Cambodge

Circuits et voyages Cambodge

Terre Indochine

Votre conseiller

Myriam, votre spécialiste voyage
Contacter ANAÏS

votre spécialiste Cambodge
au 01 44 32 12 82

Demande de devis

Très investis sur les destinations que nous
proposons, c'est en véritable expert que nous
vous proposons nos conseils et services

Faire ma demande de devis

Information pays

Pour voyager l'esprit tranquille

NOM : CAMBODGE

SUPERFICIE : 181.035 km²

POPULATION : 15.7 millions d’hab. (2016)

DENSITE : 75.2 habitants / km²

CAPITALE Phnom Penh

NATURE DU REGIME : Monarchie constitutionnelle élective

CHEF DE L’ETAT : Hun Se, Premier Ministre depuis 1998

LANGUE OFFICIELLE : Khmer

MONNAIE : Riel (KHR)

FUSEAU HORAIRE : GMT +7 soit un décalage horaire de + 5h00 en été et + 6h00 en hiver, par rapport à la France

RELIGION : Le Bouddhisme (95%), l’Islam (3%), le Catholicisme (1%), Autres (1%)

REVENU MENSUEL MOYEN : 85$ mensuel par habitant (2014)

RESSOURCES PRINCIPALES : Les secteurs clef de l’économie sont l’agriculture (57,6 % de la  population active et 33,4 % du PIB), l’industrie (repose essentiellement sur le textile et la confection de chaussures) et le tourisme. L’essor du tourisme, essentiellement dû à Angkor, est spectaculaire  et devrait se poursuivre : si aucun événement politique ne vient perturber la courbe ascendante, le chiffre de 7,5 millions de touristes pourrait être atteint à l'horizon 2020.

GEOGRAPHIE

Le Cambodge s’étire sur 580 km dans le sens Est-Ouest et sur 450 km du Nord au Sud et bénéficie, au Sud-Ouest, d’une ouverture côtière de 443 km sur le Golfe de Thaïlande. Bordé au Nord par le Laos, à l’Ouest par la Thaïlande, il partage sa frontière la plus longue (1.228 km) avec le Vietnâm, à l’Est. Sa topographie s’ordonne autour du Mékong et du Tonlé Sap (le plus grand lac d’Asie du Sud-Est).

CLIMAT

Le climat cambodgien est de type tropical, il y a donc deux saisons bien distinctes : la saison des pluies et la saison sèche.

  • De novembre à avril : c’est la période d’hiver, relativement sèche, avec des températures autour douces tournant autour de 25° ou 30°.
  • De mai à octobre : c’est la mousson d’été, très chaude et très humide, avec températures entre 27° et 35°.

FAUNE ET FLORE

Le patrimoine naturel du Cambodge est particulièrement riche. En effet, côté flore la plaine centrale, où se concentre la plus grande partie de la population, est occupée essentiellement par des rizières qui alternent avec des terrains vagues, envahis par les roseaux et les hautes herbes, et des zones boisées. Le littoral abrite des mangroves et des arbres à feuilles persistantes. En altitude, les pinèdes dominent. Les plateaux intermédiaires sont le domaine des prairies et des forêts caduques, mais aussi des orchidées. Le symbole du Cambodge est le palmier à sucre, utilisé massivement comme matériau de construction. La déforestation, engendrée par la demande de bois et de terre pour les plantations, représente la principale menace pour les écosystèmes cambodgiens. Si l’abattage industriel a cessé, l’exploitation illégale à petite échelle se poursuit. De plus, les “concessions économiques” accordées pour les plantations respectent rarement les limites légales, pourtant généreuses. Le malheur des hommes a fait le bonheur d'une faune très riche et bien préservée au Cambodge. Jugez-en plutôt : ours malais, éléphants, rhinocéros, léopards, tigres et buffles sauvages sont encore présents. Les oiseaux ont aussi fait leur nid : cormorans, grues, aigrettes, tétras, hérons, pélicans et canards sauvages. Attention aux serpents venimeux, tels le cobra, le cobra royal, le bongare strié et la vipère de Russell.

ENVIRONNEMENT

Comme dans la majorité des pays asiatiques, les espèces animales et végétales sont menacées par le rythme intense de la déforestation. Certaines études montrent que la forêt cambodgienne qui couvrait les deux tiers du pays, pourrait avoir totalement disparu dans moins de dix ans ! Organisée à l'initiative de l'ambassade de France à Phnom Penh et du ministère Cambodgien de l'Environnement, la première Semaine de l'environnement au Cambodge s’est déroulée en septembre 2008 dans l'ensemble du pays. L'objectif de cet événement a été de sensibiliser les populations locales, et plus particulièrement les jeunes et les étudiants, ainsi que les organisations, les entreprises et les institutions  aux questions environnementales et à la protection de l'environnement. 

HISTOIRE

Le Cambodge porte un héritage historique exceptionnel : berceau d’une civilisation ancienne et raffinée, le pays fut autrefois au cœur de l’un des plus grands empires d’Asie du Sud-Est et le foyer d’une culture très riche au carrefour des influences indienne et chinoise.

Les grandes dates de l’histoire du Cambodge 

IXème au XVème          Empire angkorien
XVème à 1863              Occupation totale ou partielle du pays par les Thaïs.
1863                                Début du Protectorat français.
1941                                 Mort du roi Monivong. Le gouverneur général de l’Indochine, l’Amiral Jean ecoux, place sur le trône                                            le jeune prince Sihanouk âgé de 18 ans.
1949                               Paris reconnaît l’autonomie du Cambodge au sein de l’Union française.
Janvier 1953                  Sihanouk, en désaccord avec le Parti démocrate, dissout le Parlement,                                                                                                 décrète la loi martiale et entame une campagne internationale pour obtenir                                                                                      l’indépendance de son pays.
N
ovembre 1953            Proclamation de l’indépendance du Cambodge.
Mars 1970                      Coup d’Etat du général Lon Nol et proclamation de la République alors que                                                                                         Sihanouk est en France. Ce dernier s’installe à Pékin.
17 avril 1975                   Entrée des Khmers rouges à Phnom-Penh. Etablissement du régime du                                                                                             "Kampuchea Démocratique" dirigé par Pol Pot.
7 janvier 1979                Chute du régime Khmers rouges avec l’invasion du Cambodge par les                                                                                                  Vietnamiens. Ceux-ci établissent une "République Populaire du                                                                                                            Kampuchea", dont Hun Sen est le Ministre des Affaires étrangères (puis le                                                                                          Premier ministre à partir de 1985).
1989                               Départ des troupes vietnamiennes.
23 oct. 1991                  Signature des Accords de Paris après de longues négociations entre les trois                                                                                       factions cambodgiennes. Jusqu’en octobre 1993, le Cambodge est                                                                                                         administré par l’"Autorité Provisoire des Nations Unies au Cambodge".
Mai 1993                        Election contrôlée par les Nations Unies d’une Assemblée constituante (la                                                                                         Constitution, promulguée le 24 septembre 1993, rétablit la monarchie). Le                                                                                          FUNCINPEC (royaliste) sort vainqueur des élections mais doit former avec le Parti                                                                            du Peuple Cambodgien (PPC) un gouvernement de coalition.
Juillet 1997                    Après une période de coopération, les deux premiers ministres s’affrontent                                                                                       militairement à Phnom-Penh. Hun Sen reste maître du terrain, le Prince Norodom Ranaridh et ses                                             fidèles partent à l’étranger.
15 avril 1998                 Mort de Pol Pot.
Juillet 1998                   Les élections législatives débouchent sur un nouveau gouvernement de                                                                                             coalition PPC-FUNCINPEC, toujours conduit par Hun Sen.
Juin 2003                     Accord entre le Cambodge et les Nations Unies définissant les conditions par                                                                                   lesquelles l’ONU concourra à la mise en place du tribunal Khmers Rouges

 
Juillet 2003                 Les élections législatives, bien que remportées nettement par le PPC (73 sièges sur                                                                         123), débouchent sur une crise institutionnelle de près d’une année. La Constitution prévoyant que                                              le Gouvernement doit être approuvé par les deux tiers de l’Assemblée nationale, le PPC doit                                                       former une nouvelle alliance avec le FUNCINPEC au terme de très difficiles négociations qui                                                       durent onze mois. Hun Sen reste Premier ministre. En mars 2006, une révision de la Constitution                                             permet la formation d’un Gouvernement à la majorité absolue.
Juin 2004                     Norodom Sihanouk abdique au profit de son fils Norodom Sihamoni.
Juillet 2006                  Installation officielle des « Chambres extraordinaires au sein des cours                                                                                                cambodgiennes » (« Tribunal Khmers rouges ») chargées de juger les dirigeants khmers rouges.
Juin 2007                      Adoption du règlement intérieur du Tribunal Khmers rouges. Dans les semaines qui suivent, des                                                réquisitoires introductifs contre cinq anciens Khmers rouges (Nuon Chea, le numéro 2 du régime ;                                             Dutch, directeur du plus important centre pénitentiaire khmer rouge ; Khieu Samphan, Chef de                                                    l’Etat du Kampuchea démocratique ; Ieng Sary, Ministre des affaires étrangères ; Ieng Thirith,                                                       Ministre des affaires sociales) sont transmis aux juges d’instruction. Au cours de l’année 2007, les                                               cinq accusés sont arrêtés et l’instruction de leurs procès commence.
Juillet 2008                Les élections législatives voit une très large victoire du PPC (90 sièges sur  123). Hun Sen reste                                                      Premier ministre.
Octobre 2012             Mort de Norodom Sihanouk, Roi du Cambodge jusqu’en 2004

POPULATION

Le Cambodge compte environ 15.7 millions d’habitants dont 80% en milieu rural. Les Khmers représentent environ 90% de la population. Les minorités sont les Chams, pour la plupart musulmans, les Vietnamiens, les Chinois, les Laos et les groupes ethniques (Jaraï, Kroeung, Tampoun…) qui vivent dans les provinces du Ratanakiri.

SITUATION ECONOMIQUE

Le Cambodge a connu jusqu’en 2007 une décennie de croissance notamment ces dernières années (13,5% en 2005, 10,8% en 2006 et 10,1% en 2007) qui ont fait de ce pays l’économie la plus dynamique de la région. Cette croissance repose principalement sur le bâtiment, le tourisme, la riziculture et le textile. La confection représente à elle seule, selon les sources, entre 75% et 95% des

ventes à l’étranger. L’agriculture, dont la croissance est plus faible, représente encore environ un tiers de la production nationale. De nouvelles sources de croissance pourraient venir du secteur minier et surtout des hydrocarbures, la découverte de gisements en mer ouvrant de nouvelles perspectives à l’économie cambodgienne. 

HEURE LOCALE

GMT +7 soit un décalage horaire de + 5h00 en été et + 6h00 en hiver, par rapport à la France.

MONNAIE ET CHANGE

La monnaie nationale est le Riel (KHR).

Taux en 2016 : 1 € = environ 4631 Riels

Change impossible en Europe et exportation des devises interdites : il est inutile de changer les Euros ou Dollars en Riels.

Nous vous conseillons de partir avec des Dollars en espèces car la majorité des tarifs reste affichée en dollars et c’est la devise la plus utilisée. Emportez principalement des petites coupures en bon état, les dollars trop abîmés sont refusés. Vous trouverez des distributeurs ATM sont maintenant dans toutes les grandes villes. On vous rendra la petite monnaie en riels, ce qui vous permettra d'avoir toujours des coupures des deux devises sur soi.

Si vous voulez changez des espèces, sachez que le change riels/dollars est à peu près stable et souvent plus intéressant dans les bureaux de change que dans les banques.

Les cartes bleues et chèques de voyages sont acceptés mais attention aux commissions.

LANGUE

Le khmer est la langue officielle du pays.

TELEPHONE

Le réseau téléphonique est en mauvais état au Cambodge, c’est pourquoi le téléphone mobile y est beaucoup plus utilisé : en effet la couverture GSM est très bonne.

Pour passer vos appels :

  • De France au Cambodge : composez le 00 855 + indicatif de la ville (sans le 0)  + numéro local
  • Du Cambodge en France : composez le 00 33 + indicatif de la région (sans le 0) + 8 chiffres du numéro local

Si vous devez vous connecter à internet, sachez que la quasi-totalité des hébergements, bars, salons de thé et restaurants disposent du wifi gratuit, sauf dans les endroits reculés du Cambodge où la connexion est quasi inexistante. 

ELECTRICITE

220 Volts. La plupart des prises électriques est de type européen (2 fiches rondes).

SHOPPING

Vous rapporterez du Cambodge de jolis souvenirs : sur les marchés et auprès des petits producteurs locaux, vous trouverez des textiles (soies), kramas (foulard à carreaux traditionnel khmer), vannerie, bijoux, objets en bois sculptés, du poivre de Kampot… N’hésitez pas à fréquenter les boutiques des ONG qui vendent de jolis articles pour la bonne cause.

Pour les achats d'antiquités, assurez-vous, avant de payer, que l'antiquaire ait obtenu les permissions nécessaires !

PHOTOS ET FILMS

Restrictions au niveau des bâtiments touchant à la sécurité nationale. Si vous prenez des photos d’une statue de Bouddha lors de vos visites des temples, vous pouvez faire une petite donation dans la boîte prévue à cet effet.

S’il est conseillé de demander la permission pour prendre une photo, ne jamais proposer de payer pour la prendre, cela encourageait une forme de mendicité.

CUISINE

La cuisine cambodgienne mélange les influences vietnamienne, thaïlandaise, et chinoise : soupes, riz, légumes, poisson, et viande agrémentés de citronnelle, de coriandre, de gingembre et de prahok (saumure de poisson locale). Parmi les spécialités : le poisson grillé ou frit (trey chean), la soupe de poisson, les nouilles de riz sauce coco. Influencée par les traditions thaïlandaises et laotiennes voisines, la cuisine cambodgienne présente cependant des particularités et de savoureuses spécialités locales. Un repas cambodgien comporte presque toujours une soupe (ou samlor), servie en même temps que les autres plats. À recommander, la samlor chapek, soupe de porc parfumé au gingembre. Les poissons du lac Tonlé Sap entrent dans la composition de nombreux plats ou se consomment grillés ou frits (trey ahng). Le plus souvent, le poisson est découpé en morceaux, roulés dans une feuille de laitue ou d'épinard et trempés dans une sauce au poisson. Les salades cambodgiennes, parfumées à la coriandre, aux feuilles de menthe et au thym citronné, sont délicieuses. On déguste des nouilles de riz ou khao phoune à tous les coins de rue.

BOISSON

L'eau est le principal vecteur de maladies : ne jamais boire l'eau du robinet. Bien vérifier que les bouteilles d'eau (purifiée) que l'on vous propose sont fermées. Si elles ont été décapsulées avant d'être placées sur votre table, les refuser. Éviter les glaçons en général, toutefois au Cambodge les glaçons industriels, reconnaissables par leur trou central, sont fabriqués avec de l’eau filtrée potable. Les Cambodgiens boivent habituellement du thé ou de la bière avec leur repas. L'Angkor, la bière locale brassée à Sihanoukville, est fruitée et caramélisée. 

FETES

La date des festivités cambodgiennes suivent le calendrier lunaire :

Nouvel An Chinois : entre le 25 janvier et le 20 février : bien que non reconnu par les autorités cambodgiennes, le Nouvel An Chinois est fêté 3 jours durant par les communautés chinoise et vietnamienne et de nombreux commerces sont ainsi fermés.

Nouvel an Khmer : à la mi-avril, c’est la fête la plus importante au Cambodge

Fête du Sillon Sacré : cette fête, qui inaugure le début de la saison des pluies, a lieu le quatrième jour de la lune décroissante du mois de mai.

Illumination de Bouddha : début mai (le huitième jour de la quatrième lune), on célèbre la naissance, l'illumination de Bouddha. A Angkor Wat il y a une procession de moines.

Festival de l’eau : en novembre, les trois jours qui précédent la pleine lune de novembre. Pendant les trois jours qui précédent la pleine lune de novembre des centaines de pirogues vont s'affronter par sur le Tonlé Sap, devant le Palais Royal. Les pirogues descendent le lac sur 800 mètres vers une ligne d'arrivée, face au Palais. Cette ligne symbolise un barrage qui retient les eaux : il suffit de la couper pour que les eaux refluent du Lac Tonlé Sap vers le Mékong, la saison de pêche peut alors commencer. La « Fête des eaux » est souvent un terme source de confusion pour les touristes parce que le nouvel an khmer, en avril, n’est pas désigné comme la Fête des Eaux, contrairement à l’équivalent des festivités du nouvel an dans les pays voisins. La « Fête des Eaux » au Cambodge se réfère généralement à la fête Om Thook Bon (en khmer) avec ses courses de bateaux traditionnels sur le Tonle Sap (généralement en novembre).

POURBOIRES

Si le pourboire ne fait pas partie des coutumes, il est très apprécié dans un pays aussi pauvre et il est d’usage d’en donner un quand on est satisfait des prestations. Les salaires restent extrêmement bas, et le service, souvent irréprochable, reflète l’hospitalité khmère. Un pourboire de 1 $US peut représenter le salaire d’une demi-journée de travail. Sachez que le pourboire est un « plus », en aucun cas il ne se substitue au salaire du personnel.

A titre indicatif, nos voyageurs ont l’habitude de donner au minimum l’équivalent (en monnaie locale, toujours) de :

  • 1,5€ ou 2$ pour les chauffeurs
  • 3€ ou 4$ pour les guides

En ce qui concerne le personnel local (porteurs, serveurs,…), les usages sont très variables. Dans tous les cas, il est recommandé de caler le montant du pourboire que vous souhaitez donner au niveau de vie du pays, comme nous le faisons en France (le prix d’un paquet de cigarettes de marque locale, d’une bière, d’un soda ou d’un repas peut vous donner un aperçu de l’économie locale).

A METTRE DANS SA VALISE

Nous vous conseillons, dans la mesure du possible, de voyager léger. Rien ne sert de vous encombrer inutilement : au Cambodge, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin à moindre coût. Néanmoins, n’oubliez pas, au moment des préparatifs :

  • Des vêtements légers en coton ou en lin : un pantalon couvrant les jambes, un bermuda/shorts, une ou deux chemises, t-shirts et débardeurs
  • Un petit lainage pour les soirées (et la climatisation en avion)
  • Un maillot de bain et une serviette de plage
  • Une paire de tongs ou de sandales, très pratiques. Si vous n’en possédez pas, vous en trouverez pour quelques dollars sur les marchés
  • Une paire de baskets pour les visites
  • Une paire de chaussures de randonnées solides si vous prévoyez des randonnées
  • Une protection solaire
  • Une bonne paire de lunettes (protection U.V forte luminosité)
  • Un chapeau ou une casquette
  • Une crème hydratante et un baume à lèvres
  • Votre appareil photo !
  • Un petit sac à dos ou une sacoche pour transporter vos papiers (carte d’identité, passeport, permis de conduire) et votre argent
  • Une petite pharmacie personnelle (voir notre rubrique « Pharmacie »)
  • Un jeu de copies de vos documents importants (pages d’introduction de votre passeport, cartes de crédit, numéros de chèques de voyage, police d’assurance, billets de train/d’avion/de bus, permis de conduire, etc.). Vous remplacerez ainsi plus aisément ces documents en cas de perte ou de vol.

QUELQUES BONNES MANIERES

  • On garde une tenue vestimentaire correcte, évitez short, débardeur ou jupe trop courts
  • Pour visiter les temples : depuis le 1er août 2016, il est interdit aux personnes qui ne respectent pas un code vestimentaire strict d'accéder aux temples et monuments à caractère religieux. Aussi, veillez à porter des tenues qui couvrent les épaules et des jupes, robes ou pantalons qui couvrent les genoux.
  • On ne touche pas à la tête de quelqu'un, surtout celle des enfants, c’est une partie sacrée du corps humain
  • On ne touche jamais quelque chose ou quelqu’un du pied
  • On enlève  ses chaussures quand on pénètre dans un temple ou dans une maison
  • En public, on évite les marques d’affection trop poussées (se serrer, s’embrasser…)
  • Toujours demander l'autorisation avant de prendre une photo de quelqu'un
  • On ne dit pas de mal de la famille royale et des hommes politiques
  • On ne perd pas son sang-froid, cette attitude est très mal vue dans la société
  • Pour saluer, on s’incline légèrement et on joint ses mains de niveau de la bouche (comme pour une prière), notamment lorsqu’on rencontre des moines ou des personnes âgées
  • On accepte les cadeaux et on les donne des deux mains (cela vaut pour les cartes de visite)

Astuces et bons plans

  • Restaurants locaux : 3€ ou 4€/repas suffisent pour vous restaurer dans les restaurants simples ou gargotes de rues et stands… Comptez jusqu’ à 20-25€/repas pour les restaurants plus chics.
  • Massages : par personne et par heure, comptez entre $5 et $10 pour un massage bon marché, entre $15 et $20 pour un massage bon standard, et jusqu’à $30 pour un « Bodia Massage ». Sachez que les prestations proposées par l’hôtel seront souvent plus chères.
  • Négociation : tout est négociable au Cambodge ! Ainsi vous pouvez facilement négocier la nourriture et le logement (lors de la basse saison touristique). N’oubliez pas de réviser les bases du marchandage : abordez le commerçant dans sa propre langue pour gagner quelques points en capital sympathie. Commencez par évaluer le prix que vous êtes prêt à mettre pour l’objet de la négociation, puis proposez un prix beaucoup plus bas que celui donné par le vendeur (en-deçà de celui que vous vous êtes fixé pour vous laisser une marge de négociation). Enfin, reconsidérez vos attentes selon les réactions de votre interlocuteur. Evitez toujours de proposer des prix inutilement bas, et gardez toujours en tête qu’en Asie, négocier reste une tradition à laquelle on participe poliment avec humour et le sourire, sans jamais s’énerver !

Pour la visite des temples d’Angkor :

  • Vous ne pourrez pas visiter les temples d’Angkor à pied et devrez choisir un moyen de locomotion : pour $15 la journée (prix à négocier au préalable) vous pouvez choir le tuk-tuk, particulièrement abordable et pratique. Les voyageurs en quête d’une liberté totale pour découvrir le site à leur rythme choisiront quant à eux le vélo, qu’il est possible de louer à partir de 1$ par jour. Les routes sont plates et en bon état, néanmoins n’oubliez pas de faire des pauses et de vous hydrater régulièrement.
  • N'oubliez pas bouteilles d’eau, chapeau, crème solaire, bonnes chaussures et une tenue correcte puisque les temples sont des lieux de cultes toujours actifs : épaules et jambes doivent être couvertes.
  • Si vous déjeunez en décalé (vers 14h), vous augmenterez vos chances d’être tranquille sur la plupart des sites.

LEXIQUE

-Soua sadaï                              Bonjour
Somto                                      Pardon
Li ahs                                        Au revoir
Or khoun                                  Merci
Baat (homme)                         Oui
Chaah (femme)                       Oui
Té                                             Non
Ponman ?                                Combien ?
Tlaï                                            Cher
Souom                                      S’il vous plaît
Souom tous                               Excusez-moi
 Mouong pomman ?                 A quelle heure ?
Pel na ?                                      Quand ?
Ti na leang thieung ?                Où sont les toilettes ?

BIBLIOGRAPHIE

Guides de voyage

  • Guide du Routard Cambodge
  • Guide Lonely Planet en français
  • Guide Le Petit Futé Cambodge

Livres et romans

  • « La voie royale », d’André Malraux (LGF – 1976)
  •  « Angkor, la forêt de pierre », de Bruno Dagens (Gallimard – 1989)
  • « L’Empire des rois khmers », de Thierry Zéphir (Gallimard – 1997)
  • « Cambodge : pour un sourire d’enfant », de France de Lagarde (Nouvelle Cité – 2005)
  •  « Une enfance en enfer », de Malay Phcar (J’ai lu – 2007)
  • « Une brève histoire du Cambodge », de François Ponchaud (Siloë – 2007)
  • « Cambodge contemporain », de Forest Alain (Les Indes Savantes – 2008)
  • « Le vrai goût du Cambodge, une traversée du pays en 50 recettes », de Songmala Lambert et Céline Anaya Gauthier (Aubanel – 2008)
  •  « Le saut du varan », de François Bizot (Gallimard – 2008)
  • « Le Portail », de François Bizot (La Table Ronde – 2000)
  • « Kampuchea » de Patrick Deville (Point Poche – 2012)

Vaccinations

Avant tout voyage, merci de consulter votre médecin traitant ou les services médicaux spécialisés.

Le Centre de Vaccinations / Hôpital de l’Institut Pasteur.
209-211, rue Vaugirard - 75015 Paris.
Tél : 01 45 68 80 88
Stations de métro Volontaires (ligne 12) ou Pasteur (lignes 6 et 12), lignes de bus 39, 70, 89 (stations Volontaires, Vaugirard ou Sèvres - Lecourbe)

Centre de vaccinations / Hôpital Pitié-Salpêtrière
(Service des Maladies infectieuses et Tropicales)
Pavillon Laveran - 47, Boulevard de l'Hôpital - 75013 Paris
Prise de RDV : 01 42 49 46 83

Il n'y a pas de vaccination obligatoire exigée à l'arrivée dans le pays sauf pour les voyageurs en provenance de pays où sévit la fièvre jaune. Dans ce cas, la vaccination doit être faite au moins 10 jours avant le départ pour une primo–vaccination. Elle prend effet immédiatement pour une revaccination.

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre:

  • Diphtérie, tétanos et poliomyélite
  • Hépatite A (risque alimentaire)
  • Hépatite B (risque sexuel, et sanguin) 

et moins systématiquement et en fonction des risques personnels d'exposition:

  • Typhoïde (risque alimentaire)
  • Rage pour les séjours aventureux, et pour les résidents, surtout les enfants
  • Encéphalite japonaise (à faire faire dans un centre de vaccinations agréé), pour les séjours de plus d´un mois en zone rurale, en période de mousson.
  • Méningite A+C en cas de risque épidémique.

Paludisme

Un traitement antipaludique est fortement conseillé, même si le paludisme affecte surtout les zones rurales (hors Phnom Penh le pays est classé en zone 3) : si à Phnom Penh et à Siem Reap il n'y a quasi pas de paludisme intra-muros, les moustiques vecteurs sont bel et bien présents sur le site d'Angkor par exemple. Il faudra prendre LARIAM ou MALARONE.

Si vous allez dans les zones frontalières du Laos et du Vietnâm, une résistance du parasite à ces traitements a été détectée. La prise d´antibiotiques de la famille des cyclines (Vibramycine ou Doxypalu) est conseillée.

Dans tous les cas, n’oubliez pas qu’il est indispensable de prendre les mesures de prévention contre les piqûres de moustiques : répulsifs efficaces, vêtements couvrants, moustiquaires... Et ceci d'autant plus que ces mesures vous protègeront d'autres affections (comme la dengue en recrudescence). 

Epidémiologie

Les informations épidémiologiques (Epizootie de grippe aviaire, Chikungunya, Grippe A…) sont régulièrement mises à jour sur les sites :

  • du ministère de la Santé : www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr
  • de l’Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr
  • de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr
  • de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) : www.who.int

Pensez à les consulter régulièrement.

Pharmacie

Pensez à prévoir une petite pharmacie personnelle :

  • Médicaments habituels (si vous êtes en cours de traitement)
  • Anti-inflammatoire (Aspirine, Doliprane ou Ibuprofène)
  • Crème solaire, Biafine,
  • Elastoplast, tricostéril…
  • Collyre neutre
  • Anti-diarrhéique et antiseptique intestinal (Imodium, Ercefuril…)
  • Pommade cicatrisante et antiseptique local

Sur place

En cas de problème grave sur place, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'Ambassade de France :

A Phnom Penh :
Ambassade de France
1 boulevard Monivong - BP 18 - Phnom Penh
Tél : [855] (23) 430 020 / Fax : [855] (23) 430 037

A Bangkok :

Ambassade de France
35 Soi 36, Th Charoen Krung, Bangkok 10500
Tél. +66 (0)2 657 51 00
www.ambafrance-th.org


DOUANES

L’acquisition et l’exportation illicite de "biens culturels", notamment les pièces archéologiques - sculptures, éléments architecturaux ou poteries - sont interdites et punies d’emprisonnement.

FORMALITES

Le Cambodge nécessite l’obtention d’un visa d’entrée pour les ressortissants français.

Vous pouvez effectuer vos démarches directement à votre arrivée à l’aéroport de Phnom Penh, Siem Reap et poste frontière de Poipet et de Pailin (Thaïlande-Cambodge).

Ou avant votre départ auprès du consulat :

CONSULAT DU CAMBODGE
4 rue Adolphe Yvon - 75016 Paris
Tel : 01 45 03 47 20 - Fax : 01 45 03 47 40

Ou auprès des organismes spécialisés qui se chargeront des formalités à votre place moyennant des frais de prestations :

FAST VISAS

107, rue du Château - 92100 Boulogne Billancourt

Tel : 01 41 41 50 40

www.fastvisa.fr

Ouvert du lundi au vendredi de 09h30 à 13h30 et de 14h30 à 18h00, le samedi de 9h30 à 12h30.

ACTION VISAS

10-12 rue du Moulin des Prés – 75013 Paris

Tel : 01 45 88 56 70 – Fax : 01 45 88 59 84

www.action-visas.com

Ouvert du lundi au vendredi de 09h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h30, le samedi de 09h30 à 13h00.

Liste des documents à joindre pour l’obtention d’un visa Cambodge :

Sur place :

Attention, vous ne pourrez pas le faire sur place si vous arrivez au Cambodge par le Mékong (frontière fluviale avec le Viêtnam)

  • Votre passeport (n’oubliez pas de le signer) valable 6 mois après votre date de retour comportant deux pages entièrement libres (pages face à face) de toute inscription pour le visa Cambodge.
  • 1 photo d’identité
  • 30 US dollars

En France :

  • Votre passeport (n’oubliez pas de le signer) valable 6 mois après votre date de retour comportant deux pages entièrement libres (pages face à face) de toute inscription pour le visa Cambodge.
  • 2 photos d’identité récentes
  • 2 formulaires de demande de visa complétés et signés
  • Une attestation de voyage fournie par Terre Indochine
  • La photocopie de votre passeport indiquant votre identité

Le visa est valable 3 mois à partir de sa date d’émission, pour une durée de 30 jours et pour
une entrée.

Le délai théorique d'obtention du visa est d’environ 5 jours.

Attention : ces délais peuvent être plus longs en période de haute saison.

Soyez rigoureux lorsque vous remplissez des formulaires de visa.
Ne vous trompez pas dans les dates d’arrivée et de départ, le numéro de votre passeport…etc…
La validité de votre visa dépend de ces documents.
En cas de doute, n’hésitez pas à nous contacter.

AVERTISSEMENT

La consommation de toutes les drogues est interdite au Cambodge. L’usage, la détention et le trafic de stupéfiants sont punis d’une peine d’emprisonnement de 10 à 20 ans et d’une amende allant de 2 500 à 10.000$.

Le Cambodge est identifié comme l’une des destinations asiatiques privilégiées pour le tourisme sexuel. Une nouvelle loi contre le trafic des êtres humains et le commerce sexuel est entrée en vigueur le 15 février 2009. Elle vise en particulier à lutter contre la pédophilie. Elle distingue désormais "les actes indécents sur mineurs de moins de 15 ans" passibles d’une peine de 1 à 3 ans de prison, des "relations sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans" punies de 5 à 10 ans de prison. En tout état de cause, tout ressortissant français, auteur de délits à caractère sexuel au Cambodge, peut être poursuivi en France même si les faits n’entrent pas dans le champ d’application de la nouvelle loi cambodgienne et en l’absence de plainte de la victime (article 222.22 du code pénal modifié par la loi 98-468 du 17 juin 1998). 

SECURITE

La sécurité au Cambodge s’est considérablement améliorée. L’éclairage public est presque normalisé dans les grandes artères de Phnom Penh, ce qui permet une circulation tranquille le soir. A éviter tout de même, les motos-taxis tard la nuit et la fréquentation nocturne des quartiers reculés loin des artères touristiques. Le plus grand problème vient des mines qui infestent les campagnes. Autour des villages, ne jamais s’aventurer en dehors des routes, sentiers ou pistes identifiés comme sûres par les

habitants ou votre guide. Sur le site d’Angkor (Monts Kulen, Beng Melea et Koker) ne vous écartez pas des pistes.

Vous trouverez sur le site du ministère des Affaires Etrangères (www.diplomatie.gouv.fr) des conseils et avis à jour relatifs à la sécurité des Français en voyage au Cambodge.