Nouvelle Zélande

Information pays

Pour voyager l'esprit tranquille

NOM : Nouvelle Zélande

SUPERFICIE : 268 680 km²

POPULATION : 4 725 487 habitants (2016)

DENSITE : 17,6 habitants / km²

CAPITALE : Wellington

NATURE DU REGIME : Monarchie parlementaire

REINE : Élisabeth II

GOUVERNEUR GENERAL : Patsy Reddy

PREMIER MINISTRE : Jacinda Ardern

LANGUE OFFICIELLE : Anglais, Maori, Langue des signes néo-zélandaise

MONNAIE : Dollar néo-zélandais (NZD)

FUSEAU HORAIRE : UTC +12 en hiver, UTC +13 en été soit +11h ou +12h par rapport à la France

PRINCIPALES RELIGIONS : Le Christianisme en majorité (55%) : anglicanisme, catholicisme et presbytérianisme ; l’athéisme (35%) ; certains Maoris ont adopté le Ratana (mouvement chrétien).

REVENU MENSUEL MOYEN :Le revenu mensuel moyen par habitant en Australie s'élève à 3 371 NZD, soit 40 452 NZD par habitant et par an.

RESSOURCES PRINCIPALES : Les ressources naturelles les plus abondantes sont le charbon, l'or, l'énergie hydraulique, le minerai de fer, le calcaire, le gaz naturel, le sable et le bois.

GEOGRAPHIE

La Nouvelle Zélande est composée de deux îles principales : l’île du Nord et l’île du Sud, et de plus petites îles : les îles Antipodes, les îles Auckland, les îles Bounty, les îles Campbell, les îles Chatham, les Tokelau et les îles Kermadec. Le pays n’a donc pas de frontières terrestres.
L’île du Sud est la plus grande, elle est traversée en longueur par les Alpes du Sud, culminées par le Mont Cook (3 724 m). On y trouve également des plaines, des forêts primaires, des fjords et des glaciers.
L’île du Nord est moins montagneuse mais elle est volcanique. Le Mont Ruapehu est un volcan actif, et le Lac Taupo, le plus grand du pays, se situe dans une caldeira issue d’une éruption volcanique lointaine.

CLIMAT

La Nouvelle Zélande bénéficie d’un climat tempéré, de type océanique. Les saisons sont inversées par rapport à la France. On y distingue quatre saisons. Janvier et février sont les mois les plus chauds, juillet et août sont les mois les plus froids.
Pour consulter la météo en direct et voir l’animation satellite de CNN : http://www.cnn.com/weather/

FAUNE ET FLORE

Séparée de l’ancien continent Gondwana il y a 82 millions d’années, la Nouvelle-Zélande a développé une faune et une flore uniques, dont quelques similitudes avec celles de la Nouvelle Calédonie et de l'île Lord Howe. Le pays compte un fort taux d’endémisme. On y dénombre plus de 3000 espèces de plantes, 5800 de champignons, 10000 d’insectes, 2600 d’arachnides, 61 de reptiles et 88 d’oiseaux.
On trouve en Nouvelle Zélande une végétation dense, avec notamment des arbres parmi les plus hauts du monde, les kauris, que l’on trouve dans le nord du pays, ou encore nombre de fougères, l’un des emblèmes du pays, présentes sous diverses tailles et espèces. Au début de l’été austral, les fleurs rouge vif des pohutukawa éclosent formant ainsi un superbe spectacle.
Dépourvue de grands prédateurs, la Nouvelle Zélande a vu se développer sur son sol des espèces d’oiseaux ne sachant pas voler, tels que le perroquet kakapo, le takahe et l’emblématique kiwi.
L’élevage des moutons y est intensif, on en compte environ 10 pour un habitant !
La faune marine est également très riche : on peut observer des baleines à bosse au large de Kaikoura, des dauphins Hector (les plus petits du monde) à Akaroa, les pingouins bleus à Oamaru, les pingouins aux yeux jaunes dans la péninsule d’Otago, mais également des otaries, des manchots ou des lions de mer sur les côtes de l’île du Sud. .

ENVIRONNEMENT

La Nouvelle-Zélande est isolée géographiquement, d’où une flore et une faune endémiques très riches. Les divers échanges internationaux ayant eu lieu au cours de l’histoire ont introduit dans le pays des espèces provenant de l’extérieur.
C’est pourquoi aujourd’hui 32% du territoire et 7,5% des eaux territoriales sont aujourd’hui protégés par le Department of Conservation. Cela a permis à ce que des investissements soient consacrés au traitement des eaux usées, à une meilleure distribution de l’eau ou à l’encadrement de l’utilisation des ressources hydriques.
En revanche, les émissions de gaz à effet de serre ont tendance à augmenter, dues au nombre croissant de véhicules et à une demande d’électricité en hausse.
Concernant le traitement des déchets solides, les Néo-Zélandais adoptent de plus en plus le tri sélectif et le compostage.

HISTOIRE

Les premières traces écrites de l’histoire de la Nouvelle Zélande remontent à environ 700 ans lorsqu’Abel Tasman, explorateur hollandais, découvrit ce territoire en 1642. La date de l’arrivée des premiers Maoris n’est pas certaine, mais elle remonterait au environ du XIème siècle.

13 déc. 1642 : L'expédition d’Abel Tasman découvre l'île méridionale de la Nouvelle Zélande.

06 oct. 1769 : ’explorateur James Cook débarque également en Nouvelle Zélande.

06 fév. 1840 : La Nouvelle-Zélande devient britannique par le traité de Waitangi signé entre les Maoris et les Anglais.

03 mai 1841 : La Nouvelle-Zélande obtient le statut de colonie britannique indépendante.

07 fév. 1863 : Le navire HMS Orpheus sombre en tentant d'entrer dans le port de Manukau : 189 morts.

12 jan. 1865 : La "New Zealand lndustrial Exhibition" ouvre à Dunedin.

1893 : Droit de vote pour les Néo-Zélandaises, qui sont les premières au monde à l’obtenir avec les australiennes.

1901 : Découverte du plus grand geyser du monde à Waimangu, haut de 450 mètres.

1919 : Les femmes néo-zélandaises deviennent éligibles.

10 juil. 1985 : Sabotage du "Rainbow Warrior", bateau de Greenpeace, par des agents des services secrets français.

06 août 1985 : Le traité de Rarotonga (Iles Cook) déclare le Pacifique Sud zone dénucléarisée.

19 juin 1987 : Les All Blacks s'emparent de leur première coupe du monde.

21 fév. 2011 : Un séisme de magnitude 6,3 détruit la cathédrale de Christchurch dans la région de Canterbury et fait 180 morts.

POPULATION

La Nouvelle-Zélande est isolée géographiquement. L'arrivée de l'Homme y a causé l'extinction de plusieurs espèces natives.
Sur les 4,8 millions d'habitants, on compte 79% de personnes d’origne européenne, 13% de Maoris, 5% de Polynésiens, et quelques petites communautés asiatiques.

SITUATION ECONOMIQUE

L’économie de la Nouvelle Zélande repose essentiellement sur le secteur tertiaire et notamment sur le tourisme. L’agriculture et le secteur minier ont également leur importance.
La Nouvelle-Zélande est l'une des plus petites économies de l'OCDE. Elle continue à être très dépendante des produits agricoles qui représentent sa principale source d'exportation. Le pays exporte du lait, de la viande, du bois, des fruits et des produits de la pêche.
La Nouvelle-Zélande dispose également d'une industrie vinicole florissante ainsi que de ressources naturelles comme le gaz, le pétrole et le charbon.
Le secteur industriel représente 23% du PIB, avec l'agroalimentaire, le textile et les équipements de transport.
Le secteur des services atteint plus de 70% du PIB et emploie environ 73% de la main-d’œuvre. Le tourisme est en forte croissance, c’est l'une des plus importantes sources de revenus du pays.

HEURE LOCALE

UTC +12 en hiver, UTC +13 en été soit +11h ou +12h par rapport à la France.

MONNAIE ET CHANGE

Monnaie nationale : dollar néo-zélandais (NZD). 1 NZD équivaut à 100 cents. Il existe des coupures de 5, 10, 20, 50 et 100 dollars, ainsi que des pièces de 1 et 2 dollars, et de 10, 20 et 50 cents.
Taux au 01/01/2018 : 1 NZD = 0,59269 €

Change :
le change est assuré dans les aéroports et dans certaines banques des grandes villes (généralement ouvertes de 9h30 à 16h30 du lundi au vendredi). Il peut être utile de prendre un peu d'argent avec soi avant de prendre l'avion, notamment pour régler les petites dépenses de l'arrivée. Le change n’étant pas forcément favorable sur place, il est recommandé de retirer de l’argent directement aux distributeurs de billets : vous trouverez en effet des ATM à chaque coin de rue, voire dans les hôtels et certains magasins. Certains distributeurs prennent cependant des commissions !

Modes de paiement :
Les chèques de voyage et de nombreuses cartes de crédit (Visa, Mastercard, Eurocard) sont acceptés quasiment partout, contrairement à l’American Express ou la Diner’s Club. Vous pouvez retirer du liquide aux distributeurs automatiques des banques qui sont ouvertes du lundi au vendredi, de 9 h 30 à 16 h30 et parfois le samedi.

Taxes :
La taxe sur les biens et les services (goods and services tax, GST) est de 15 % et est incluse dans tous les prix affichés.

LANGUE

Les langues officielles sont l’Anglais, le Maori et la langue des signes néo-zélandaise.
L’anglais est parlé quasiment partout, avec un accent particulier, et avec quelques mots spécifiquement locaux, souvent tirés du vocabulaire maori (comme ta, utilisé pour dire merci).

TELEPHONE & INTERNET

Les communications internationales sont onéreuses.
Pour passer vos appels :

  • De l'étranger vers la Nouvelle Zélande : 00 64 (code de la Nouvelle Zélande) + numéro du correspondant.
  • De la Nouvelle Zélande vers la France : 00 33 (indicatif de la France) + numéro du correspondant sans le 0.

La Nouvelle Zélande dispose d'un très bon réseau de télécommunications.

Si le wifi est disponible gratuitement presque partout (hôtels, B & B, cafés, bars, restaurants), les ordinateurs avec connexion, eux, se font de plus en plus rares. Pour ceux qui voyageraient sans portable (laptop), tablette ou smartphone : les bibliothèques publiques (public libraries) disposent toutes d’un accès Internet, généralement gratuit. Toutefois, la navigation peut parfois sembler un peu lente au regard de nos habitudes.

ELECTRICITE

230V, 50 Hertz. Les prises ont trois fiches plates (mais différentes des prises américaines). Il vous faudra donc un adaptateur pour vos appareils électriques.

POIDS ET MESURE

La Nouvelle-Zélande utilise le système métrique pour les poids, distances et autres mesures. Les températures sont affichées en degrés Celsius.

Par contre, il faut faire attention aux tailles des vêtements et aux pointures. Exemples :
- Pantalon Homme : 44 en Europe, 18 en Nouvelle Zélande
- Vêtement Femme : 40 en Europe, 12 en Nouvelle Zélande
- Chaussures Hommes : 42 en Europe, 6,5 en Nouvelle Zélande
- Chaussures Femmes : 39 en Europe, 7 en Nouvelle Zélande

LA CONDUITE

Documents :
Pour conduire en Nouvelle Zélande, le permis de conduire international est obligatoire (à commander avant le départ). Le permis de conduire national doit l’accompagner. Dans le cas contraire, l’agence de location pourra vous refuser de vous louer un véhicule, et en cas de contrôle policier, vous serez passible d’une amende de 400 NZD à 1000 NZD.

Routes avec péages :
De manière générale, il y a peu de routes à péage en Nouvelle Zélande, vous pouvez donc les éviter. Si vous deviez en emprunter une, les frais de péage peuvent être réglés en espèces ou sur internet.

Stations-service :
Le réseau des stations-services est bien implanté dans le pays, mais certaines peuvent être vraiment éloignées les unes des autres dans certaines régions, soyez donc préventif.
La plupart des stations sont ouvertes 24h/24 en ville, tandis qu’en campagne, elles peuvent être fermées durant tout le week-end. Pour payer moins cher votre carburant, allez plutôt aux stations-services des supermarchés.

Limitations de vitesse :
Sur la plupart des principales routes interurbaines de Nouvelle-Zélande, la limitation de vitesse est 100 km/h, sauf indication contraire. Dans les villes, la limitation est généralement 50 km/h, sauf indication contraire.

Code de la route :
En Nouvelle Zélande, on roule à gauche. La circulation sur les ronds-points se fait dans le sens des aiguilles d’une montre et les dépassements s’effectuent par la droite. Même si on roule à gauche, la priorité à droite s’applique aussi.
Pour doubler en toute sécurité, empruntez les « passing lanes » (voies de dépassement) et ne franchissez jamais une ligne jaune continue.
Les voitures doivent laisser la priorité aux piétons et aux cyclistes. Si vous voyez des animaux sur la route, ralentissez et passez-les avec prudence. Ne klaxonnez pas.
L’utilisation d’un téléphone, même en kit main libre, est interdite.

Règles de stationnement :
En Nouvelle-Zélande, vous risquez une amende ou la mise en fourrière de votre véhicule si vous vous garez du mauvais côté de la route, à moins qu'il ne s'agisse d'une rue à sens unique, auquel cas vous pouvez vous garer des deux côtés.
En cas de stationnement payant, l’absence de ticket est sanctionnée par la pose d’un sabot ou l’enlèvement immédiat du véhicule. Des panneaux vous indiqueront la règle à suivre.

PHOTOS ET FILMS

Il est conseillé de demander la permission pour prendre une photo.

CUISINE

La cuisine néo-zélandaise est principalement issue de la cuisine britannique, comme le fish and chips, les pies, les puddings et la sauce à la menthe. Vous y trouverez également de l’agneau, très goûteux, le plus souvent servi grillé aux herbes. N’oubliez pas de goûter aux poissons et fruits de mer, présents en abondance.
Essayez aussi les plats maoris comme le hangi, ragoût de viande et de patates douces cuit dans un four creusé dans le sol, ou encore le muttonbird, un puffin fumé et rôti.
Côté dessert, essayez la Pavolova, une grosse meringue recouverte de kiwis.

BOISSONS

L’eau du robinet est potable, mais par sécurité il est préférable de boire de l’eau en bouteille.
Les Néo-Zélandais sont de grands amateurs de bière, généralement blonde et légère.
Essayez les vins locaux, les blancs y étant mieux représentés que les rouges. Les principales régions productrices sont les plus ensoleillées de tout le pays, avec notamment Hawke’s Bay, sur l’île du Nord, attachée au chardonnay, et Marlborough, sur l’île du Sud, réputée pour ses sauvignons blancs.

FETES

- 1er janvier : Jour de l’An
- 2 janvier : New Year’s Day Holiday.
- 6 février : fête nationale.
- Fin mars, début avril : Pâques (du vendredi saint au lundi de Pâques).
- 25 avril : ANZAC Day (en l’honneur des soldats du Pacifique engagés dans la Première Guerre mondiale).
- Premier lundi de juin : anniversaire de la Reine.
- Dernier lundi d’octobre : Labour Day (Fête du travail).
- 25 décembre : Noël
- 26 décembre : Boxing Day (jour suivant Noël)

POURBOIRES

Les hôtels et restaurants n'ajoutent pas de frais de service à votre facture et c'est à vous de choisir si vous laissez un pourboire, bien que la coutume du pourboire ne soit pas très répandue en Nouvelle-Zélande. A l’hôtel, vous pourrez donner 2 NZD au porteur ou voiturier. Au pub, le service est au comptoir, on ne donne donc pas de pourboire. Dans les restaurants haut de gamme, il est courant de laisser un pourboire de 5 à 10% du montant de l'addition aux serveurs pour bons services.

QUELQUES BONNES MANIERES / SAVOIR-VIVRE ET COUTUMES

Respecter l'environnement en gardant avec vous vos éventuels détritus.
Il est interdit de fumer dans les lieux publics, y compris en extérieur aux abords de certains lieux (aéroport, entrée d’une boutique ou d’un restaurant), mais dans ce cas il existe souvent une zone réservée aux fumeurs.
Le soir, les hébergements ferment tôt : il est de coutume de se présenter pour l’enregistrement avant 20h. Dans le cas contraire, pensez à prévenir l’hébergement.

SHOPPING / SOUVENIRS

Vous pourrez ramener de votre voyage des souvenirs classiques tels que des cartes postales, des magnets, des mugs.
Plus typiques, vous trouverez des splendides ornements et bijoux en pounamu (jade), des produits en bois locaux, des verres faits main, de jolis tricots en laine mérinos ou d'opossum et des peaux de moutons.

BIBLIOGRAPHIE

Guides de voyage

  • Guide Lonely Planet Nouvelle Zélande (Broché, 2016))
  • Guide Lonely Planet L’essentiel de l’a Nouvelle Zélande (Broché, 2017)
  • Guide Lonely Planet Hiking & Tramping in New Zealand (Broché, 2014)
  • Guide National Geographic Nouvelle Zélande (Broché, 2017)
  • Guide Bibliothèque du Voyageur Gallimard Nouvelle Zélande (Broché, 2017)

Livres et romans

  • Au pays du long nuage blanc, Charles Juliet (Folio, 2003)
  • Le Seigneur des Anneaux, J.R.R. Tolkien (Pocket, 2005)
  • 50 façons de dire fabuleux, Graeme Aitken (10/18, 2003)
  • Utu, Caryl Ferey (Folio, 2008))
  • Dictionnaire insolite de lla Nouvelle Zélande, Rosanne Aries (Cosmopole, 2017)
  • Princesse Maorie, Bernard Simonay (Presses de la Cité, 2005)

Vaccinations

Avant tout voyage, merci de consulter votre médecin traitant ou les services médicaux spécialisés.

Le Centre de Vaccinations / Hôpital de l’Institut Pasteur.
209-211, rue Vaugirard - 75015 Paris.
Tél : 01 45 68 80 88
Stations de métro Volontaires (ligne 12) ou Pasteur (lignes 6 et 12), lignes de bus 39, 70, 89 (stations Volontaires, Vaugirard ou Sèvres - Lecourbe)

Centre de vaccinations / Hôpital Pitié-Salpêtrière
(Service des Maladies infectieuses et Tropicales)
Pavillon Laveran - 47, Boulevard de l'Hôpital - 75013 Paris
Prise de rendez-vous au 01 42 49 46 83

Il n’y a pas de vaccins obligatoires.

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre:

  • Diphtérie, tétanos et poliomyélite
  • Hépatite A (risque alimentaire)
  • Hépatite B (risque sexuel, et sanguin)

et moins systématiquement et en fonction des risques personnels d'exposition:

  • Typhoïde (risque alimentaire)
  • Rage pour les séjours aventureux, et pour les résidents, surtout les enfants
  • Encéphalite japonaise (à faire faire dans un centre de vaccinations agréé), pour les séjours de plus d´un mois en zone rurale, en période de mousson.
  • Méningite A+C en cas de risque épidémique.

Paludisme

Si un traitement anti - paludéen est fortement recommandé dans tout le pays en général et encore plus dans les zones de forêt (Zone 3 : LARIAM ou MALARONE), n’oubliez pas qu’il est également préconisé de prendre les mesures de prévention contre les piqûres de moustiques : répulsifs efficaces, vêtements couvrants, moustiquaires... Et ceci d'autant plus que ces mesures vous protègeront d'autres affections (comme la dengue en recrudescence).

Epidémiologie

Les informations épidémiologiques (Epizootie de grippe aviaire, Chikungunya, Grippe A…) sont régulièrement mises à jour sur les sites :

  • du ministère de la Santé : www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr
  • de l’Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr
  • de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr
  • de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) : www.who.int

Pharmacie

Pensez à prévoir une petite pharmacie personnelle :

  • Médicaments habituels (si vous êtes en cours de traitement)
  • Anti-inflammatoire (Aspirine, Doliprane ou Ibuprofène)
  • Antibiotique large spectre
  • Crème solaire, pommade coup de soleil (Biafine)
  • Set de bandages, sparadrap, ciseaux (Elastoplast, tricostéril…)
  • Collyre neutre
  • Anti-diarrhéique, désinfectant intestinal, régulateur digestif (Imodium, Ercefuril…)
  • Pommade cicatrisante et antiseptique local
  • Pommade anti-démangeaisons, désinfectant pour plaies (Hexomédine)

Sur place

En cas de problème grave sur place, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'Ambassade de France :

DOUANES

Pour protéger leur île de toute contamination extérieure, les douanes néo-zélandaises ont mis en place des procédures de restriction très strictes concernant l’importation de marchandises.
Les produits autorisés : 4,5 litres de vin ou de bière, 3 bouteilles ne contenant pas plus de 1,125 litres de spiritueux ou liqueurs, 200 cigarettes ou 250g de tabac ou 50 cigares, la cigarette électronique, les viandes en conserve, vos médicaments, à condition de se munir d'une ordonnance.
La somme maximale (en liquide) qu’il est possible d’emporter avec soi lors d’un voyage en Nouvelle Zélande est de 10 000 NZD. Au-delà, une déclaration aux douanes s’avère nécessaire.
Les produits interdits : les produits dérivés d’animaux (viandes, fromages, saucissons, miel, plumes, peaux et laine non traités, coquillages, etc.), les plantes et dérivés de plantes (fruits, légumes, graines, herbes et épices, objets en paille et en fleurs séchées, etc.), les armes à feu. L'introduction de drogue, même en petite quantité est sévèrement punie à l'entrée en Nouvelle Zélande (tout comme les instruments qui vont avec - pipes, bangs, seringues...).
Nous vous invitons à contacter votre compagnie aérienne pour plus d'informations concernant les formalités de douane.

FORMALITES

Les voyageurs français, y compris les enfants, quel que soit leur âge, se rendant en Nouvelle Zélande pour un voyage touristique, doivent être en possession des documents suivants :
- Présenter un passeport valide au moins 6 mois après la date de retour.
- Projeter un séjour de 90 jours maximum (le séjour ne peut être prolongé sur place, le visiteur ne peut pas changer de statut, accepter un emploi ou étudier).
- Présenter une preuve de solvabilité (carte de crédit, chèques de voyage, etc.)
- Le billet d’avion de retour pourra être demandé à la douane.
Assurez-vous que le nom indiqué sur votre passeport correspond exactement à celui que vous avez communiqué à votre agence de voyage.
Faites des photocopies de votre passeport pour simplifier les démarches en cas de perte.

SECURITE

La Nouvelle Zélande ne présente pas de danger particulier pour les voyageurs qui prennent un minimum de précautions et qui font preuve de bon sens.
Il est déconseillé de faire de l'auto-stop dans le pays, surtout pour les femmes.
Si vous sortez de nuit, restez dans des endroits lumineux et fréquentés. Ne prenez pas de raccourcis par des parcs et des ruelles. Prenez le taxi ou faites le chemin avec une connaissance.
Pensez à bien vérifier les conditions météorologiques avant de partir en randonnée et vérifiez que votre téléphone soit bien chargé. Prenez également de l’eau en quantité suffisante, ainsi qu’un chapeau et de la crème solaire.