Iran

Circuits et voyages Iran

Terre Istan

Votre conseiller

Contacter béata
au 01 44 32 12 84

Demande de devis

Très investis sur les destinations que nous
proposons, c'est en véritable expert que nous
vous proposons nos conseils et services

Faire ma demande de devis

Information pays

Pour voyager l'esprit tranquille

NOM : IRAN

SUPERFICIE : 1.648.000 km²

POPULATION : 78,3 millions hab.

DENSITE : 48,4 hab/km²

CAPITALE : Téhéran

NATURE DU REGIME : République théocratique

CHEF DE L’ETAT : Hassan Rohani (depuis mai 2013)

LANGUE OFFICIELLE : Persan

MONNAIE : Rial

FUSEAU HORAIRE : GMT +3h30 soit un décalage horaire de + 1h30 en été, et + 2h30 en hiver par rapport à la France.

RELIGION : Islam chiite à plus de 99 %, mais on compte quelques chrétiens dans la communauté arménienne, des juifs et encore quelque 30 000 zoroastriens.

RESSOURCES PRINCIPALES : Le pays a été étranglé par l’embargo depuis plusieurs décennies. « La communauté internationale vient de lever toutes les sanctions économiques liées au programme nucléaire de l'Iran conformément à l'accord nucléaire conclu le 14 juillet 2015 » ont annoncé samedi 16 janvier à Vienne les chefs de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, et iranienne, Mohammad Javad Zarif. "L'Iran ayant rempli ses engagements, aujourd'hui, les sanctions économiques et financières multilatérales et nationales liées au programme nucléaire iranien sont levées", ont-ils indiqué dans une déclaration commune.
Le pétrole et le gaz naturel sont la plus grande source de revenus. Le gouvernement souhaite développer l’aérospatiale et l'industrie automobile. Renault et PSA, qui étaient présents dans ce pays jusqu’en 2013, souhaiteraient vivement y retourner, attirés par les conditions d’investissements alléchantes consentis par le gouvernement. L’électronique, la pétrochimie et le nucléaire sont aussi des secteurs en développement. L’élevage et l’agriculture sont toujours présents dans le pays, mais pas assez développés – compte tenu de l’augmentation constante de la population –, pour permettre l’autosuffisance.

GEOGRAPHIE

Pays montagneux par excellence, l'Iran est bordé au nord par l'Arménie, l'Azerbaïdjan, le Turkménistan et la mer Caspienne. A l'est s'étendent l'Afghanistan et le Pakistan ; au sud, le golfe d'Oman et le golfe Persique. Enfin, l'Irak et la Turquie jouxtent le pays à l'ouest.
Grand comme trois fois la France environ, l'Iran est dominé par trois chaînes de montagnes : les fertiles et volcaniques Sabalan et Talesh au nord-ouest ; la longue chaîne du Zagros, le long de la frontière occidentale ; et l'Alborz, au nord de la capitale, d'où émergent les neiges éternelles du mont Damavand, point culminant du pays avec 5 670 m.
Deux déserts - le Dasht-é Kavir (plus de 200 000 km²) et le Dasht-é Lut (plus de 166 000 km²) - occupent la majeure partie des zones nord-est et est de la plaine centrale. Au nord du pays, la mer Caspienne, avec une superficie de 370 000 km², est le plus grand "lac" du monde.

CLIMAT

De par sa taille et son relief montagneux, l'Iran connaît une grande variété de climats. Les hivers, de décembre à février, peuvent être particulièrement froids dans le pays. Des températures de 40°C sont en revanche fréquentes au cours de l'été (juin à août). L'extrême Nord et l'Ouest subissent des précitations régulières. Ce sont également les régions les plus froides du pays. Les périodes qui s'étendent de mi-avril à début juin et de fin septembre à début novembre sont les plus propices au voyage.

FAUNE ET FLORE

La partie nord de la chaîne de l'Alborz est densément couverte d'arbres à feuilles caduques, qui forment la plus grande zone de végétation du pays. D'autres "poches vertes" s'étendent autour de Khalkhal, au sud d'Ardabil et au sud de Gorgan. Des mammifères comme le loup, le chacal, le sanglier, la hyène, l'ours noir et le lynx sont présents dans les forêts reculées de la province de Mazandaran.
Les déserts et les montagnes (dominants dans le pays) abritent écureuils, mangoustes, gazelles de Perse, porcs-épics, blaireaux et l'endémique âne sauvage iranien. Les espèces les plus étonnantes sont certainement le mouton rouge de l'Alborz et une variété de bélier à la "barbe" blanche et aux longues cornes torsadées, visible aux abords de la frontière turkmène.

ENVIRONNEMENT

La préservation de l’environnement en Iran a commencé à être prise en compte par l’État dans les années 1950, à la suite des dégradations environnementales et de la surexploitation des ressources naturelles. L’Iran s’est d’abord doté d’une association iranienne de la vie sauvage en 1956, puis d’une organisation de la chasse et de la pêche en 1967 et enfin d’un ministère de l’environnement en 1971. Le but de ces organisations était la protection de l’environnement.

Depuis le début du XXIe siècle, les principaux problèmes environnementaux sont les suivants :

  • La pollution de l’air, particulièrement dans les zones urbaines,
  • La déforestation,
  • La désertification,
  • La diminution de la surface des marais à cause de la sécheresse,
  • La pollution par le pétrole dans le golfe Persique,
  • La pollution de l’eau, causée par les rejets industriels et les rejets non contrôlés d’eau usée

Le plus préoccupant de ces problèmes est peut-être celui de la qualité de l’air, plus particulièrement dans la capitale à Téhéran. Le monoxyde de carbone représente une partie importante des 1,5 million de tonnes de produits polluants rejetés à Téhéran en 2002.

HISTOIRE

L’Iran possède l’une des civilisations continues les plus anciennes du monde. L’histoire de l’Iran couvre des milliers d’années, depuis les civilisations antiques du plateau iranien, la civilisation des Mannéens en Azerbaïdjan, de Shahr-i Sokhteh (« Ville brûlée ») dans le Sistan, et l’ancienne civilisation de Jiroft, suivie du royaume d’Élam, de l’empire Achéménide, des Parthes, des Sassanides jusqu’à l’actuelle République islamique d’Iran.

2000 av. J.-C. : Les Aryens s'installent sur le territoire de l'actuel Iran, vraisemblablement peu de temps après les Élamites. Ces deux peuples donnent naissance à trois groupes ethniques distincts : les Mèdes, les Perses et les Parthes.

550 av. J.-C. : Les Perses prennent le pas sur les autres groupes ethniques sous Cyrus le Grand (dynastie des Achéménides). Cyrus le Grand et ses successeurs - Darius le Grand en tête - étendent par la suite l'autorité perse à la Turquie, l'Irak, la Grèce, la Mésopotamie, l'Égypte. La défaite de l'an 331 av. J.-C. face aux armées d'Alexandre le Grand marque la fin de l'Empire perse achéménide, auquel on doit les monuments de Shush et de Persépolis.

331 av. J.-C. : Alexandre le Grand envahit la Perse (nom donné alors à l'Iran actuel). Son empire englobera l'Afghanistan, l'Inde et le Pakistan. Cet énorme territoire est divisé entre trois dynasties à la mort d'Alexandre. La Perse revient à l'une d'elles - les Séleucides - qui ne parviennent pas à freiner la montée en puissance des Parthes.

190 av J.-C. : Balayant le "pouvoir" séleucide, les Parthes contrôlent la Perse. Ils mettent en échec les armées romaines en 53 av. J.-C.

224 : La dynastie des Sassanides, née dans les régions centrales du pays où le pouvoir parthe se fait peu sentir, gagne en puissance jusqu'à ce que son chef, Ardacher, prenne le pouvoir. L'Empire sassanide est considéré comme le second grand empire perse après celui des Achéménides.

637 : Entrée en scène des Omeyyades (Arabes), qui ravissent le pouvoir aux Sassanides. Outre l'islam, ils apportent la langue et l'écriture arabes en Perse.

1051-1502 : La chute des dynasties arabes vient des Turcs seldjoukides et mongols, qui se succèdent sur le territoire de l'actuel Iran.

1502 : Abbas 1er prend le contrôle du pays et fonde la dynastie des Séfévides, considérée comme la troisième grande dynastie perse. L'économie et les arts se développent.

1722-1779 : Cette période troublée est marquée par la chute du pouvoir séfévide, sous les coups de peuples afghans, puis de Nader Shah.

1779-1921 : Arrivée au pouvoir de la dynastie turque des Qadjars. Ils étendent leur influence sur l'ensemble de la Perse et font de Téhéran leur capitale. La Russie et l'Angleterre s'intéressent à l'Iran, pour son tabac et son pétrole. L'Angleterre occupe une partie du territoire durant la Première Guerre mondiale.

1921 : Le général Reza Khan prend le pouvoir. Il fonde la dynastie des Pahlavis en 1925 et se proclame chah. Le pays se modernise et s'occidentalise.

1941 : Reza Khan cède le pouvoir à son fils Mohammad Reza (il sera le dernier chah d'Iran). Au cœur des enjeux liés au pétrole, le pays est occupé au cours de la Seconde Guerre mondiale par les Russes et les Britanniques, dont l'influence est grandissante. Un sentiment nationaliste apparaît en réaction.

1953 : Le chah Mohammad Reza durcit son régime tandis que l'opposition nationaliste - notamment islamiste - se développe. Les décennies suivantes voient ce phénomène s'accélérer.

1979 : Dans une ultime et malheureuse tentative pour sauver son régime, le chah réprime une manifestation de rue, bilan : plusieurs centaines de morts. Mohammad Reza s'exile (il meurt l'année suivante en Egypte). L'ayatollah Khomeyni prend le titre de "chef suprême" et engage le pays dans la voie de la révolution islamique. Les Etats-Unis sont le "Grand Satan" du nouveau régime.

1980-1988 : Guerre Iran-Iraq. Profitant de l'instabilité intérieure de son voisin, le président irakien Saddam Hussein annexe une part du territoire iranien riche en pétrole. L'URSS et plusieurs nations occidentales, qui voient d'un mauvais œil le pouvoir des ayatollahs, soutiennent l'Iraq dans cette guerre qui sera aussi longue que meurtrière. Un cessez-le-feu survient en 1988.

1989 : Mort de l'ayatollah Khomeyni. Hojjat-ol-Eslam Rafsanjani est élu président ; l'ayatollah Ali Khamenei devient "chef suprême". Une fatwa (sentence de mort) est prononcée contre Salman Rushdie, auteur des Versets sataniques.

1993 : Rafsanjani est réélu président. Les relations entre l'Iran et les Etats-Unis, mais aussi de nombreuses nations européennes, restent très tendues.

1997 : A la surprise générale, Hojjat-ol-Eslam Seyed Mohammed Khatami est élu président. L'arrivée de ce modéré réformateur est le signe d'un début d'ouverture du régime de Téhéran. Cette "libéralisation" se précise dans les années suivantes.

2000 : Le Front de la Participation - mouvement réformateur proche du président Khatami - fait un raz de marée lors du premier tour des élections législatives. L'Iran est dès lors partagé entre réformateurs (Khatami) et conservateurs (Khamenei).

2001 : Nouvelle victoire des réformateurs aux élections législatives. Le 8 juin, Mohammed Khatami est réélu à la présidence de la République. Devant l'arrivée des milliers de réfugiés afghans suite aux frappes américaines, le pays ferme ses frontières.

2001 : Le prix Nobel de la Paix est attribué à Chirine Ebadi, avocate iranienne. Les conservateurs remportent les élections législatives avec une forte majorité, mais après une mise à l'écart des candidats réformateurs.

2005 : Élection du président Mahmoud Ahmadinejad.

2006 : L'Iran annonce la reprise de ses activités nucléaires, rompant l'accord de Paris de novembre 2004 et provoquant de nombreuses inquiétudes au sein de la communauté internationale.

12 juin 2009 : Mahmoud Ahmadinejad est reconduit pour 4 ans à la présidence du pays. Les résultats de ces élections ont été contestés durant plusieurs semaines par l'opposition et notamment par Hossein Moussavi, arrivé second. Une suspicion de fraudes plane sur ces élections, ainsi, la plupart des pays occidentaux, dont la France, émettent des réserves quant aux résultats.

POPULATION

Le pays compte plusieurs ethnies : Persans, Baloutches, Lors, Kurdes, Gilakis, Manzadaranis, Azéris, Turkmènes, Arméniens, Qashqai, Arabes, Assyriens.

HEURE LOCALE

GMT +3h30 soit un décalage horaire de + 1h30 en été, et + 2h30 en hiver par rapport à la France.

MONNAIE ET CHANGE

Le Rial

LANGUE

Le persan (farsi) est la langue officielle, mais les langues régionales sont encore couramment utilisées. Dans les hôtels, vous serez parfois étonné de l’excellent niveau de connaissance de l’anglais, voire du français, des Iraniens, qui apprennent les langues dans des laboratoires.

TELEPHONE

Pour passer vos appels :

  • De la France vers l'Iran : composer le 00 98 + le numéro de votre correspondant sans le 0.
  • De l'Iran vers la France : composer 00 33 + le numéro à 9 chiffres de votre correspondant (sans le 0 initial).

ELECTRICITE

230V, mêmes prises qu’en France

SHOPPING

Tapis persans, tissus, instruments de musique et pièces en marqueterie, plats et chandeliers en cuivre figurent parmi les grandes réalisations artisanales du pays. Déambulez dans les bazars ! Ils offrent un très large choix de produits. Mais pensez à marchander !
Si vous vous laissez tenter, sachez que l'exportation de tapis et d'antiquités est strictement contrôlée. Un vrai certificat de vente doit vous être remis. Pour éviter les problèmes, effectuer ces achats dans les boutiques qui possèdent une licence d'exportation.

PHOTOS ET FILMS

Il est interdit de photographier les lieux militaires et certains lieux saints mais il est permis de photographier la plupart des sites historiques ainsi que beaucoup de musées. Veillez à demander la permission de photographier à l'intérieur même si aucun panneau ne l'interdit expressément.
Evitez également de photographier des personnes, surtout les femmes, sans leur en demander la permission auparavant. Vous pouvez faire développer les films en Iran, la qualité est très bonne et le prix beaucoup moins cher qu'en France. Dans les grandes villes, il existe des studios de photographie très bien équipés.

CUISINE

La cuisine d'Iran est diverse, chaque province ayant ses propres plats aussi bien que ses styles et traditions culinaires, distinctes selon leurs régions. Cela inclut une grande variété de plats comme par exemple le chelow kabab, khoresht (un ragoût servi avec du riz blanc basmati ou persan), aash (une soupe épaisse), kookoo (une sorte de tarte-omelette à base de légumes et/ou de viande), polow (du riz cuit avec de la viande et/ou de légumes et des herbes, dont le loobia polow, albaloo polow et autres) et une grande diversité de salades, de pâtisseries et de boissons spécifiques aux différentes régions d'Iran.
La liste des recettes perses, des entrées et des desserts est extensive. La nourriture iranienne n'est pas épicée. Les herbes sont beaucoup utilisées, de même que les fruits tels que prunes, grenades, raisins, coings ou autres. La plupart des plats sont une combinaison de riz avec de la viande, poulet, agneau ou poisson et beaucoup d'ail, d'oignon, de légumes, de noix et de fines herbes. Des épices telles que le safran, les limes séchés, la cannelle et le persil sont délicatement mélangées et utilisées dans des plats spéciaux.

BOISSONS

La boisson traditionnelle pour accompagner les plats iraniens est appelée doogh: c’est une boisson à base de yaourt appréciée en Iran ainsi que dans d'autres pays du Moyen-Orient et dans le Caucase. Bien que strictement interdites après la Révolution iranienne de 1979, les boissons alcoolisées sont facilement disponibles en Iran.
La boisson la plus commune est appelée aragh-e sagi, qui est produit à la maison, la meilleure sorte étant disponible dans la province de Qazvin. La vodka est le deuxième alcool le plus disponible, dont la presque totalité est importée de Russie. Quelques variétés domestiques de vodka existent, mais sont difficiles à trouver. La bière est la troisième boisson la plus courante, dont la quasi totalité est importée d'Europe du Nord via la Turquie.
L’eau du robinet n’est pas potable, les bouteilles d’eau minérale sont en vente un peu partout..

FETES

Le calendrier légal iranien est basé sur le cycle solaire. Le point de départ du calendrier iranien, comme dans tous les pays musulmans, est le départ du prophète Mohammad de la Mecque à Médine (622 de l'ère chrétienne). L'année légale iranienne débute le 20 ou 21 mars suivant les années (le jour de l'an qui correspond au premier jour du printemps) et se divise en douze mois, et 365 ou 366 jours.
Le calendrier lunaire, en usage dans tous les pays musulmans, est également pratiqué en Iran et sert à fixer les rites religieux. L'an lunaire (hégire) ayant 10 jours de moins que l'an solaire, les touristes doivent tenir compte de ces changements. La date du commencement du calendrier lunaire est également le départ du Prophète de la Mecque à Médine. Il affiche par conséquent une avance d'une quarantaine d'années sur le calendrier iranien (1426/1384). Les mois de ramadan et moharrem sont les deux mois où les activités régulières sont touchées par les cérémonies religieuses.
Le calendrier grégorien est également utilisé en Iran pour les relations internationales et dans certains livres d'histoire et apparaît sur les journaux aux côtés des deux autres calendriers.

  • 11 février : Victoire de la République islamique de 1979
  • 20 mars : jour de la nationalisation du pétrole en 1951
  • 21-24 mars : Nouvel an
  • 1er avril : Anniversaire de l’instauration de la République islamique en 1979
  • 2 avril : 13ème jour de la nouvelle année, journée de la nature
  • 04 juin : Décès de Khomeiny
  • 05 juin : Anniversaire de la rébellion de 1963

POURBOIRES

Si le pourboire n’est pas obligatoire et dépend de votre appréciation, il est d’usage d’en donner un quand on est satisfait des prestations.
Sachez que le pourboire est un « plus », en aucun cas il ne se substitue au salaire du personnel.

A titre indicatif, nos voyageurs ont l’habitude de donner au minimum l’équivalent de :

  • 1,5 € à 2 € pour les chauffeurs
  • 3 € à 4 € pour les guides

En ce qui concerne le personnel local (porteurs, serveurs,…), les usages sont très variables. Dans tous les cas, il est recommandé de caler le montant du pourboire que vous souhaitez donner au niveau de vie du pays, comme nous le faisons en France (le prix d’un paquet de cigarettes de marque locale, d’une bière, d’un soda ou d’un repas peut vous donner un aperçu de l’économie locale).
Pour information, le revenu mensuel moyen par personne est d’environ 200 à 250 $.

LEXIQUE

Doroud : Bonjour
Bedroud : Au revoir
Merci : Merci
Mota’assef : Excusez-moi
Gorosne : J’ai faim
Ce qadr : Combien ça coûte ?

BIBLIOGRAPHIE

Guides de voyage

  • Guide Lonely Planet Iran
  • Guide Petit Futé Iran

Vaccinations

Avant tout voyage, merci de consulter votre médecin traitant ou les services médicaux spécialisés.

Le Centre de Vaccinations / Hôpital de l’Institut Pasteur.
209-211, rue Vaugirard - 75015 Paris.
Tél : 01 45 68 80 88
Stations de métro Volontaires (ligne 12) ou Pasteur (lignes 6 et 12), lignes de bus 39, 70, 89 (stations Volontaires, Vaugirard ou Sèvres - Lecourbe)

Centre de vaccinations / Hôpital Pitié-Salpêtrière
(Service des Maladies infectieuses et Tropicales)
Pavillon Laveran - 47, Boulevard de l'Hôpital - 75013 Paris
Prise de rendez-vous au 01 42 49 46 83

Il n’y a pas de vaccins obligatoires.

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre:

  • Diphtérie, tétanos et poliomyélite
  • Hépatite A (risque alimentaire)
  • Hépatite B (risque sexuel, et sanguin)

et moins systématiquement et en fonction des risques personnels d'exposition:

  • Typhoïde (risque alimentaire)
  • Rage pour les séjours aventureux, et pour les résidents, surtout les enfants
  • Encéphalite japonaise (à faire faire dans un centre de vaccinations agréé), pour les séjours de plus d´un mois en zone rurale, en période de mousson.
  • Méningite A+C en cas de risque épidémique.

Paludisme

Si un traitement anti - paludéen est fortement recommandé dans tout le pays en général et encore plus dans les zones de forêt (Zone 3 : LARIAM ou MALARONE), n’oubliez pas qu’il est également préconisé de prendre les mesures de prévention contre les piqûres de moustiques : répulsifs efficaces, vêtements couvrants, moustiquaires... Et ceci d'autant plus que ces mesures vous protègeront d'autres affections (comme la dengue en recrudescence).

Epidémiologie

Les informations épidémiologiques (Epizootie de grippe aviaire, Chikungunya, Grippe A…) sont régulièrement mises à jour sur les sites :

  • du ministère de la Santé : www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr
  • de l’Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr
  • de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr
  • de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) : www.who.int

Pharmacie

Pensez à prévoir une petite pharmacie personnelle :

  • Médicaments habituels (si vous êtes en cours de traitement)
  • Anti-inflammatoire (Aspirine, Doliprane ou Ibuprofène)
  • Crème solaire, Biafine,
  • Elastoplast, tricostéril…
  • Collyre neutre
  • Anti-diarrhéique et antiseptique intestinal (Imodium, Ercefuril…)
  • Pommade cicatrisante et antiseptique local

Sur place

En cas de problème grave sur place, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'Ambassade de France :

DOUANES

Pas de restrictions particulières.

FORMALITES

Un passeport valable 6 mois après la date de retour ainsi qu’un visa sont nécessaires à l’entrée en Iran pour les citoyens français. Le visa sera délivré par l’ambassade de l’Iran après autorisation du ministère des Affaires étrangères à Téhéran. Ne déléguez pas cette tâche à un tiers : il est impératif de se déplacer en personne afin que le consulat relève vos empreintes digitales.

Merci d’effectuer vos démarches directement auprès du consulat :

Service des Visas :
Dépôt des dossiers du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00.
16, rue Fresnel – 75016 PARIS
01 40 69 79 60 – visa@amb-iran.fr

Ou auprès des organismes spécialisés qui se chargeront des formalités à votre place moyennant des frais de prestations :

FAST VISAS
107, rue du Château - 92100 Boulogne Billancourt
Tel : 01 41 41 50 40
www.fastvisa.fr
Ouvert du lundi au vendredi de 09h30 à 13h30 et de 14h30 à 18h00, le samedi de 9h30 à 12h30.

ACTION VISAS
10-12 rue du Moulin des Prés – 75013 Paris
Tel : 01 45 88 56 70 – Fax : 01 45 88 59 84
www.action-visas.com
Ouvert du lundi au vendredi de 9h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h30, le samedi de 09h30 à 13h00.

Liste des documents à joindre pour l’obtention d'un visa Iran :

  • un certificat d’assurance : vous pouvez l’obtenir auprès de votre organisme de carte de crédit
  • votre billet d’avion aller-retour
  • votre preuve de réservation pour une première nuit d’hôtel.

Le délai d’obtention est officiellement de 15 jours, mais nous vous conseillons de vous y prendre plusieurs semaines à l’avance. Le visa de tourisme à entrée simple coûte 50€, payable par carte bancaire sur place ou par mandat.
Pour les demandes urgentes, le prix sera majoré de 50 %. Il est valable pendant 3 mois, pour un séjour d’une durée de 30 jours.

AVERTISSEMENT

En dehors de leur habitation, la tenue appropriée pour les femmes est un foulard, une chemise longue et ample et un pantalon avec des bas ou chaussettes opaques. Les jupes et les robes (longues au moins jusqu'à mi-mollet) sont aussi pratiques. Il est nécessaire de garder les cheveux et le cou couverts d'un foulard. Il est obligatoire de porter un tchador pour la visite des sanctuaires. Il est toujours possible d'en louer un à l'entrée. Choisissez des vêtements amples et non transparents. Contentez-vous d'un maquillage discret.
Les règles vestimentaires pour les hommes sont plus simples: les shorts sont interdits et les épaules doivent être couvertes mais ils peuvent porter une chemise ou un T-shirt à manches courtes. La cravate et les cheveux longs sont autorisés.

SECURITE

L’omniprésence de l’armée et des forces de police rend le pays sûr, hormis les zones frontalières, déconseillées par le ministère des Affaires étrangères. Celui-ci déconseille formellement de se rendre dans les zones frontalières de l’Irak et de l’Afghanistan, dans la province du Sistan-Baloutchistan, et dans l’est des provinces de Kerman et du Hormozgan.
Vigilance et discrétion sont recommandées lors d’un voyage en Iran. Il convient de se tenir strictement à l’écart des nombreuses zones militaires, qui sont rarement signalées explicitement, et de ne pas photographier des sites interdits. La réglementation sur la circulation des étrangers est stricte. En général, tout itinéraire en dehors des routes ainsi que le camping sauvage sont rigoureusement à éviter.
Concernant la sécurité en Iran vous trouverez sur le site du ministère des Affaires Etrangères (www.diplomatie.gouv.fr) des conseils et avis à jour relatifs à la sécurité des Français en voyage en Iran.