Polynésie française

Circuits et voyages Polynésie française

Terre Voyages

Votre conseiller

Contacter JULIE
votre spécialiste Polynésie française
au 01 44 32 13 80

Demande de devis

Très investis sur les destinations que nous
proposons, c'est en véritable expert que nous
vous proposons nos conseils et services

Faire ma demande de devis

Information pays

Pour voyager l'esprit tranquille

NOM : Polynésie Française

SUPERFICIE : 4 167 km²

POPULATION : 275 918 habitants (2017)

DENSITE : 66 habitants / km²

CAPITALE : Papeete

NATURE DU REGIME : Collectivité d’outre-mer

ASSEMBLEE DELIBERANTE : Assemblée de la Polynésie Française

PRESIDENT : Marcel Tuihanui (2014-2018)

PRESIDENT DE LA POLYNESIE FRANÇAISE : Edouard Fritch (2014-2018)

LANGUE OFFICIELLE : Français

MONNAIE : Franc Pacifique (CFP ou XPF)

FUSEAU HORAIRE : UTC -10 à -9 soit -11h à Papeete par rapport à la France

RELIGIONS PRINCIPALES : Christianisme à majorité protestante.

REVENU MENSUEL MOYEN : Le revenu mensuel moyen par habitant s'élève à 186667 CFP soit 1 564 €.

RESSOURCES PRINCIPALES : Le tourisme et la culture de la perle sont les principales activités. La pêche et l'exploitation du coprah (huile de coco) sont les deux principales activités traditionnelles.

GEOGRAPHIE

La Polynésie Française se compose de 118 îles réparties en cinq archipels : les îles Australes, les îles de la Société sous-divisées en îles du Vent et îles Sous-le-Vent, les Tuamotu, les Gambier, les îles Marquises. Les îles sont de nature volcanique ou corallienne : îles hautes volcaniques et îles basses coralliennes (atolls), Tahiti se situe à 3 900 km d’Auckland, 4 700 km de Nouméa et 5 700 km de Sydney.
Le territoire est caractérisé par son isolement géographique au sein du Pacifique, à plus de 4 000 km des grandes métropoles urbaines de la zone.
La Polynésie française est également caractérisée par son éclatement, les distances moyennes de Tahiti s’échelonnent de 225 km (Îles Sous-le-Vent) à plus de 1 500 km (Marquises et Gambier).

CLIMAT

La Polynésie Française bénéficie d’un climat tropical. On y distingue deux saisons :
- L’hiver austral, de mai à octobre, durant lequel les pluies sont rares, le taux d’humidité plus bas et les températures plus fraîches (environ 27°C).
- L’été austral, de novembre à avril, durant lequel l’atmosphère est lourde et humide, les températures avoisinent les 30°C.
Pour consulter la météo en direct et voir l’animation satellite de CNN : http://www.cnn.com/weather/

FAUNE ET FLORE

Sans être les plus riches du monde, la faune et la flore polynésiennes n’en sont pas moins abondantes. A l’exception des oiseaux dont 26 espèces sont endémiques, la faune terrestre est assez pauvre, particulièrement en insectes, mollusques et vertébrés.
La faune marine, qui contribue grandement au rêve polynésien, se compose de 700 espèces de poissons, 17 espèces de requins, ainsi que des raies, des tortues, des crustacés et des dizaines de coraux différents.
Du fait de l’isolation des îles, de nombreuses espèces végétales sont endémiques telles que la fleur de Tiaré ou la vanille Tahitensis.

ENVIRONNEMENT

La population est inégalement répartie entre les archipels. Les îles du Vent concentrent 75% des habitants (2 polynésiens sur 3 vivent à Tahiti), suivies des îles Sous-Le-Vent (13 %), des Tuamotu-Gambier (6 %), des Marquises (3 %) et des Australes (3 %).
La Polynésie française se gouverne librement et démocratiquement, par ses représentants élus et par la voie du référendum local. Elle est représentée au Parlement et au Conseil économique et social.
L’État et la Polynésie française veillent au développement de ce pays d’outre-mer. Le Pays a toutes les compétences dans les matières non réservées à l’État, en particulier les compétences en matière d’environnement.

HISTOIRE

Le peuplement de la Polynésie Française s’est effectué par des vagues migratoires successives. Selon certaines hypothèses, le peuple polynésien serait aux origines (vers 1 500 avant J.C.) issu des côtes d’Asie du sud-est (îles Samoa, Fidji et Tonga) où il a forgé son identité, en particulier sa langue et ses croyances, avant de s’implanter, beaucoup plus tard, aux îles Marquises (300 après J.C.), à l’Île de Pâques (300 ou 400), aux îles de la Société et à Hawaii (vers 500), puis en Nouvelle-Zélande (vers l’an 800). Puka Puka, dans l’archipel des Tuamotu, se présente comme la première île polynésienne « découverte » par les Européens en 1521 (Magellan), suivi des Marquises par l’Espagnol Mendana en 1595, puis des Tuamotu par de Queiros en 1606. Les îles de la Société ne furent quant à elles révélées que bien plus tard, le 19 juin 1767, lorsque le capitaine anglais Wallis atteignit Tahiti. Il fut suivi, un an après, par Bougainville, qui la baptisa « Nouvelle Cythère », puis par Cook (en 1769, 1773 et 1777).

4000 à 3000 av. J-C : Début du peuplement du Pacifique Sud en provenance du sud-est asiatique.

850 à 1000 av. J-C : Colonisation des îles sous le vent, de Hawaii, des îles Cook et de l’île de Pâques.

1521 : Magellan découvre une partie des îles Tuamotu.

1595 : Alvaro de Mendena découvre les îles Marquises.

1767 : Wallis arrive à Tahiti.

1768 : Bougainville arrive à Tahiti. Il baptise l’île « Nouvelle Cythère ».

1769 : Premier voyage de Cook à Tahiti.

1773 : Second voyage de Cook à Tahiti.

1774 : Cook ramène un Tahitien en Europe : Pa’i.

1779 : Dernier voyage de Cook en Polynésie.

1788-1791 : Mutinerie sur la Bounty.

1793 : Début de la dynastie des Pomare.

1797 : Arrivée des premiers missionnaires de la « London Missionary Society ».

1815 : Les chefs polynésiens perdent la bataille de Fei Pi. Pomare II se convertit au christianisme.

1819 : Pomare II crée le « Code Pomare ».

1836 : Les protestants anglais obtiennent l’expulsion des missionnaires français.

1841 : Dupetit Thouars proclame le protectorat français sur Tahiti, initiative ratifiée par la Grande Bretagne.

1844-1847 : Guerre Franco-tahitienne.

1847 : Pomare IV « accepte » le protectorat français.

1852 : Départ des missionnaires anglais.

1865 : Arrivée des premiers chinois.

1880 : Pomare V cède ses territoires à la France.

1888 : Les îles sous le vent sont annexées par les Français.

1901 : Les Australes sont annexées par les Français.

1908 : Exploitation de phosphates à Makatea (Tuamotu).

1915 : 1000 soldats polynésiens participent au Bataillon du Pacifique.

1941 : Tahiti se rallie à la France Libre.

1942 : Construction d’une base militaire à Bora Bora.

1945 : Les Tahitiens obtiennent la nationalité française.

1957 : Le nom de Polynésie française est choisi.

1958 : Les polynésiens choisissent de rester au sein de la République française.

1961 : Ouverture de l’aéroport international de Faa’a.

1963-1966 : Implantation du centre d’expérimentation nucléaire à Moruroa.

1980 : Le tahitien est reconnu par les autorités françaises et devient la seconde langue officielle en Polynésie française (après le français).

1984 : La Polynésie française obtient un statut d’autonomie interne.

1987 : Papeete est incendiée et des émeutes éclatent.

1992 : Fin des essais nucléaires.

1993 : Signature du pacte de progrès.

1995 : Emeutes à Papeete suite à la reprise des essais nucléaires.

1996 : Fin définitive des essais nucléaires. Signature de la convention pour le renforcement de l’autonomie économique de la Polynésie française.

1997 : Les cyclones « Martin » et « Oséa » dévastent plusieurs îles de la Société.

1998 : Mise en place de la TVA.

1998 : Création d’Air Tahiti Nui, compagnie aérienne internationale desservant les USA, le Japon, la Nouvelle-Zélande et la France.

2001 : Elections municipales.

2004 : La Polynésie devient officiellement le premier Pays d’Outre-Mer français.

POPULATION

Au dernier recensement de la population, en 2012, la population de Polynésie française a augmenté de 5 % contre 17 % entre 1995 et 2006. Mais la densité moyenne de population reste faible à moins de 80 hab./km² (contre de l’ordre de 200 à 300 dans les départements d’outre-mer).
La population est inégalement répartie entre les archipels. Les îles du Vent concentrent 75% des habitants (2 polynésiens sur 3 vivent à Tahiti), suivies des îles Sous-Le-Vent (13 %), des Tuamotu-Gambier (6 %), des Marquises (3 %) et des Australes (3 %).

SITUATION ECONOMIQUE

Le tourisme et la culture de la perle sont les principales activités économiques de ces îles. En 2012, le retard de développement par rapport à la métropole était estimé à 28 ans.
En 2014, 50 entreprises, dont certaines en situation d'oligopole, détenaient 50 % du marché local.

HEURE LOCALE

UTC -10 aux îles de la Société et aux Australes, UTC -9,5 aux Marquises et aux Tuamotu, UTC -9 aux Gambier, soit -11h à Papeete par rapport à la France.

MONNAIE ET CHANGE

L’unité monétaire est le Franc Pacifique (CFP ; XPF dans les banques). Il existe des billets de 10 000, 5 000, 1 000 et 500 CFP ; des pièces de 100, 50, 20, 10, 5, 2 et 1 CFP.
Taux au 01/01/2018 : 1 € = 119,332 XPF

Change :
Le change se fait à l’aéroport, dans les hôtels et dans les banques, généralement ouvertes de 07h30 à 15h30 du lundi au vendredi (une commission est perçue quel que soit le montant de la transaction). Les chèques de voyage vous seront facilement échangés à Tahiti mais ne vous seront pas très utiles dans les autres îles. Le plus simple est de retirer de l’argent directement aux distributeurs. Attention, ils sont souvent situés à l’intérieur des agences bancaires, on ne retire donc pas la nuit.

Modes de paiement :
Les cartes bancaires Visa et MasterCard sont largement acceptées à Tahiti et dans les îles les plus touristiques, comme Moorea ou Bora-Bora. En revanche, les cartes American Express ou Diner’s Club sont plus difficilement acceptées. Dans les autres îles, on doit souvent payer en liquide.

Taxes :
La TVA est de 6 % sur l'hôtellerie, 10 % sur les services touristiques, et 500 CFP par jour et par personne sur l'activité de croisière.
Dans certaines îles, il faut s'acquitter d'une taxe de séjour d'un montant variable selon le type d'hébergement : de 20 à 300 CFP par jour et par personne. Les enfants de moins de 12 ans logeant avec leurs parents sont exemptés de cette taxe pendant 3 jours.

LANGUE

Le Français est la langue officielle.
Le tahitien, le marquisien, le paumotu et le mangarevien sont également parlés en Polynésie Française.

TELEPHONE

Pour passer vos appels :

  • De l'étranger ou la métropole vers la Polynésie Française : 00 689 + numéro du correspondant à 6 chiffres.
  • De la Polynésie Française vers la métropole : 00 33 (indicatif de la France) + numéro du correspondant sans le 0.

Pour vos appels, évitez les hôtels, hors de prix, et privilégiez les cabines publiques à télécartes, présentes sur la majorité des îles. On trouve des cartes OPT dans la plupart des bureaux de poste, ainsi que dans certaines maisons de la presse et épiceries. Reste que les tarifs sont plus avantageux avec les cartes prépayées (callcards).

Vous pouvez apporter votre téléphone portable et l’utiliser en activant l’option internationale avant de partir. Vous pouvez acheter une carte de recharge auprès des deux fournisseurs d’accès au réseau téléphonique : Vini, vous pouvez acheter des cartes Vini et ajouter du crédit à n’importe quelle filiale de la poste ou revendeur agréé. Vous pouvez également recharger vos cartes en ligne sur www.vini.pf. Vodafone : les cartes Vodafone sont vendues par des revendeurs agréés.

Depuis plusieurs années, toutes les îles bénéficient d’un accès internet haut débit grâce au câble sous-marin en fibre optique Honotua qui relie les îles à Hawaï en remplacement des connexions satellites. Les deux fournisseurs d’Internet qui proposent différentes offres pour rester connectés pendant votre séjour, sont : Vini et Viti. Il existe des cafés Internet dans la plupart des îles fréquentées (Tahiti, Moorea, Bora Bora, etc.) La plupart des hôtels disposent d’un bureau Internet ou propose des connections en wifi, parfois gratuitement.

ELECTRICITE

Les hôtels proposent des courants alternatifs à 110 ou 220 volts, nous vous recommandons fortement l’utilisation d’un adaptateur pour tous les équipements utilisés, ordinateur compris.

POIDS ET MESURES

Le système métrique est en vigueur et les températures sont affichées en degrés Celsius.

PHOTOS ET FILMS

Il est conseillé de demander la permission pour prendre une photo.

CUISINE

Le niveau de vie étant élevé en Polynésie Française, il est meilleur marché de manger polynésien et vous vous régalerez presque à bon compte. Pour un simple en-cas, misez sur les roulottes, des snacks aménagés dans des camionnettes. On en trouve beaucoup sur le front de mer de Papeete, qui offrent toutes sortes de brochettes, plats tahitiens ou chinois, poulet grillé, crêpes et autres couscous !
Au restaurant, le poisson est très présent et le lait de coco parfume la plupart des plats.

Quelques spécialités locales : le poisson cru "à la tahitienne" (thon, rouget ou bonite découpés en dés et accommodés avec du jus de citron et du lait de coco) ; le ma’a tinito, mélange de porc, d’haricots rouges, de pota et de macaroni ; les fruits de l'arbre à pain, les dizaines de variétés de banane dont l'incomparable fei orangé, les divers tubercules de taro, de tarua et de ufi constituent la base de la cuisine locale ; la salade de fruits tropicaux comme les papayes, mangues, ananas, pastèques, pamplemousses, citrons verts, accompagnés d'une gousse de vanille ; la vanille de Tahiti considérée comme une épice rare.

BOISSONS

L’eau est potable à Papeete et à Bora Bora. Pour les autres îles, il est préférable de demander. En cas de doute, ne pas hésiter à boire de l’eau en bouteilles scellées.
Vous pourrez boire des jus de fruits frais ou des cocktails tropicaux. La bière locale Hinano est assez légère. Le vin de Tahiti est produit dans l’archipel des Tuamotu. Il existe 3 cépages : le Carignan, le Muscat de Hambourg et l'Italia.

FETES

1er janvier : Nouvel An
26 janvier : Australia Day (Fête Nationale)
05 mars : Arrivée de l’Évangile
Mars-Avril : Pâques - du Vendredi Saint au lundi de Pâques compris
01 mai : Fête du travail
08 mai : Fête de la Victoire de 1945
Mai : Ascension
Mai-Juin : Lundi de Pentecôte
29 juin : Fête de l’Autonomie interne
14 juillet : Fête nationale
15 août : Assomption
1er novembre : Toussaint
11 novembre : Armistice 1918
25 décembre : Noël

POURBOIRES

En Polynésie, le pourboire n'est pas obligatoire puisque le service est compris mais, comme en métropole, il est d'usage d'en laisser lorsqu'on est satisfait du service.

QUELQUES BONNES MANIERES/SAVOIR-VIVRE ET COUTUMES

Noter déjà qu’en Polynésie, on vit au rythme des îles… Inutile d’être pressé, il est mal vu de manifester son stress ou son impatience.
Il y a peu d’animations nocturnes en Polynésie, on se couche tôt et on se lève tôt.
On se déchausse avant d’entrer dans une maison. Si vous partagez un repas en famille avec des Polynésiens, attendez que le chef de famille ait fait la prière de bénédiction.
Comme partout, il est important de respecter les sites sacrés (marae) et d’éviter tout jugement sur la religion.
Dans la plupart des actes de la vie courante, le tutoiement est de rigueur, mais il n’est pas synonyme de familiarité.
Pour les achats, il n’est pas d’usage de marchander.

BIBLIOGRAPHIE

Guides de voyage

  • Guide Lonely Planet Tahiti et la Polynésie Française (Broché, 2016)
  • Guide GéoGuide Tahiti, Polynésie Française (Broché, 2016)
  • Guide Evasion Tahiti et la Polynésie Française (Broché, 2009)
  • Guide Petit Fûté Polynésie Française (Broché, 2015)
  • Guide Au Vent des Îles Guide des récifs coralliens de Tahiti et ses îles (Broché, 2011)
  • Guide Au Vent des Îles Guide des poissons de Tahiti et ses îles (Broché, 2017)
  • Guide Au Vent des Îles Guide des fruits de Tahiti et ses îles (Broché, 2017)

Livres et romans

  • Mythes tahitiens, Teuira Henry at Alain Babadzan (Gallimard, Paris, 1993)
  • Dictionnaire insolite de Tahiti, Rosanne Arle (Cosmopole, 2018)
  • Le voyage en Polynésie : anthologie des voyageurs occidentaux de Cook à Segalen, Jean-Jo Scemla (Bouquins Robert Laffont, Paris, 1994)
  • Majestueuse Polynésie, Michel Renaudeau et Jean-Pierre Chanial (Atlas, 2000)
  • Chronologie des évènements politiques, sociaux et culturels de Tahiti et des archipels de la Polynésie française, Louise Peltzer (Au vent des îles, Tahiti, 2002)
  • Polynésie, archipels du rêve, Collectif (Omnibus, 1996)

Vaccinations

Avant tout voyage, merci de consulter votre médecin traitant ou les services médicaux spécialisés.

Le Centre de Vaccinations / Hôpital de l’Institut Pasteur.
209-211, rue Vaugirard - 75015 Paris.
Tél : 01 45 68 80 88
Stations de métro Volontaires (ligne 12) ou Pasteur (lignes 6 et 12), lignes de bus 39, 70, 89 (stations Volontaires, Vaugirard ou Sèvres - Lecourbe)

Centre de vaccinations / Hôpital Pitié-Salpêtrière
(Service des Maladies infectieuses et Tropicales)
Pavillon Laveran - 47, Boulevard de l'Hôpital - 75013 Paris
Prise de rendez-vous au 01 42 49 46 83

Il n’y a pas de vaccins obligatoires.

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre:

  • Diphtérie, tétanos et poliomyélite
  • Hépatite A (risque alimentaire)
  • Hépatite B (risque sexuel, et sanguin)

et moins systématiquement et en fonction des risques personnels d'exposition:

  • Typhoïde (risque alimentaire)
  • Rage pour les séjours aventureux, et pour les résidents, surtout les enfants
  • Encéphalite japonaise (à faire faire dans un centre de vaccinations agréé), pour les séjours de plus d´un mois en zone rurale, en période de mousson.
  • Méningite A+C en cas de risque épidémique.

Paludisme

Si un traitement anti - paludéen est fortement recommandé dans tout le pays en général et encore plus dans les zones de forêt (Zone 3 : LARIAM ou MALARONE), n’oubliez pas qu’il est également préconisé de prendre les mesures de prévention contre les piqûres de moustiques : répulsifs efficaces, vêtements couvrants, moustiquaires... Et ceci d'autant plus que ces mesures vous protègeront d'autres affections (comme la dengue en recrudescence).

Epidémiologie

Les informations épidémiologiques (Epizootie de grippe aviaire, Chikungunya, Grippe A…) sont régulièrement mises à jour sur les sites :

  • du ministère de la Santé : www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr
  • de l’Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr
  • de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr
  • de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) : www.who.int

Pharmacie

Pensez à prévoir une petite pharmacie personnelle :

  • Médicaments habituels (si vous êtes en cours de traitement)
  • Anti-inflammatoire (Aspirine, Doliprane ou Ibuprofène)
  • Antibiotique large spectre
  • Crème solaire, pommade coup de soleil (Biafine)
  • Set de bandages, sparadrap, ciseaux (Elastoplast, tricostéril…)
  • Collyre neutre
  • Anti-diarrhéique, désinfectant intestinal, régulateur digestif (Imodium, Ercefuril…)
  • Pommade cicatrisante et antiseptique local
  • Pommade anti-démangeaisons, désinfectant pour plaies (Hexomédine)

Sur place

En cas de problème grave sur place, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'Ambassade de France :

DOUANES

Tous les produits doivent être déclarés et les taxes doivent être payées directement à la douane. Notez que lors de l’entrée ou la sortie, certains produits sont soumis à une réglementation spécifique. Pour voir une liste de ces produits, visitez : www.tahiti-aeroport.pf. La Direction générale des douanes et droits indirects dispose également d’un site : www.polynesie-francaise.pref.gouv.fr.

Souvenez-vous que certains articles sont interdits :
Pour des raisons de sécurité, les marchandises dangereuses ne peuvent pas être transportées dans des bagages. Explosifs, munitions, liquides, solides ou gaz inflammables (white-spirit, butane..), produits corrosifs (javel, lessives..), substances toxiques, articles neutralisant et incapacitant (lacrymogène). Par ailleurs, vos bagages font l’objet d’autres restrictions et ne doivent contenir aucun objet tranchant ou dangereux pour la sécurité du vol tels que : armes à feu ou réplique, couteaux, ciseaux, cutters, bombes d’autodéfense, objets pointus, objets à bord tranchant, objets contondants (batte de base-ball, club de golf, boules de pétanques).

Animaux, végétaux et leurs produits, denrées alimentaires : L'importation des végétaux, produits végétaux, animaux, produits animaux et denrées alimentaires est réglementée. Ils peuvent présenter des risques pour les plantes, les animaux et l'environnement. Avant de partir en voyage, consultez le site www.biosecurite.gov.pf qui vous fournira toutes les informations utiles.

FORMALITES

Les voyageurs français, y compris les enfants, quel que soit leur âge, se rendant en Polynésie pour un voyage touristique, doivent être en possession d’un passeport valide au moins 6 mois après la date de retour.
Assurez-vous que le nom indiqué sur votre passeport correspond exactement à celui que vous avez communiqué à votre agence de voyage.
Faites des photocopies de votre passeport pour simplifier les démarches en cas de perte.

SECURITE

La Polynésie Française ne présente pas de danger particulier pour les voyageurs qui prennent un minimum de précautions et qui font preuve de bon sens.
À Tahiti, évitez de laisser des objets de valeur dans votre voiture.
De nuit, évitez les plages, ainsi que certains quartiers de Papeete.
Lorsque vous voulez vous baigner, méfiez-vous des courants, parfois violents. Des panneaux les indiquent parfois, mais ce n’est pas garanti. En cas de doute, demandez aux habitants du coin.
Du côté de la faune, il faut se méfier des nonos qui sont des insectes qui infligent des piqûres désagréables mais sans danger, et les cent-pied sont des scolopendres dont la piqûre peut être très douloureuse. En revanche, il n’y a pas de serpents sur les îles.
Du côté de la mer, les requins sont rarement un danger à l’intérieur des barrières de corail. On se méfiera des méduses, des oursins, des poissons-pierre, venimeux, et des coraux eux-mêmes qui peuvent aisément blesser.