Vietnam

Circuits et voyages Vietnam

Terre Indochine

Votre conseiller

Myriam, votre spécialiste voyage
Contacter Anaïs

votre spécialiste Vietnam
au 01 44 32 12 82

Demande de devis

Très investis sur les destinations que nous
proposons, c'est en véritable expert que nous
vous proposons nos conseils et services

Faire ma demande de devis

Information pays

Pour voyager l'esprit tranquille

NOM : République socialiste du Viêtnam

SUPERFICIE : 331.212 km²

POPULATION : 94 millions d’hab. (2016)

DENSITE : 299 habitants / km2

CAPITALE : Hanoï

NATURE DU REGIME : Communiste (parti unique)

CHEF DE L’ETAT : Truong Tan Sang (président)

LANGUE OFFICIELLE : Le vietnamien est la langue officielle du pays, mais on compte une cinquantaine de langues ethniques. Les langues étrangères peuvent être utilisées dans les grandes villes, surtout l’anglais (devenu courant en matière commerciale et dans les endroits touristiques) et le français (mais cette génération s’éteint peu à peu).

MONNAIE : Dong (VND)

FUSEAU HORAIRE : GMT + 7 soit un décalage horaire de + 5h00 en été et + 6h00 en hiver, par rapport à la France.

RELIGION : Le Bouddhisme (Bouddhisme Mahayana au Nord et Bouddhisme Hinayanaau Sud), le Confucianisme, le Taoïsme, le Catholicisme et le Caodaïsme

REVENU MENSUEL MOYEN : 157$ par habitant (2015)

RESSOURCES PRINCIPALES : L'agriculture est très importante, avec 48 % des emplois totaux. Le secteur des services en occupe 29,6 % et celui de l'industrie 22,4 % (2011). Le secteur primaire représente 22 % du PIB, le secteur secondaire 40 % et le secteur tertiaire 38 % (2011).

GEOGRAPHIE

Le Vietnâm, situé au cœur de l’Asie du Sud-Est, s’étend le long de la côte orientale de la péninsule indochinoise sur 1700 km du Nord au Sud. Sa largeur n’excède pas 300 km (50 km pour la zone la plus étroite). Le territoire est délimité à l’Est par la Mer de Chine (3260 km de côtes), au Nord par la Chine, à l’Ouest et au Sud-Ouest par le Laos et le Cambodge.

CLIMAT

On voyage agréablement toute l’année au Vietnâm.

On peut cependant délimiter trois grandes zones climatiques.

  •  Nord : L’hiver dure de novembre à avril avec des températures autour de 16° et parfois de petites pluies. L’été commence vers le mois de mai et dure jusqu’au mois d’octobre avec des températures autour de 30° et des possibilités de pluies et de typhons.
  •  Centre : Climat intermédiaire entre la région nord et sud. La saison sèche s’étend de février à août et la saison humide de septembre à janvier. Pluies fréquentes en octobre et novembre.
  •  Sud : les températures sont constantes toute l’année, entre 25° et 30°. La saison sèche s’étend de novembre à avril et la saison humide de mai à octobre. Les mois les plus chauds sont les mois de mars et avril.

Dans les régions montagneuses comme autour de Dalat, Ban Me Thuot ou Sapa les nuits sont fraîches toute l’année. Durant les mois d’hiver, d’octobre à mars, les températures peuvent descendre jusqu’à 4°. Même durant les mois les plus chauds, les températures ne montent généralement pas au-dessus de 26°.

FAUNE ET FLORE

Jadis couvert de forêts où se côtoyaient tigres, éléphants et ours, le Vietnam porte à présent les cicatrices des guerres subies (millions de litres de défoliants déversés, déboisement..). Malgré tout, le pays abrite encore une flore et une faune riches et variés (plus de 14600 espèces de plantes, 275 espèces de mammifères, 775 espèces d’oiseaux). 

ENVIRONNEMENT

Conscient de la situation dramatique dans le pays en terme d’environnement, le gouvernement Viêtnamien a entrepris la création d’une centaine de réserves naturelles et mis en place des programmes de reboisement et de protection des espèces animales menacées (éléphant, tigre, léopard, rhinocéros…).

HISTOIRE

Vietnâm signifie « le pays des Viêts du Sud », territoire qui s’étend de la Chine aux bouches du Mékong. Province chinoise pendant le premier millénaire, le pays connut avec son puissant voisin de nombreux conflits et de brèves périodes d’occupation jusqu’au 18ème siècle. L’actuel Vietnâm est issu de l’ancien empire colonial français d’Indochine qui, jusqu’en 1954, était divisé en trois protectorats : Laos, Cambodge, Annam-Tonkin et une colonie, la Cochinchine.

Les grandes dates de l’histoire du Vietnâm

200 av. J.-C. : Les Chinois conquièrent le delta du fleuve Rouge (où le plus ancien peuplement remonte à plus de 500 000 ans). Leur domination durera près de mille ans, entrecoupés d'actes de résistance obstinés tels la révolte des sœurs Trung, en l'an 40 de notre ère.

938 : Ngô Quyên vainc les armées chinoises à la rivière Bach Dang et crée un Etat Viêtnamien indépendant. Son successeur passe en 968 un accord avec la Chine : le Viêtnam, en échange d'une reconnaissance de son indépendance, accepte la suzeraineté de la Chine et lui paie un impôt triennal.

1010-122 : Dynastie des Ly : l'indépendance du royaume du Viêtnam (Dai Viet) se consolide. Il repousse de nombreuses attaques des Chinois, des Khmers et des Cham, dont il conquiert le territoire.

1225-1400 : Sous la dynastie des Tran, le général Tran Hung Dao repousse les armées du guerrier mongol Kubilai Khan. Les Chinois reprennent cependant le contrôle 2du Viêtnam.

1516 : Les premiers marins portugais débarquent à Danang, suivis par des missionnaires.

1859 : Une force d'intervention française s'empare de Saigon. En 1867, tout le Sud sera aux mains des Français et deviendra la Cochinchine.

1954 : Après des décennies d'affrontements et de bouillonnement nationaliste menés par Ho Chi Minh, les Viêtnamiens battent l'armée française à Dien Bien Phu. Les accords de Genève prévoient la division temporaire du Viêtnam en deux zones de part et d'autre du 17e parallèle. L'opposition politique et idéologique entre les deux parties tournera vite à l'affrontement armé.

1965 : Débarquement des premières troupes américaines. 3,1 millions d'Américains combattront au Viêtnam. Les Accords de Paris, qui seront signés en 1973, porteront sur un cessez-le-feu immédiat et le retrait total des forces de combat US.

1975 : Les Nord-Viêtnamiens s'emparent du Sud ; Saigon est rebaptisée Ho Chi Minh-Ville. Le pays sera officiellement réunifié en juillet 1976.

1978 : Exode des Viêtnamiens vers l'Occident. 400 000 personnes quitteront le pays jusqu'en 1984.

1986 : Début d'ouverture politique du régime.

1989 : Fin du retrait des troupes Viêtnamiennes du Cambodge et du Laos.

1998 : Hanoï accueille le sommet de l'ASEAN (Association des Nations du Sud-Est Asiatique) créé dans les années 1950 pour prévenir l'expansion communiste.

2001 : Lors du 9e Congrès du Parti communiste Viêtnamien, un nouvel élan semble être donné à la politique d'ouverture du pays. Début février, dans les hauts plateaux du Sud, un mouvement de protestation des minorités est sévèrement réprimé.

2002 : En juillet Tran Duc Luong est réélu avec près de 97% des voix.

2006 : Xecongrès national du Parti communiste, en avril. Élection du nouveau président Nguyen Linh Triet le 27 juin. Le 7 novembre, le Viêtnam devient membre de l’Organisation mondiale du commerce.

2008 : Lancement le 18 avril, à Kourou (Guyane française) de VINASAT-1, premier satellite Viêtnamien mis en orbite.

2010 : Hanoi célèbre ses 1 000 ans. 

2011 : Depuis le 25 juin, Trương Tấn Sang est le nouveau président du Viêtnam.

POPULATION

Le pays a dépassé récemment les 90 millions d'habitants (94 millions d’habitants), et sa population continue de croître à un rythme légèrement supérieur à 1 % par an. Elle compte parmi l’une des plus jeunes populations au monde. Les Viet sont majoritaires (85% de la population), néanmoins il existe environ 75 groupes ethniques dont les plus représentés sont les Khmers, les Chinois Han, les Thaïs, les Hmong…

FÊTES

Le calendrier lunaire Viêtnamien se ponctue d’une multitude de fêtes religieuses et populaires dont la plus importante est la fête du Têt (nouvel an lunaire). Chaque année elle tombe entre le 20 janvier et le 20 février, le jour de la nouvelle lune. Le pays entier s’arrête pour célébrer, prier, passer du temps en famille, se reposer. N’oubliez pas que contrairement aux apparences, c’est avant tout une fête familiale.

SITUATION ECONOMIQUE

Meurtri par de longues années de conflits armés, le Viêtnam se relève depuis. La levée de l’embargo américain a accéléré cette évolution vers une économie de marché. Si le pays reste l’un des pays pauvres d’Asie, le revenu d’un habitant a doublé depuis 10 ans. Les inégalités subsistent entre la population urbaine et rurale.

HEURE LOCALE

GMT + 7 soit un décalage horaire de + 5h00 en été et + 6h00 en hiver, par rapport à la France.

MONNAIE ET CHANGE

La monnaie nationale est le Dong (VND). Elle n´existe qu´en billets de 200, 500, 1.000, 2.000, 5.000, 10.000 et 100.000 Dong.

Taux en 2016 : 1 € = 25 156,41 Dongs

Change impossible en Europe. Exportation des devises interdites.

Il vous est possible de retirer de l’argent à l’aéroport et dans les banques, et dans les distributeurs automatiques que vous trouverez facilement, mais faîtes attention : hormis les distributeurs de la société Agribank qui acceptent des retraits de 3 000 000 Dg, on ne peut pas retirer à un distributeur plus de 2 000 000 Dg (environ 70 €) à la fois, ce qui a tendance à multiplier les commissions bancaires.

Nous vous conseillons donc d’apporter des espèces avec vous (dollars US ou euros) car elles sont faciles à changer (restaurants, boutiques, guides, etc.). Sachez toutefois que même si l’Euro est très bien accepté à présent, il est préférable de partir avec des dollars (la majorité des tarifs reste affichée en dollars). Un dernier conseil : préférez payer en Dongs, en effet lorsque vous payez (en espèces du moins) en devises étrangères la conversion s’arrondit toujours en votre défaveur.

TELEPHONE

La couverture GSM est bonne, exceptée dans les régions montagneuses. Des cartes de téléphone sont disponibles à l’achat et disponibles dans les cabines. Attention, le prix des communications dans les hôtels est nettement plus élevé.

Pour passer vos appels :

  • De France au Viêtnam : composez le 00 84 + numéro local
  • Du Viêtnam en France : composez le 00 33 + indicatif de la région (sans le 0) + 8 chiffres du numéro local

Si vous devez vous connecter à Internet, sachez que tous les hôtels (même bon marché) sont désormais équipés du wifi, généralement gratuit pour les clients, et disposent d’un ou plusieurs ordinateurs connectés à Internet, eux aussi le plus souvent en libre accès.

ELECTRICITE

220 Volts en général même si on retrouve du 110 Volts dans les constructions anciennes. La plupart des prises électriques est de type européen (2 fiches rondes) ou de type américain (2 types plates). Mieux vaut emporter un adaptateur international.

SHOPPING

L’artisanat, d’excellente qualité et à des prix très abordables, varie considérablement d’une région à une autre : tissage en soie (particulièrement légère à Danang et Hanoi) ou en coton, laque, porcelaine, objets en bois, bijoux, maroquinerie et vêtements sur mesure de qualité. Les services de tables brodés à la main sont de pures merveilles…

  • Pour les achats d'antiquités, assurez-vous, avant de payer, que l'antiquaire ait obtenu les permissions nécessaires !
  • N’oubliez pas de réviser les bases du marchandage : abordez le commerçant dans sa propre langue pour gagner quelques points en capital sympathie. Commencez par évaluer le prix que vous êtes prêt à mettre pour l’objet de la négociation, puis proposez un prix beaucoup plus bas que celui donné par le vendeur (en-deçà de celui que vous vous êtes fixé pour vous laisser une marge de négociation). Enfin, reconsidérez vos attentes selon les réactions de votre interlocuteur. N’oubliez pas de le remercier !

PHOTOS ET FILMS

Restrictions au niveau des bâtiments touchant à la sécurité nationale. Un droit à régler pour les appareils photos et caméscopes peut être demandé sur certains sites touristiques.

S’il est conseillé de demander la permission pour prendre une photo, ne jamais proposer de payer pour la prendre, cela encourageait une forme de mendicité.

CUISINE

En Asie du Sud Est, la cuisine est considérée comme un art. La cuisine vietnamienne est très élaborée et la renommée de certains mets est internationale : les « Phô » (soupes de nouilles), les « Cha Lua » (saucisses de porc), les « Cha Gio » (rouleaux de printemps), les « Cha Ca » (boulettes de poissons). En règle générale, les conditions d´hygiène sont bonnes dans les restaurants. Par contre, dans les petites échoppes de rue, si vous n´avez pas l´estomac « blindé », évitez crudités, herbes et fruits crus.

Pour les amateurs de fruits : ananas, mangues, mangoustans, longanes, fruits du dragon, durian si l’odeur ne vous rebute pas…

BOISSON

L’eau n’étant pas potable, il est indispensable de boire de l’eau traitée ou de l’eau minérale achetée en bouteille capsulée. Nous recommandons la consommation de l’eau purifiée quand cela est possible, cela évite une surconsommation des bouteilles plastiques.

Le thé est la boisson la plus répandue. Le café est de plus en plus courant mais servi avec du lait concentré. La bière est une boisson très populaire mais également le vin de palme, le jus de lime, le lait de coco ou encore l’alcool de riz locale

FETES

Le calendrier lunaire vietnamien se ponctue d’une multitude de fêtes religieuses et populaires dont la plus importante est la fête du Têt ou nouvel an lunaire. Chaque année elle tombe entre le 20 janvier et le 20 février, le jour de la nouvelle lune. Le pays entier s’arrête pour célébrer, prier, passer du temps en famille, se reposer. N’oubliez pas que contrairement aux apparences, c’est avant tout une fête familiale.

POURBOIRES

Si le pourboire n’est pas obligatoire et dépend de votre appréciation, il est d’usage d’en donner un quand on est satisfait des prestations. A titre indicatif, nos voyageurs ont l’habitude de donner au minimum l’équivalent (par personne et par jour, au mieux en monnaie locale) de :

  • 4€ ou 5$ pour les guides (un peu plus si vous êtes très satisfait)
  • 2€ ou 3$ pour les chauffeurs (comptez moitié moins que pour le guide, sinon vous vexerez ce dernier !)

Concernant les tuk tuk, s'en tenir au prix convenu : un petit pourboire supplémentaire ne peut être lié qu'à sa serviabilité.

En principe, pas de pourboire dans les cafés et dans les restos.

Dans les temples et les pagodes, là il ne s'agit pas de pourboire, mais de contribution au culte, à l'entretien des lieux, etc. Il est de très bon ton de laisser quelques dôngs dans l'urne.

En ce qui concerne le personnel local (porteurs, serveurs,…), les usages sont très variables. Dans tous les cas, il est recommandé de caler le montant du pourboire que vous souhaitez donner au niveau de vie du pays, comme nous le faisons en France (le prix d’un paquet de cigarettes de marque locale, d’une bière, d’un soda ou d’un repas peut vous donner un aperçu de l’économie locale)

Sachez que le pourboire est un « plus », en aucun cas il ne se substitue au salaire du personnel.

Pour information, le revenu minimum des employés du secteur public est d’environ 540.000 Dongs/mois soit environ 22 euros. Un cadre moyen peut gagner 500$ (secteur public)/mois et 1500$/mois (secteur privé).

A METTRE DANS SA VALISE


Nous vous conseillons, dans la mesure du possible, de voyager léger. Rien ne sert de vous encombrer inutilement : au Viêtnam, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin à moindre coût. Néanmoins, n’oubliez pas, au moment des préparatifs :
- Des vêtements légers en coton ou en lin : un pantalon couvrant les jambes, un bermuda/short, une ou deux chemises, t-shirts et débardeurs
- Si vous partez dans le Nord du Viêtnam, pensez à ajouter une petite polaire et un imperméable car il peut faire froid
- Un petit lainage pour les soirées (et la climatisation en avion)
- Un maillot de bain et une serviette de plage
- Une paire de tongs ou de sandales, très pratiques. Si vous n’en possédez pas, vous en trouverez à moindre coût sur les marchés
- Une paire de baskets pour les visites
- Une paire de chaussures de randonnées solides si vous prévoyez des randonnées
- Une protection solaire
- Une bonne paire de lunettes (protection U.V forte luminosité)
- Un chapeau ou une casquette
- Une crème hydratante et un baume à lèvres
- Votre appareil photo ! 
- Un petit sac à dos ou une sacoche pour transporter vos papiers (carte d’identité, passeport, permis de conduire) et votre argent
- Une petite pharmacie personnelle (voir notre rubrique « Pharmacie »)
- Un jeu de copies de vos documents importants (pages d’introduction de votre passeport, cartes de crédit, numéros de chèques de voyage, police d’assurance, billets de train/d’avion/de bus, permis de conduire, etc.). Vous remplacerez ainsi plus aisément ces documents en cas de perte ou de vol.

QUELQUES BONNES MANIERES

  • On ne touche pas à la tête de quelqu'un, surtout celle des enfants
  • On ne montre pas quelqu’un du doigt, encore moins l’autel des ancêtres
  • On enlève  ses chaussures quand on pénètre dans une pagode ou un temple
  • On ne plante pas ses baguettes à la verticale dans son bol de riz (symbole funeste)
  • On garde une tenue vestimentaire correcte, évitez short, débardeur ou jupe trop courts
  • En public, on évite les marques d’affection trop poussées (se serrer, s’embrasser…)
  • Le marchandage est un jeu, hausser le ton ou se mettre en colère serait déplacé voire offensant si vous faîtes « perdre la face » à votre interlocuteur.
  • Au restaurant, en attendant que votre plat arrive, essuyez vos baguettes et votre bol avec des serviettes en papier comme la plupart des Viêtnamiens.  Sachez que dans les gargotes de rue, en général, les déchets (serviettes en papier, os, morceaux d’aliments) ne sont ramassés qu’à la fermeture et s’accumulent donc en attendant sur le sol.
  • Toujours demander l'autorisation avant de prendre une photo de quelqu'un

LEXIQUE

Chào ông                                Bonjour monsieur
Chào bà                                  Bonjour madame
Chào                                       Bonsoir, au revoir
Làm o’n                                              S’il vous plaît
Cam o’n                                  Merci
Cam o’n nhieu lam                   Merci beaucoup
Xin loi                                     Pardon
Tên…là gi ?                             Comment vous appelez-vous ?
Tôi tên là…                              Je m’appelle…
Vâng                                       Oui (utilisé dans le nord)
Co, phai                                  Oui (utilisé dans le sud)
Không                                     Non
Bao Nhiêu ?                             Combien ça coûte ?
Làm o’n tinh tiên                                  L’addition, s’il vous plaît ?
Nhà vê sinh o dâu ?                 Où sont les toilettes ?
Mây gio rôi ?                           Quelle heure est-il ?

BIBLIOGRAPHIE

Guides de voyage

  • Guide du Routard Vietnâm
  • Guide Lonely Planet en français
  • Guide Bleu évasion

Livres et romans

  • « Vietnam, communistes et dragons », de J.C Pomonti (Monde Editions – 1994)
  • « Couleurs et lumières du Vietnam », de Frédéric Ramade (Flammarion – 2007)
  • « Le café au Vietnam », de Fortunel (L’Harmattan)
  • « Le goût du Vietnam », d’Anne-Marie Cousin (Mercure de France – 2007)
  • « L’histoire de la guerre du Vietnam », de Andy Wiest (Chantecler – 2005)
  • « La tradition religieuse spirituelle et sociale au Vietnam » de J.Nguyen (Beauchêne – 2007)
  • « Kampuchea » de Patrick Deville (Point Poche – 2012)

Vaccinations

Avant tout voyage, merci de consulter votre médecin traitant ou les services médicaux spécialisés.

Le Centre de Vaccinations / Hôpital de l’Institut Pasteur.
209-211, rue Vaugirard - 75015 Paris.
Tél : 01 45 68 80 88
Stations de métro Volontaires (ligne 12) ou Pasteur (lignes 6 et 12), lignes de bus 39, 70, 89 (stations Volontaires, Vaugirard ou Sèvres - Lecourbe)

Centre de vaccinations / Hôpital Pitié-Salpêtrière
(Service des Maladies infectieuses et Tropicales)
Pavillon Laveran - 47, Boulevard de l'Hôpital - 75013 Paris
Prise de rendez-vous au 01 42 49 46 83

Il n’y a pas de vaccins obligatoires.

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre:

  • Diphtérie, tétanos et poliomyélite
  • Hépatite A (risque alimentaire)
  • Hépatite B (risque sexuel, et sanguin)

et moins systématiquement et en fonction des risques personnels d'exposition:

  • Typhoïde (risque alimentaire)
  • Rage pour les séjours aventureux, et pour les résidents, surtout les enfants
  • Encéphalite japonaise (à faire faire dans un centre de vaccinations agréé), pour les séjours de plus d´un mois en zone rurale, en période de mousson.
  • Méningite A+C en cas de risque épidémique.

Paludisme

Si un traitement anti - paludéen est fortement recommandé dans tout le pays en général et encore plus dans les zones de forêt (Zone 3 : LARIAM ou MALARONE), n’oubliez pas qu’il est également préconisé de prendre les mesures de prévention contre les piqûres de moustiques : répulsifs efficaces, vêtements couvrants, moustiquaires... Et ceci d'autant plus que ces mesures vous protègeront d'autres affections (comme la dengue en recrudescence).

Epidémiologie

Les informations épidémiologiques (Epizootie de grippe aviaire, Chikungunya, Grippe A…) sont régulièrement mises à jour sur les sites :

  • du ministère de la Santé : www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr
  • de l’Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr
  • de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr
  • de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) : www.who.int

Pharmacie

Pensez à prévoir une petite pharmacie personnelle :

  • Médicaments habituels (si vous êtes en cours de traitement)
  • Anti-inflammatoire (Aspirine, Doliprane ou Ibuprofène)
  • Crème solaire, Biafine,
  • Elastoplast, tricostéril…
  • Collyre neutre
  • Anti-diarrhéique et antiseptique intestinal (Imodium, Ercefuril…)
  • Pommade cicatrisante et antiseptique local

Sur place

En cas de problème grave sur place, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'Ambassade de France :

DOUANES


L’IMPORT
Toute personne majeure peut entrer sur le territoire avec 400 cigarettes, 100 cigares ou 500 g de tabac ; 1.5L de spiritueux de plus de 22° ou 2L de spiritueux de moins de 22° ou 3L d’autres boissons alcoolisées et avec une quantité acceptable de parfum.
L’importation de devises étrangères est autorisée, mais tout montant supérieur à $3000 doit être déclaré.
Il est important de garder la facture de ses achats car celles-ci peuvent vous être demandées lors du passage de la douane à votre retour.
L’importation de médicaments à usage personnel est autorisée mais doit respecter certaines règles.
Officiellement, il est interdit d’importer des Dongs.

L’EXPORT
L’exportation de représentations de Bouddha, pierres précieuses ou antiquités est interdite sans autorisation officielle.
Tout comme l’importation, l’exportation de médicaments est autorisée si elle respecte certaines règles.
Officiellement, il est interdit d’exporter des Dongs.
L’achat d’antiquité est très facile et n’est pas forcément très bien encadré, cependant aucune antiquité ne peut sortir du pays sans autorisation spéciale délivrée à Ho Chi Minh. Cette autorisation spéciale s’obtient au bureau pour le contrôle de l’importation et de l’exportation des objets culturels à Ho Chi Minh Ville. 178, rue Nam Ky Khoi Nghia. Attention donc à vos achats.

FORMALITES

Depuis le 1er juillet 2015 jusqu’au 30 juin 2018, les ressortissants français, italiens, espagnols, allemands et anglais n’ont plus besoin de visa d’entrée pour le Viêtnam pour des séjours de 15 jours maximum (jour d’arrivée inclus).
Seul est obligatoire un passeport d’une validité de 6 mois minimum à l’arrivée.

Attention ; une seule entrée sans visa est autorisée sur le territoire vietnamien et le billet d'avion retour sera à présenter à l'arrivée.
Une seconde entrée, sans visa, sur le territoire vietnamien ne peut être effectuée qu’un mois après le jour de la dernière sortie sans visa.

Le visa sur passeport est donc obligatoire dans les cas suivants :
- Séjour de plus de 15 jours,
- Séjour avec plusieurs entrées au Viêtnam.

Vous pouvez effectuer vos démarches directement auprès du consulat :

AMBASSADE DU VIÊTNAM, SERVICE CONSULAIRE
61 rue de Miromesnil - 75008 Paris
Tel : 01 44 14 64 20
Lundi à Jeudi: de 9h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h00; Vendredi: 9h30 à 12h00

Ou auprès des organismes spécialisés qui se chargeront des formalités à votre place moyennant des frais de prestations :

FAST VISAS
107, rue du Château - 92100 Boulogne Billancourt
Tel : 01 41 41 50 40
www.fastvisa.fr
Ouvert du lundi au vendredi de 09h30 à 13h30 et de 14h30 à 18h00, le samedi de 9h30 à 12h30.

ACTION VISAS
10-12 rue du Moulin des Prés – 75013 Paris
Tel : 01 45 88 56 70 – Fax : 01 45 88 59 84
www.action-visas.com
Ouvert du lundi au vendredi de 09h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h30, le samedi de 09h30 à 13h00

Liste des documents à joindre pour l’obtention d’un visa Viêtnam :

  • Votre passeport (n’oubliez pas de le signer) valable 6 mois après votre date de retour
  • 2 photos d’identité récentes
  • 2 formulaires de demande de visa complétés et signés

Le visa est valable de date à date pour une durée de 30 jours et pour une entrée.

Le délai théorique d'obtention du visa est d’environ 7 jours ouvrés.

Attention : ces délais peuvent être plus longs en période de haute saison.


Soyez rigoureux lorsque vous remplissez des formulaires de visa.
Ne vous trompez pas dans les dates d’arrivée et de départ, le numéro de votre passeport…etc…
La validité de votre visa dépend de ces documents.
En cas de doute, n’hésitez pas à nous contacter.

SECURITE

En général, il y a peu de problèmes de sécurité hormis les pickpockets, éternel problème dans les villes. Dans les zones qui ont été ravagées par la guerre, il est impératif de ne pas s’éloigner des sentiers, il reste des mines non désamorcées.

Concernant la sécurité au Viêtnam, vous trouverez sur le site du ministère des Affaires Etrangères (www.diplomatie.gouv.fr) des conseils et avis à jour relatifs à la sécurité des Français en voyage au Viêtnam.