Argentine

Circuits et voyages Argentine

Terre Latine

Votre conseiller

Maëlle, votre spécialiste voyage
Contacter Maria

votre spécialiste Argentine
au 01 44 32 12 81

Demande de devis

Très investis sur les destinations que nous
proposons, c'est en véritable expert que nous
vous proposons nos conseils et services

Faire ma demande de devis

Information pays

Pour voyager l'esprit tranquille

NOM : ARGENTINE

SUPERFICIE : 2 780 400 km2

POPULATION : 44 251 637 habitants (estimation 2017)

DENSITE : 15,68 hab./km2

CAPITALE : Buenos Aires

NATURE DU REGIME : République fédérale

CHEF DE L’ETAT : Mauricio Macri

LANGUE OFFICIELLE : Espagnol

MONNAIE : Le Peso argentin (ARS)

FUSEAU HORAIRE : UTC –3 soit 4h de moins qu’en France.

RELIGION : Catholicisme

REVENU MOYEN : Le revenu mensuel moyen par habitant en Argentine s'élève à 431 $, soit 5 170 $ par habitant et par an.

RESSOURCES PRINCIPALES : Avec son immense territoire disponible pour l’agriculture et l’élevage, l’Argentine continue à être un important pays agro-exportateur. L’industrie a beaucoup baissé depuis les années 80 et c’est aujourd’hui le secteur des services qui contribue pour la plus grande part à la richesse nationale.

GEOGRAPHIE

L’Argentine est le 2e pays d’Amérique du Sud par la taille. Dans sa longueur, il s’étire sur 3 700 km !
Plus de 50 % de la population argentine se trouve dans les grands centres urbains de Santa Fe, Córdoba, Rosario, Mendoza et bien sûr Buenos Aires, autour desquels toute l’économie nationale est concentrée.
On distingue cinq grandes régions naturelles : la Patagonie, la pampa, les Andes du Nord, les Andes centrales et les plaines du Nord Ouest.

CLIMAT

Les saisons sont à l'inverse de l'Europe. Les Argentins ont l'habitude de dire que leur pays a les pieds en Antarctique et la tête dans les Tropiques. L'Argentine offre, par son étendue du 22e au 56e degré de latitude sud et son altitude, une grande variété climatique : de subtropical dans le Nord-Est à subarctique dans le Sud. On peut mourir de chaud dans les zones désertiques des Andes du Nord-Ouest et grelotter en Terre de Feu. On trouve de la neige au nord et au sud de la Patagonie et dans quelques stations près de Mendoza, sur la route des Andes (Las Leñas, Los Penitentes).

FAUNE ET FLORE

Vingt-neuf parcs nationaux contribuent à la préservation du patrimoine naturel argentin. On y rencontre des espèces animales, pour certaines uniques, comme le caïman (ou yacaré), le puma, le guanaco, proche parent du lama des Andes, le rhea (une sorte d'autruche), le condor des Andes et le flamant. Outre divers mammifères, la faune marine comprend le pingouin de Magellan (qui est en fait un manchot) et d'autres oiseaux rares. Les forêts d'épineux ou d'araucarias, la jungle, les cactus à fleurs, et les plages méridionales bénéficient également de mesures de protection.

ENVIRONNEMENT

Ce vaste pays – le 8e du monde et le 2e de la région – est bordé à l'ouest par le Chili, au nord et à l'est par l'Uruguay, le Paraguay, le Brésil et la Bolivie. Il partage la Terre de Feu avec le Chili et revendique les îles Malouines (ou Falkland), territoire britannique d'outre-mer. Très variée, sa topographie dépend conjointement de la latitude et de l'altitude. On détermine en gros quatre zones géographiques. Dans les Andes, à l'ouest, les cuvettes arides alternent avec des contreforts plantés de vignes, des sommets enneigés et la région des lacs. Les montagnes cèdent la place à une plaine fertile au Nord, couverte de forêts subtropicales. Au Centre, la Pampa se caractérise par de grandes étendues plates tantôt sèches, tantôt humides. Enfin, la Patagonie, à la pointe méridionale du pays, présente une combinaison de steppes et de régions gelées.

HISTOIRE

Jusqu'à l'arrivée des Espagnols, l'Argentine précolombienne est peuplée de communautés indiennes sédentaires comme les Diaguita et de chasseurs nomades.

1580
Fondation de Buenos Aires.

1776
La région est intégrée à la vice-royauté du Rio de la Plata, avec Buenos Aires comme capitale.

1810
Déposition du vice-roi.

1816
Le congrès de Tucumán déclare l'indépendance de l'Argentine.

1820-1827
Opposition entre les fédéralistes provinciaux (caudillos) et les centralistes de Buenos Aires.

1835-1852
Dictature du caudillo fédéraliste Juan Manuel de Rosas.

1853
Instauration d'une Constitution fédérale et libérale.

1862
Achèvement de l'unité du pays.

1862-1880
Période de développement économique fondé sur l'élevage.

1865-1870
Guerre de la Triple Alliance contre le Paraguay.

1874-1879
Guerres indiennes dans la Pampa et en Patagonie.

1880-1930
L'arrivée massive d'immigrants européens et de capitaux étrangers génère un formidable essor économique, mais l'Argentine reste très vulnérable aux aléas des marchés mondiaux. Les classes moyennes commencent à s'affirmer face aux gros propriétaires terriens et aux exportateurs qui détiennent le pouvoir politique. La crise de 1929 entraîne la mise en place de régimes militaires conservateurs.

1943
Déposition du président Juan Castillo par une junte nationaliste à laquelle participe le colonel Juan Perón.

1946-1955
Devenu président de la République, Perón mène une politique populiste avec le soutien de sa femme, la charismatique Eva.

1955
Perón est écarté par un coup d'État militaire. L'Argentine traverse alors une longue crise politique.

1973
Perón revient à la tête de l'État mais décède peu après. Sa seconde femme, Isabelle, prend sa succession.

1976
La dictature militaire du général Videla instaure une période de terreur et de répression sanglante.

1982
La défaite de l'Argentine dans la guerre des Malouines chasse les militaires du pouvoir.

1983
Le radical Raúl Alfonsin est élu président de la République.

1989
Élection à la présidence du péroniste Carlos Menem qui privatise l'industrie et ouvre la porte aux capitaux étrangers. Il parvient ainsi à réduire l'inflation galopante. "Pardon présidentiel" pour les militaires responsables de la dictature des années 1970.

1995
Réélection de Carlos Menem.

1999
Le radical Fernando de la Rúa, ancien maire de Buenos Aires, est élu président. Il dirige l'Alliance, une coalition de centre gauche. Le pays entre dans la récession.

2000
Crise politique suite à une affaire de corruption.

2001
Très endettée, l'Argentine est au bord de la faillite financière. Victoire des péronistes, principal mouvement d'opposition, lors des élections parlementaires en octobre. Dévaluation de plus de 100% du peso, explosion du chômage, paupérisation de la population, l'Argentine semble s'enfoncer un peu plus chaque jour dans la récession. La crise éclate en novembre. L'état de siège est imposé. Les manifestations dans la capitale, brutalement réprimées par la police, entraînent la démission de Fernando de la Rua. Il est remplacé par Rodriguez Saa qui démissionne à son tour le 31 décembre. L'Argentine s'enfonce dans la récession économique.

2003
Le 25 mai, Nestor Kirchner (Parti justicialiste, PJ) est élu président de la République.

2005
Bien que la situation reste préoccupante en Argentine, le pays retrouve un niveau d'activité économique comparable à celui de 1998.

2006
Le 1er février, l'accord Brésil / Argentine est signé entre les deux pays pour fixer des droits de douane sur un produit compétitif du pays voisin.

2007
Cristina Fernández de Kirchner, épouse de Nestor Kirchner, a été élue le 28 octobre 2007, dès le premier tour, avec plus de 45% des suffrages, à la Présidence de la Nation. Elle a été élue avec le slogan du "changement dans la continuité" et succède officiellement à son mari le 10 décembre.

2008
L'Argentine semble souffrir de la crise américaine et de la chute du dollar : la forte inflation a un taux "officiel" de 8 à 9%, mais pourrait en réalité atteindre 25%. En outre, le taux de personnes vivant au-dessous du seuil de pauvreté augmente, passant à 30,3%, c'est le premier renversement de situation depuis 2003. La présidente de la Nation doit également affronter une première crise politique avec les manifestations du campo (agriculteurs) qui manifestent, fin mars, pour protester contre une hausse des retenciones (taxes sur les exportations) prévue par le gouvernement.

2009
La cote de popularité de Cristina Kirchner est en berne, tout comme l'économie du pays. La possession de marijuana en petite quantité est dépénalisée. L'Argentine célèbre le premier mariage homosexuel d'Amérique Latine.

2010
L’Argentine devient le 10e pays du monde et le premier d’Amérique latine à légaliser le mariage homosexuel. Le texte de loi était soutenu par Cristina Kirchner.

2011
Les élections du 23 octobre renouvellent le mandat de la présidente péroniste de gauche Cristina Kirchner pour quatre ans, avec le score historique de 53,93% des voix au premier tour – une première depuis la fin de la dictature militaire en 1983.

POPULATION

L'Argentine compte environ 43 millions d'habitants. Parmi les multiples groupes ethniques habitant le pays, on compte trois principaux groupes ethniques à l'origine de la population actuelle. Tout d'abord, les Amérindiens représentent, ensemble et sans tenir compte des différences ethnoculturelles à peu près 1,49 % de la population totale. Les descendants d'Africains amenés comme esclaves pendant les temps de domination espagnole représentent 0,37 %. Le groupe le plus large, les Européens, constituent entre 85 % et 97 % de la population. Le reste des habitants est, pour la plupart, d'origine mestizo. 

SITUATION ECONOMIQUE

L'Argentine est un pays industrialisé souvent considéré comme émergent même si certains organismes ne reconnaissent pas cette définition, le pays ayant été un des plus riches de la planète jusqu'au début du xxe siècle mais étant souvent frappé par des crises économiques comme en 1989 ou en 2001. L'Argentine fait partie du G20. Souffrant d'inflation et de difficultés financières, le pays doit souvent faire appel aux organisations économiques internationales telles que le FMI.
L'Argentine est la deuxième puissance économique d'Amérique du Sud derrière le Brésil en termes de PIB nominal. Le pays possède une importante richesse agricole, de nombreuses capacités industrielles et un certain potentiel minier. Pourtant, l'Argentine connaît d'importants problèmes économiques. Le chômage et le bas niveau de vie continuent de marquer le pays, pourtant largement plus développé que les autres nations du tiers monde.

HEURE LOCALE

UTC –3 soit 4h de moins qu’en France.

MONNAIE ET CHANGE

La monnaie nationale est peso argentin (ARS).
Taux en 2017 : 1 € = environ 16,8 pesos argentins.

La meilleure option est d’emporter des dollars et de les changer sur place en pesos (il est possible de changer vos euros, mais le change sera toujours meilleur en dollars). Vous pouvez payer en dollars (les prix sont également affichés en dollars), mais on vous rendra la monnaie en pesos.

LANGUES

Espagnol (langue officielle), nombreux dialectes indigènes.

TELEPHONE

Pour passer vos appels :
- De France à l’Argentine, composez le 00 54 + (sans le 0) indicatif de la ville + numéro local
- De l’Argentine à la France : 001 33 + indicatif de la région (sans le 0) + 8 chiffres du numéro local.

ELECTRICITE

Le courant est de 220 volts et 50 Hertz.

SHOPPING

Un mate, poncho, liqueur de calafate…

PHOTOS ET FILMS

Il est conseillé de demander la permission pour prendre une photo.

CUISINE

L'élément principal de la cuisine argentine, c'est la viande, et en particulier la viande de bœuf. Les plaines immenses de la Pampa ont favorisé l'élevage extensif de troupeaux bovins. 
Le plat de base argentin (l’équivalent de notre steak-frites) est la milanesa, sorte d'escalope panée très fine et large. On en trouve dans tous les restos et c'est souvent le plat le moins cher de la carte. On trouve aussi la milanesa a la napolitana : elle est alors recouverte d’une omelette et sauce tomate.

BOISSON

L'eau est potable dans tout le pays. Cependant, pour éviter de prendre de risques, vous pouvez boire de l'eau en bouteille, dont de très bonnes eaux minérales, plates ou gazeuses (« sin gas » ou « con gas »).

En Argentine, le soda désigne une eau gazeuse non minérale que l'on sert au restaurant dans une bouteille appelée sifón. C'est un système de pression encapuchonné de plastique. Les Argentins l'utilisent souvent pour couper leur vin...

FETES

  • 1er janvier :           Jour de l’an
  • 29 mars :              Vendredi Saint
  • 01 mai :                Fête du travail
  • 25 mai :                Fête nationale
  • 10 juin :                Célébration des Iles Malouines
  • 20 juin :                Fête du Drapeau
  • 09 juillet :             Jour de l’indépendance
  • 17 août :               Mort du Général San Martin
  • 12 octobre :          Jour de Christophe Colomb
  • 08 décembre :    Immaculée Conception
  • 25 décembre :     Noël

POURBOIRES

Dans les restaurants, le service n’est généralement pas inclus. Il est d’usage d’ajouter environ 10 % de la note, si vous êtes satisfait du service, bien entendu. La personne qui porte votre bagage à l’hôtel appréciera également un petit geste.

LEXIQUE

Hola ! (òla) Salut ! 
Buenos dias (bouénoss diass) Bonjour
Buenas tardes (buénass tardess) Bon après-midi / Bonsoir
Adiòs (adioss) Au revoir
si / no oui / non
Gracias / Muchas gracias :(graziass) Merci / Merci beaucoup
Disculpe (la molestia) (dizcoulpé la moleztïa) Excusez-moi de vous déranger
Encantado/a (é'nca'ntado) Enchanté(é)
Cuanto cuesta ? (coua'nto couésta) Combien ça coûte ?
Auxilio ! (Aouxilio !) Au secours !

BIBLIOGRAPHIE

Guides de voyage

  • Guide Lonely Planet « Argentine » en français 
  • Guide du Routard « Argentine » 

Vaccinations

Avant tout voyage, merci de consulter votre médecin traitant ou les services médicaux spécialisés.

Le Centre de Vaccinations / Hôpital de l’Institut Pasteur.
209-211, rue Vaugirard - 75015 Paris.
Tél : 01 45 68 80 88
Stations de métro Volontaires (ligne 12) ou Pasteur (lignes 6 et 12), lignes de bus 39, 70, 89 (stations Volontaires, Vaugirard ou Sèvres - Lecourbe)

Centre de vaccinations / Hôpital Pitié-Salpêtrière
(Service des Maladies infectieuses et Tropicales)
Pavillon Laveran - 47, Boulevard de l'Hôpital - 75013 Paris
Prise de rendez-vous au 01 42 49 46 83

Il n’y a pas de vaccins obligatoires.

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre:

  • Diphtérie, tétanos et poliomyélite
  • Hépatite A (risque alimentaire)
  • Hépatite B (risque sexuel, et sanguin)

et moins systématiquement et en fonction des risques personnels d'exposition:

  • Typhoïde (risque alimentaire)
  • Rage pour les séjours aventureux, et pour les résidents, surtout les enfants
  • Encéphalite japonaise (à faire faire dans un centre de vaccinations agréé), pour les séjours de plus d´un mois en zone rurale, en période de mousson.
  • Méningite A+C en cas de risque épidémique.

Paludisme

Si un traitement anti - paludéen est fortement recommandé dans tout le pays en général et encore plus dans les zones de forêt (Zone 3 : LARIAM ou MALARONE), n’oubliez pas qu’il est également préconisé de prendre les mesures de prévention contre les piqûres de moustiques : répulsifs efficaces, vêtements couvrants, moustiquaires... Et ceci d'autant plus que ces mesures vous protègeront d'autres affections (comme la dengue en recrudescence).

Epidémiologie

Les informations épidémiologiques (Epizootie de grippe aviaire, Chikungunya, Grippe A…) sont régulièrement mises à jour sur les sites :

  • du ministère de la Santé : www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr
  • de l’Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr
  • de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr
  • de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) : www.who.int

Pharmacie

Pensez à prévoir une petite pharmacie personnelle :

  • Médicaments habituels (si vous êtes en cours de traitement)
  • Anti-inflammatoire (Aspirine, Doliprane ou Ibuprofène)
  • Crème solaire, Biafine,
  • Elastoplast, tricostéril…
  • Collyre neutre
  • Anti-diarrhéique et antiseptique intestinal (Imodium, Ercefuril…)
  • Pommade cicatrisante et antiseptique local

Sur place

En cas de problème grave sur place, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'Ambassade de France :

FORMALITES

Un passeport dont la validité couvre la totalité de votre séjour. Pour un séjour supérieur à 3 mois, un visa sera nécessaire. 

AVERTISSEMENT

Faites attention aux faux billets en circulation et prenez soin de prendre des taxis où le numéro de téléphone est affiché sur la portière. De même, la surveillance dans les lieux publics des sacs de voyage est vivement recommandée.

Il est également conseillé de déposer dans les coffres d’hôtels passeports, cartes de crédit, liquidités et billets d’avion, tout en conservant sur soi une photocopie de son passeport et de ne se déplacer qu’avec le strict nécessaire. De même, il convient de ne pas regrouper dans un seul sac les valeurs et documents administratifs.

SECURITE

Prenez soin de ne pas dévoiler vos objets de valeurs et évitez les quartiers sensibles...

Vous trouverez sur le site du ministère des Affaires Etrangères (www.dipomatie-gouv.fr) des conseils et avis à jour relatifs à la sécurité des Français en voyage en Argentine.