télé-centres foisonnent un peu partout dans le pays et permettent de téléphoner dans le monde entier à des tarifs intéressants. La couverture GSM est correcte dans l’ensemble du pays.

Pour passer vos appels :

  •  De France au Sénégal, composez le 00 221 + numéro local
  •  De Sénégal en France : 00 33 + indicatif de la région (sans le 0) + 8 chiffres du numéro local

ELECTRICITE

Le courant est partout de 220 volts et les prises sont identiques à celles présentes en France.

SHOPPING

Il existe beaucoup d’artisans, vous trouverez des objets de qualité : statues, objets en bois, maroquineries, bijoux, tissus, poteries…

PHOTOS ET FILMS

Il est interdit de photographier et de filmer les sites et bâtiments officiels (aéroports, casernes, présidence, ministères,...). S’il est conseillé de demander la permission pour prendre une photo, ne jamais proposer de payer pour la prendre, cela encourageait une forme de mendicité. 

CUISINE​

La cuisine sénégalaise aime les goûts prononcés. A base de mil ou de riz, elle s’agrémente essentiellement de poisson et de mouton. Le gingembre, l’arachide et le piment en relèvent les saveurs. 

BOISSON

L’eau n’étant pas potable, il est indispensable de boire de l’eau traitée ou de l’eau minérale achetée en bouteille capsulée. Nous recommandons la consommation de l’eau purifiée quand cela est possible, cela évite une surconsommation des bouteilles plastiques.

La bière est sans conteste la boisson nationale, les ethnies fabriquent de la bière artisanale à base de mil. Omniprésent au Sénégal, le bissap est vendu au bord des routes dans des petits sachets en plastique. C’est une boisson délicieuse, mais attention à ses vertus purgatives ! Nous n’oublions pas le thé à la menthe et tout le cérémonial qui l’entoure. 

FETES

La fête nationale a lieu le 04 avril.

Il existe de nombreuses fêtes musulmanes (Tabaski, Magal de Touba,Korité...) qui dépendent du calendrier islamique.

POURBOIRES

Si le pourboire n’est pas obligatoire et dépend de votre appréciation, il est d’usage d’en donner un quand on est satisfait des prestations.

Sachez que le pourboire est un « plus », en aucun cas il ne se substitue au salaire du personnel.

A titre indicatif, nos voyageurs ont l’habitude de donner au minimum l’équivalent (par personne et par jour) de :

  •  1,5 € ou 2 $ pour les chauffeurs
  •  3 € ou 4 $ pour les guides
  •  6 € pour le personnel des bateaux (30€ pour une navigation de 5 jours)

En ce qui concerne le personnel local (porteurs, serveurs,…), les usages sont très variables.

Dans tous les cas, il est recommandé de caler le montant du pourboire que vous souhaitez donner au niveau de vie du pays, comme nous le faisons en France (le prix d’un paquet de cigarettes de marque locale, d’une bière, d’un soda ou d’un repas peut vous donner un aperçu de l’économie locale)

QUELQUES BONNES MANIERES

On garde une tenue vestimentaire correcte, évitez de trop exhiber ses jambes pour les femmes

Si vous êtes invités à un repas, il se prend ensemble autour du même plat. On mange avec les doigts, mais on n’utilise que la main droite (la gauche est impure).

Le marchandage est un rite, ne jamais perdre patience ou s’énerver pour arriver à ses fins.

LEXIQUE

Salamaleikum                          Bonjour
Na nga def ?                            Comment vas-tu ?
Maa ngi fii rek                         Je vais bien
Dieureudieuf                            Merci
Waw                                       Oui
Dedeet                                               Non
Kharal                                     Attend
Ba suba ak jam                       Au revoir
Niata la                                   Combien ca coûte ?

BIBLIOGRAPHIE

Guides de voyage

  • Le Guide du Routard Sénégal (édition 2013)
  • Le guide Lonely planet Sénégal & Gambie (édition 2009)

Livres et romans

  • « 15 contes du Sénégal », de Jean Muzi (Flammarion – 2005)
  • « Majestueux Sénégal », de Renaudeau et Sintzel (Atlas – 1999)
  • « Une si longue lettre », de Mariama Bâ (Le serpent à plumes – 2001)
  • « L’aventure ambigüe », de Cheikh Ham Kane (Domaine étranger – 2003)
  • « Sénégal, le pays du donner et du recevoir », de Catherine & Bernard Desjeux (Grandvaux – 2004)

Vaccinations

Avant tout voyage, merci de consulter votre médecin traitant ou les services médicaux spécialisés.

Le Centre de Vaccinations / Hôpital de l’Institut Pasteur.
209-211, rue Vaugirard - 75015 Paris.
Tél : 01 45 68 80 88
Stations de métro Volontaires (ligne 12) ou Pasteur (lignes 6 et 12), lignes de bus 39, 70, 89 (stations Volontaires, Vaugirard ou Sèvres - Lecourbe)

Centre de vaccinations / Hôpital Pitié-Salpêtrière
(Service des Maladies infectieuses et Tropicales)
Pavillon Laveran - 47, Boulevard de l'Hôpital - 75013 Paris
Prise de rendez-vous au 01 42 49 46 83

Il n’y a pas de vaccins obligatoires.

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre:

  • Diphtérie, tétanos et poliomyélite
  • Hépatite A (risque alimentaire)
  • Hépatite B (risque sexuel, et sanguin)

et moins systématiquement et en fonction des risques personnels d'exposition:

  • Typhoïde (risque alimentaire)
  • Rage pour les séjours aventureux, et pour les résidents, surtout les enfants
  • Encéphalite japonaise (à faire faire dans un centre de vaccinations agréé), pour les séjours de plus d´un mois en zone rurale, en période de mousson.
  • Méningite A+C en cas de risque épidémique.

Paludisme

Si un traitement anti - paludéen est fortement recommandé dans tout le pays en général et encore plus dans les zones de forêt (Zone 3 : LARIAM ou MALARONE), n’oubliez pas qu’il est également préconisé de prendre les mesures de prévention contre les piqûres de moustiques : répulsifs efficaces, vêtements couvrants, moustiquaires... Et ceci d'autant plus que ces mesures vous protègeront d'autres affections (comme la dengue en recrudescence).

Epidémiologie

Les informations épidémiologiques (Epizootie de grippe aviaire, Chikungunya, Grippe A…) sont régulièrement mises à jour sur les sites :

  • du ministère de la Santé : www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr
  • de l’Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr
  • de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr
  • de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) : www.who.int

Pharmacie

Pensez à prévoir une petite pharmacie personnelle :

  • Médicaments habituels (si vous êtes en cours de traitement)
  • Anti-inflammatoire (Aspirine, Doliprane ou Ibuprofène)
  • Crème solaire, Biafine,
  • Elastoplast, tricostéril…
  • Collyre neutre
  • Anti-diarrhéique et antiseptique intestinal (Imodium, Ercefuril…)
  • Pommade cicatrisante et antiseptique local

Sur place

En cas de problème grave sur place, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'Ambassade de France :

TAXE AEROPORT

Pas de taxes à ce jour

DOUANES

Pas de restrictions particulières.

FORMALITES

AVERTISSEMENT

La culture et le trafic de drogues sont passibles de 5 à 10 ans d’emprisonnement, alors que la cession ou l’offre pour consommation personnelle peut entraîner des condamnations allant de 2 à 5 ans de prison. La peine pour détention et achat de drogues pour consommation personnelle va de deux mois à un an d’incarcération. Enfin, la conduite sous l’emprise de la drogue est également passible d’une peine d’emprisonnement de 1 à 3 ans et d’une amende de 500 000 à 5 millions de Francs CFA.

Les actes de pédophilie (prostitution des mineurs) sont lourdement sanctionnés et prévoient jusqu’à dix ans de réclusion (la majorité légale étant fixée à vingt et un ans et la peine non inférieure à trois ans si le mineur est âgé de moins de treize ans au moment des faits). La justice sénégalaise applique avec rigueur la loi, à l’encontre des ressortissants étrangers comme des nationaux. 

SECURITE

Les voyageurs peuvent circuler librement dans toutes les régions sauf dans certaines parties de la Casamance. Au cours du séjour, prendre toutes les précautions utiles pour conserver les documents de voyage ou d’identité en lieu sûr ainsi que l’argent liquide, notamment dans les lieux très fréquentés (aéroport, marché).

La situation en Casamance oblige toujours à la plus grande prudence sur les axes routiers.
D’une manière générale, il est dangereux de rouler la nuit, de circuler à proximité des frontières avec la Gambie et la Guinée Bissao, et de s’écarter des axes bitumés, en raison du risque lié aux mines.

Concernant la sécurité au Sénégal, vous trouverez sur le site du ministère des Affaires Etrangères (www.diplomatie.gouv.fr) des conseils et avis à jour relatifs à la sécurité des Français en voyage au Sénégal.