Chili

Circuits et voyages Chili

Terre Latine

Votre conseiller

Maëlle, votre spécialiste voyage
Contacter Maria

votre spécialiste Chili
au 01 44 32 12 81

Demande de devis

Très investis sur les destinations que nous
proposons, c'est en véritable expert que nous
vous proposons nos conseils et services

Faire ma demande de devis

Information pays

Pour voyager l'esprit tranquille

NOM : CHILI

SUPERFICIE : 756 950 km²

POPULATION : 16 634 603 hab. (2013)

DENSITE : 22 hab./km2

CAPITALE : Santiago du Chili

NATURE DU REGIME : République à régime présidentiel 

CHEF DE L’ETAT : Michelle Bachelet

LANGUE OFFICIELLE : Espagnol

MONNAIE : Le Peso chilien (CLP)

FUSEAU HORAIRE : UTC – 4 soit 4h de moins qu’en France sauf pour l’île de Pâques où il y 6h de moins.

RELIGION : Catholicisme romain 80%, églises protestantes 10%

La majorité des Chiliens est catholique. La religion tient une place fondamentale dans la société chilienne, traditionnelle et ultraconservatrice. Le Chili n’a pas de religion d’État, mais l’église Catholique y jouit d’une influence considérable. 

REVENU MENSUEL MOYEN : 14280$ soit 1190$ par mois

RESSOURCES PRINCIPALES : Premier producteur mondial de cuivre, l’industrie minière représente une ressource essentielle pour le pays, qui est le pilier de l’économie. C’est également l’un des principaux producteurs d’or, d’argent, de manganèse, de soufre et de pétrole de l’Amérique latine. Par ailleurs la pêche, le bois et l’agriculture sont également des éléments indispensables. Le tourisme commence doucement à se développer et s’installe comme une des ressources importantes. 

GEOGRAPHIE

Peu de pays au monde offrent une aussi grande diversité de paysages : sur une mince bande de terre, longue de 4 300 km et large en moyenne de 180 km, se succèdent déserts et lagunes,salares (lacs salés) et canyons, oasis, volcans actifs, lacs, fjords, glaciers, îles... 
Coincé entre l'océan Pacifique et la cordillère des Andes, le pays s'étale du Pérou à la Terre de Feu. Bordé au nord-est par la Bolivie, c'est avec l'Argentine que le Chili partage sa plus longue frontière : 3 500 km serpentant à travers la cordillère. 
L'île de Pâques et l'archipel Juan Fernández (dont sa célèbre île, dite « de Robinson Crusoé ») font également partie du territoire, et le Chili revendique aussi une partie du territoire antarctique.

CLIMAT

S'étendant du nord au sud sur près de 4 300 km, le Chili connaît des variations climatiques extrêmes : on se dessèche sous le soleil du désert d'Atacama (le plus aride au monde !) et on grelotte sous la pluie dans le sud du pays, où le climat, venteux, est très humide et influencé par les masses d'air froid venant de l'Antarctique.

Le Chili étant situé dans l'hémisphère sud, les saisons sont inversées par rapport à l'Europe : c'est l'hiver en juillet-août ; et l'été en janvier-février.

Outre la longueur du pays, deux éléments influencent particulièrement le climat. La présence du courant maritime froid de Humboldt, dans l'océan Pacifique, produit un épais brouillard côtier, la camanchaca, lorsqu'il rencontre les terres chaudes. Les cordillères provoquent des variations climatiques importantes à l'intérieur du pays. C’est ainsi qu’il peut faire 30 °C la journée à Arica et geler la nuit à Putre, à 2h de route.

Au nord du  Chili, se trouve le désert d’Atacama  le plus aride du monde, sur la côte nous avons  un climat méditerranéen propice à la culture du vin et un climat plus rugueux dans les Andes, froid, humide et peuplé de glaciers. Cette grande variété de climats peut-être repartis en 7 grandes régions :

Grand nord, d'Arica à Taltal dont le désert d'Atacama : le climat de type désertique qui garantit un ensoleillement permanent, sauf en janvier et février, saison des pluies et des orages (alpinisme impossible). La moyenne des températures en hiver est de 7ºC et de 30ºC durant l'été. 

Chile Chico, de Taltal à Illapel dont la Serena : La pluie est extrêmement rare, possible en hiver mais faible et sur de courtes périodes. La moyenne des températures est de 19ºc en été et de 12,5ºC en hiver.

Zone Centrale, Santiago et les alentours : Santiago, dispose d'un climat de type méditerranéen avec des saisons bien marquées. Le printemps, de mi-septembre à mi-décembre, est tempéré, contribuant à la floraison et à verdir les plaines. L'été, de mi-décembre à mi-mars, est sec et chaud avec des températures qui atteignent 33ºC. Les nuits se rafraîchissent légèrement. Durant l'automne, de mi-mars à mi-juin, les températures descendent graduellement. En hiver les matins sont assez froids, les températures peuvent descendre jusqu'à -2ºC. 

Sud, de Santiago à Temuco : En été le climat est assez agréable, mêlant chaleur et fraîcheur, mais en d’avril à septembre les pluies sont assez fréquentes et fortes.

Région des Lacs, de Temuco à Puerto Montt dont Chiloé, Pucón et Valdivia : Le climat est plus froid. Les pluies sont constantes durant toute l'année. La moyenne de température en été est de 23ºC et en hiver de 8.5ºC. 

Carretera Austral, de Puerto Montt au Cap Horn : Dans les îles éloignées de la côte, situées à l'ouest des Andes, la pluie et le vent sont fréquents. Sur la côte nord de la rivière, les conditions climatiques sont plus sèches. La température moyenne en été est de 16ºC et en hiver de 8ºC. 

Patagonie, dont le Parc Nacional Torres del Paine : Due à sa taille, cette zone présente d'importantes variations climatiques. Dans la partie orientale, le climat continental central prédomine avec des précipitations annuelles de 425mm et constamment balayée par les vents. Les températures moyennes en été sont de 10.6ºC et en hiver de 2.0ºC. Dans le parc national Torres Del Paine, le climat est plus clément dont une zone de microclimat dans le secteur de la lagune Azul, où les températures augmentent considérablement en été de 25ºC à 30ºC. Dans les hauteurs de la Cordillère on trouve un froid et une grande humidité, typique de haute montagne. Une particularité du climat austral est la durée du jour qui diminue fortement en hiver, mais qui augmente largement en été, ainsi en décembre le jour est de 18 heures par jour. 

FAUNE ET FLORE

Très diverses, la faune et la flore chiliennes sont protégées par un important réseau de parcs naturels, l'un des attraits touristiques majeurs du pays. Ils abritent des animaux tels que la vigogne, une espèce menacée proche de l'alpaga, le guanaco de Patagonie, probable ancêtre des lamas domestiques, le flamant, le pélican, le pingouin, l'otarie ou l'éléphant de mer. Parmi les végétaux caractéristiques, citons l'araucaria, le cyprès et l'alerce, apparenté au séquoia géant de Californie. En dehors des zones préservées, la déforestation dénude le paysage dans des proportions alarmantes.

ENVIRONNEMENT

Il partage sa longue frontière orientale avec l'Argentine, et jouxte au nord le Pérou et la Bolivie. Excédant rarement 200 km de large, le territoire compense son étroitesse par un relief élevé culminant rapidement à 6 000 m. Ses deux extrémités déclinent un formidable éventail de paysages. Couronnés de neige, les cratères volcaniques du Sud dominent de profonds canyons dans lesquels coulent des rivières tumultueuses. Tandis que la Patagonie essuie de fréquentes tempêtes de neige, certaines stations climatiques du Grand Nord n'ont en revanche jamais enregistré la moindre goutte de pluie. Quant au littoral sculpté par l'érosion, il abrite des plages et des baies idéales pour pratiquer la pêche ou la baignade.

Le territoire national englobe également l'île de Pâques (3 700 km à l'ouest), l'île Juan Fernandez (700 km à l'ouest) et la moitié de la Terre de Feu (avec l'Argentine).

HISTOIRE

Avant l'arrivée des Européens, différentes cultures autochtones cohabitent sur le territoire de l'actuel Chili. Bien que politiquement assujetties aux Incas, les populations locales précèdent la civilisation des seigneurs de Cuzco.

1494

Le traité de Torsedillas ratifie le partage des Amériques entre le Portugal et l'Espagne. Cette dernière reçoit toutes les terres à l'ouest du Brésil.

1541

L'expédition menée par Pedro de Valdivia atteint la vallée fertile du Mapocho. Santiago est fondée la même année. La Serena, Valparaiso, Concepción, Valdivia et Villarrica suivent peu après. Suivant le modèle espagnol, la colonie se structure comme un État féodal fondé sur la grande propriété terrienne. Tandis que les maladies infectieuses importées par les nouveaux arrivants déciment les Indiens, les métis doivent travailler comme métayers sur les vastes exploitations agricoles. Ce système de latifundia subsistait encore largement dans les années 1960.

1810

Formation d'une junte patriotique à Santiago.

1817

José San Martin bat les Espagnols ; Bernardo O'Higgins devient directeur suprême du Chili.

1823-1831

Période d'anarchie politique.

1831-1871

Les conservateurs au pouvoir promulguent une Constitution (1833).

1879-1884

Guerre du Pacifique contre le Pérou et la Bolivie. Vainqueur, le Chili annexe au nord le désert d'Atacama, riche en ressources minières, et les territoires tempérés du Sud.

1891

Guerre civile.

1891-1925

Instauration d'un régime parlementaire.

1925

L'armée rétablit le régime présidentiel.

1938-1952

Gouvernements de front populaire, puis de centre gauche.

1964-1970

Gouvernement démocrate-chrétien d'Eduardo Frei.

1970

Victoire de Salvador Allende, le candidat de gauche, à l'élection présidentielle. Il entreprend la nationalisation des mines et des banques.

1973

Un coup d'État militaire porte au pouvoir le général Pinochet – probablement avec l'aide de la CIA – qui instaure un régime autoritaire. Allende se suicide avec une arme à feu avant l'assaut (cependant, la thèse de l'assassinat, orchestré par la CIA, ou même par Fidel Castro !, est encore accréditée) et ses partisans sont assassinés en masse. On estime à plus de 2 000 le nombre de personnes tuées et à près de 30 000 personnes torturées sous la dictature.

1988

Une majorité de Chiliens vote « non » au plébiscite organisé par Pinochet. Ce dernier se maintient toutefois à la tête de l'État.

1990

Le démocrate-chrétien Patricio Aylwin, élu en 1989, succède à Pinochet

1993

Le démocrate-chrétien Eduardo Frei (fils de l'ancien président du même nom) devient président de la République

1998

Le général Pinochet est arrêté à Londres. Plusieurs pays demandent son extradition et son jugement, l'Espagne en tête.

2000

L'Angleterre rejette la demande d'extradition de Pinochet en invoquant des raisons de santé. L'ex-dictateur rentre au Chili où il fait l'objet de plaintes déposées par des familles de victimes. Le Parlement chilien vote l'immunité judiciaire pour les anciens présidents de la République : les chances de voir Pinochet jugé un jour dans son pays semblent donc plutôt compromises. En mars, élection du socialiste Ricardo Lagos à la présidence de la République.

2002

Le 1er juillet, la suspension des poursuites contre Pinochet est déclarée définitive.

2004

Deux ans après avoir suspendu les poursuites judiciaires contre l'ancien dictateur, la cour d'appel de Santiago a confirmé l'inculpation de Pinochet pour atteinte aux droits de l'homme. Ses avocats tentent un recours devant la Cour suprême, invoquant l'état de santé du général.

2005

La Cour suprême, la plus haute instance judiciaire du pays, confirme la mise en examen d'Augusto Pinochet pour sa responsabilité présumée dans un homicide et la disparition de neuf opposants. En juin, il est relaxé par la Cour d'appel. Les recours déposés ensuite par les victimes sont jugés « irrecevables ». Cette relaxe est confirmée en septembre par la Cour Suprême. Cependant, de nouvelles procédures sont en cours contre Pinochet pour fraude fiscale. En décembre, lors des législatives, les électeurs ont supprimé les postes de sénateurs à vie crées par Pinochet. Le Parti de la Concertation remporte la majorité dans les deux chambres. De nouvelles réformes de la Constitution suppriment définitivement les verrouillages autoritaires laissés par Pinochet.

2006

Élection de la socialiste Michelle Bachelet, le 15 janvier, à la présidence du Chili avec 53,5% des suffrages exprimés.

2006

Le 6 octobre, la Cour suprême du Chili lève l’immunité d'Augusto Pinochet. Celui-ci meurt le 11 décembre suivant.

2008

Le 23 mai 2008, Michelle Bachelet est élue par ses pairs présidente de l'Union des Nations sud-américaines pour une durée d'un an.

Février 2010

Un tremblement de terre de magnitude 8,8 sur l'echelle de Richter a frappé le Chili, faisant 450 morts. Plusieurs répliques fortes sont survenues les jours suivants.

Mars 2010

Miguel Juan Sebastián Piñera Echenique, candidat de centre-droit, est élu président de la République le 11 mars.

2011

Le 4 juin, l'éruption du volcan Puyehue perturbe durant plusieurs mois le trafic aérien international en Amérique du Sud et en Océanie, notamment à Buenos Aire. En octobre, le volcan Hudson fait craindre à son tour une éruption.

POPULATION

La plupart des citoyens sont d'origine européenne, principalement espagnole Basques et Castillans. Il y a aussi beaucoup de descendants d'immigrants britanniques et irlandais qui sont arrivés au Chili durant l'époque coloniale. L'immigration allemande, parrainée par le gouvernement chilien a commencé en 1848 et a peu à peu changé le paysage culturel d'une grande partie du Sud du Chili, qui affiche encore une forte influence allemande.

Du fait de l’amélioration des conditions de vie, l’espérance de vie des Chiliens (qui est la plus élevée de l’Amérique latine).

SITUATION ECONOMIQUE

Depuis une vingtaine d'années, l'économie chilienne affiche des résultats très performants. Dans les années 1990, sa croissance annuelle gravitait autour de 8 %. À partir de 2000, elle s'est mise à osciller entre 2 et 6 % par an, atteignant près de 6,7 % en 2012 - pour une prévision de 5 à 5,5 % à l’horizon 2013. L’inflation tourne autour de 3 %, la balance commerciale est largement excédentaire et le déficit structurel ne dépasse pas 1 % (et encore parle-t-on de le supprimer). Les causes de cette « exception chilienne » remontent, en partie, aux années 1970, quand le pays s'est lancé dans une politique d'ultralibéralisme, privatisant et ouvrant le pays à la concurrence internationale.

Le Chili, premier producteur mondial de cuivre, a aussi bénéficié d'une conjoncture très favorable, avec la forte augmentation de la demande mondiale en minerai et la flambée des cours.

HEURE LOCALE

UTC – 4 soit 4h de moins qu’en France sauf pour l’île de Pâques où il y 6h de moins.

MONNAIE ET CHANGE

La monnaie nationale est peso chilien (CLP).

Taux en 2014 : 1 € = environ 730 pesos chiliens.

L'euro se change facilement à Santiago et dans la grande majorité des régions du Chili, mais les cours sont proportionnellement un peu moins bons que pour le dollar.

Si vous envisagez de voyager dans certaines régions éloignées, on vous conseille plutôt d'emporter des billets verts ; attention, leur état doit être impeccable, sinon ils ne seront pas toujours acceptés. Dans les hôtels de catégorie supérieure, la facturation se fait en dollars, ce qui permet de ne pas payer l’IVA (la TVA locale) si l’on n’est pas résident. Les paiements par cartes Visa, MasterCard et American Express sont très bien acceptés à travers le pays, dans la plupart des hôtels et restos, par certains commerces et même par les supermarchés et stations d’essence (la plupart en tout cas). En revanche, il peut y avoir des problèmes de connexion téléphonique dans les endroits reculés. Prévoir du liquide par sécurité.

LANGUE

Espagnol (langue officielle), nombreux dialectes amérindiens (aymara, mapuche, rapa nui).

L'espagnol influencé par les langues indigènes telles que le Quechua et le Mapudungun. Les Langues autochtones sont nombreuses: par exemple au sud, la communauté mapuche parle le mapudungun, et au nord, les populations andines parlent l’aymará ou le quechua. Les Pascuans parlent l’español et le rapanui.

TELEPHONE

La majorité des gens utilisent les « Locutorio », centres de télécommunication privés, ouverts 24h/24. 

Pour passer vos appels :

- De France au Chili, composez le 00 56 + (sans le 0) indicatif de la ville + numéro local

- Du Chili à la France : 001 33 + indicatif de la région (sans le 0) + 8 chiffres du numéro local.

Pour appeler un téléphone fixe national dans une autre ville : 0 + code de la ville + numéro de tél.

Quelques indicatifs : Santiago 2, Valparaiso 32, San Pedro de Atacama 55, Puerto Montt 65…

ELECTRICITE

Le Chili utilise du 220V, 60 Hz, dans tout le pays. Cependant, les connexions électriques sont différentes des normes européennes : ce sont des prises de 2 fiches rondes ou 3 fiches plates. Certains hôtels mettent à la disposition des clients des adaptateurs.

Dans les villes importantes ou lieux touristiques, on trouve des « cyber cafés » (locutorio) et de nombreux hôtels proposent un accès internet. 

SHOPPING

Epices locales, vins, piment, Pisco, artisanats… 

L’artisanat est influencé par la culture indigène, où les ponchos et les mapuches sont typiques. Les clients pourront trouver de l'artisanat tout au long de votre voyage au le Chili : tissus, laine de mouton, cuir, ustensiles en argile, sculpté à partir d'objets en bois et en métal tels que le cuivre et l'argent.

Les deux plus connus de Santiago sont le Pueblito Dominicains, situé à Avenida New Apoquindo 9085, Las Condes, et la feria (foire) de l'artisanat à Sainte-Lucie, à Alameda avec Carmen. Pomaire, situé à environ 80 km de Santiago est célèbre pour la vente de plats, pots, tasses et assiettes d'argile à la main.

La plupart des magasins sont ouverts de 10h00 à 20h00 avec une interruption quelquefois de 13h00 à 15h00 ou entre 14h et 16h: La plupart des magasins ferment le samedi après-midi et le dimanche. Le marchandage est une pratique courante sur les marchés. Elle est aussi parfois acceptée dans d’autres circonstances.

PHOTOS ET FILMS

Il est conseillé de demander la permission pour prendre une photo.

CUISINE

La table chilienne est davantage réputée pour la qualité et la fraîcheur de ses produits - poissons et fruits de mer en particulier - que pour son savoir-faire.

L'alimentation typique Chilienne est basée principalement sur les pommes de terre, la viande, le maïs, les fruits et les salades, et sur la côte le poisson et les fruits de mer, tel le congre, la truite et les gambas entre autres. 

On retrouve toutes sortes d'influences reflétant son histoire : amérindiennes, espagnoles, bien sûr, mais aussi anglaises et, surtout, allemandes. C'est une cuisine chilienne peu relevée, dans laquelle les herbes aromatiques n’ont que peu de place. Les épices, ají (piment) en tête, sont toujours servies à part. En revanche, on ne lésine pas sur le sel et le sucre !

Même si l'incontournable poulet-frites et les burgers bien gras gagnent du terrain, les comedores ou cocinerías des marchés offrent souvent des plats typiques, frais et bon marché.

Les plats typiques sont l’incontournable ceviche (poisson ou fruits de mer marinés dans du citron, oignons, poivrons, coriandre) ou les délicieuses machas a la parmesana (couteaux gratinés au four), les ostiones (coquilles saint-Jacques), le loco (coquillage de luxe) ou un pastel de jaiba (gratin au crabe).

L’asado chileno ou barbecue est un incontournable avec viandes et grillades à volonté. Les plats plus authentiques sont la cazuela (ragoût),  le pastel de choclo (gâteau de maïs), le lomo a lo pobre ou encore  une chorillana (frites et viande en sauce, servi avec un œuf).

Une tapas a ne pas manquer : les empanadas. Ce sont des feuilletés fourrés à la viande, au jambon-fromage, aux champignons ou à la tomate.

Sur la table, vous trouverez toujours un mélange de tomates, coriandre, oignons, citron, piment appelé pebre qui permet de relever les plats.

Dernière chose, n’ennuyez pas les Chiliens en commandant du chili con carne... C'est un plat tex-mex (donc originaire du Texas et inspiré de la gastronomie mexicaine), pas chilien !

BOISSON

L’eau, celle de la llave (du robinet) est en principe potable. Dans les villages reculés, préférer l'eau en bouteille, surtout à San Pedro de Atacama où l'arsenic coule à flot... On en trouve partout, con et sin gas - plate et gazeuse.

Les Bebidas : ce sont les boissons gazeuses sucrées. Le Coca règne en maître, malgré quelques inventions chiliennes comme le Pap (goût papaye) et le Bilz (tout touge), hyper sucrés, fluo et bien moins chers que l'eau minérale !

A l’apéro dégustez le traditionnel pisco sour, cocktail à base de pisco (eau de vie de raisin), blanc d’œufs, citron et sucre ou lacola de mono  (liqueur de café), la chicha (boisson fermentée sucrée) ou une bonne cerverza bière locale.

Le Chili est un paradis pour les œnologues. Ces terres regorgent de délices viticoles. Le Chili produit d’excellents vins : vino tinto, vino blanco, à des tarifs raisonnables. 

FETES

  • 1er janvier :                   Jour de l'An
  • 2 avril :                         Vendredi Saint
  • 3 avril :                         Samedi Saint 
  • 1er mai :                       Fête du Travail
  • 21 mai :                        Fête de la Marine
  • 3 juin :                          Eucharistie
  • 29 juin :                       St Pierre et St Paul
  • 15 août :                      Assomption. 
  • 11 septembre :            Jour de l'Unité Nationale 
  • 18 septembre :           Fête de l'Indépendance 
  • 19 septembre :           Fête de l'Armée 
  • 11 octobre :                 Día de la Raza (commémoration de l'arrivée de Christophe Colomb) 
  • 1er novembre :           Fête de la Toussaint
  • 8 décembre :              Immaculée Conception
  • 25 décembre :            Noël

A NOTER :

En plus de ces jours fériés Nationaux, il existe certains jours fériés Départementaux. 

En général les centres commerciaux, restaurants et cafés, transports publics et d'entretiens fonctionnent les jours fériés, à l'exception du 1er mai, jour où les services sont très limités. Attention, certains jours fériés, les tarifs des prestations sont sujets à augmentation.

POURBOIRES

Le pourboire, ou propina, est d’usage fréquent au Chili. Dans les restaurants et les bars, on laisse habituellement 10 % du montant de l’addition. C’est un complément important aux salaires (très bas) des employés. Parfois, le pourboire est « suggéré », c’est-à-dire ajouté d’office sur la note... C’est d’ailleurs de plus en plus fréquent près des sites touristiques.

LEXIQUE

  • Hola ! (òla) Salut !
  • Buenos dias (bouénoss diass)  : Bonjour
  • Buenas tardes (buénass tardess) :  Bon après-midi / Bonsoir
  • Adiòs (adioss)  Au revoir
  • si / no  :  oui / non
  • Gracias / Muchas gracias :(graziass)  :  Merci / Merci beaucoup
  • Disculpe (la molestia) (dizcoulpé la moleztïa) :   Excusez-moi de vous déranger
  • Encantado/a (é'nca'ntado)  :  Enchanté(é)
  • Cuanto cuesta ? (coua'nto couésta)  :  Combien ça coûte ?
  • Auxilio ! (Aouxilio !)  :  Au secours !

BIBLIOGRAPHIE

Guides de voyage

-       Guide Lonely Planet « Chili et île de Pâques » en français (édition 2013)

-       Guide du Routard « Chili et îles de Päques » (édition 2014/2015)

Vaccinations

Avant tout voyage, merci de consulter votre médecin traitant ou les services médicaux spécialisés.

Le Centre de Vaccinations / Hôpital de l’Institut Pasteur.
209-211, rue Vaugirard - 75015 Paris.
Tél : 01 45 68 80 88
Stations de métro Volontaires (ligne 12) ou Pasteur (lignes 6 et 12), lignes de bus 39, 70, 89 (stations Volontaires, Vaugirard ou Sèvres - Lecourbe)

Centre de vaccinations / Hôpital Pitié-Salpêtrière
(Service des Maladies infectieuses et Tropicales)
Pavillon Laveran - 47, Boulevard de l'Hôpital - 75013 Paris
Prise de rendez-vous au 01 42 49 46 83

Il n’y a pas de vaccins obligatoires.

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre:

  • Diphtérie, tétanos et poliomyélite
  • Hépatite A (risque alimentaire)
  • Hépatite B (risque sexuel, et sanguin)

et moins systématiquement et en fonction des risques personnels d'exposition:

  • Typhoïde (risque alimentaire)
  • Rage pour les séjours aventureux, et pour les résidents, surtout les enfants
  • Encéphalite japonaise (à faire faire dans un centre de vaccinations agréé), pour les séjours de plus d´un mois en zone rurale, en période de mousson.
  • Méningite A+C en cas de risque épidémique.

Paludisme

Si un traitement anti - paludéen est fortement recommandé dans tout le pays en général et encore plus dans les zones de forêt (Zone 3 : LARIAM ou MALARONE), n’oubliez pas qu’il est également préconisé de prendre les mesures de prévention contre les piqûres de moustiques : répulsifs efficaces, vêtements couvrants, moustiquaires... Et ceci d'autant plus que ces mesures vous protègeront d'autres affections (comme la dengue en recrudescence).

Epidémiologie

Les informations épidémiologiques (Epizootie de grippe aviaire, Chikungunya, Grippe A…) sont régulièrement mises à jour sur les sites :

  • du ministère de la Santé : www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr
  • de l’Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr
  • de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr
  • de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) : www.who.int

Pharmacie

Pensez à prévoir une petite pharmacie personnelle :

  • Médicaments habituels (si vous êtes en cours de traitement)
  • Anti-inflammatoire (Aspirine, Doliprane ou Ibuprofène)
  • Crème solaire, Biafine,
  • Elastoplast, tricostéril…
  • Collyre neutre
  • Anti-diarrhéique et antiseptique intestinal (Imodium, Ercefuril…)
  • Pommade cicatrisante et antiseptique local

Sur place

En cas de problème grave sur place, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'Ambassade de France :

FORMALITES

Pas de visa obligatoire pour les ressortissants français, un passeport suffit.

Sanitaire : en entrant sur le territoire chilien, il est important de déclarer les produits suivants : Produit laitier, Fruits et légumes frais, Fruits secs, Miel, Viande, Objets en bois ou en écorces et Coquillages.

SECURITE

Le Chili est réputé pour être un pays relativement sûr. Il est cependant nécessaire de prendre les précautions habituelles propres à n’importe quelle destination, particulièrement à Lima :

  • Sacs à main ou sacs à dos fermés (dans les en transport en commun porter son sac à dos devant),
  • A une table de bar ou restaurant, garder son sac à mains sur les genoux,
  • Ne pas changer, prendre ou sortir de l’argent dans des lieux publics à forte densité,
  • Eviter de mettre trop en avant les objets de valeur comme caméra, bijoux, etc.,
  • Se méfier des demandes d’informations « divers » : direction demandé..

Il est conseillé de déposer documents et objets personnels importants dans le coffre de l’hôtel.

Toujours avoir sur soi les coordonnées du centre d’opposition en cas de perte ou de vol de carte bleue ainsi que une copie de son passeport. A noter, chaque hôtel demandera une photocopie du passeport lors du check-in et lors des déplacements, avoir l´original car des contrôles sont parfois effectués.

NB : si vous êtes victimes d’un vol, pensez à  déposer plainte dans le commissariat de la zone dans laquelle s’est produit le méfait et non.

Vous trouverez sur le site du ministère des Affaires Etrangères (www.dipomatie-gouv.fr) des conseils et avis à jour relatifs à la sécurité des Français en voyage au Chili.