Indonésie

Circuits et voyages Indonésie

Terre Voyages

Votre conseiller

Contacter Emilie
votre spécialiste de l'Indonésie
au 01 44 32 12 87

Demande de devis

Très investis sur les destinations que nous
proposons, c'est en véritable expert que nous
vous proposons nos conseils et services

Faire ma demande de devis

Information pays

Pour voyager l'esprit tranquille

NOM : REPUBLIQUE D'INDONESIE

SUPERFICIE : 330 803 km²

POPULATION : 260 890 568 habitants (2016)

DENSITE : 132,4 hab. /km2

CAPITALE : Jakarta

NATURE DU REGIME : République

CHEF DE L’ETAT : Joko Widodo (président de la république)

LANGUE OFFICIELLE : Indonésien

MONNAIE : Roupie indonésienne (IDR)

FUSEAU HORAIRE : GMT +7 à +9, soit un décalage horaire de +5h-7h en été et +6h-8h en hiver, par rapport à la France.

Par exemple lorsqu’il est 15h30 à Paris, il est 20h30 à Jakarta, et 21h30 à Denpasar

RELIGION : Islam ; l'hindouisme, le bouddhisme, l'adat et l'animisme.

REVENU MENSUEL MOYEN : 3420 US $

RESSOURCES PRINCIPALES : Le pays possède d'importantes ressources naturelles de pétrole brut, gaz naturel, d'étain, de cuivre et d'or. L’économie repose sur l’agriculture (riz, café, cacao, thé, copra, épices) et la sylviculture (bois précieux, teck, plantations d'hévéa, caoutchouc).

GEOGRAPHIE

La république indonésienne, qui s'étire sur près de 5 000 km, forme le plus grand archipel du monde. Elle regroupe officiellement 17 000 îles, dont 8 000 habitées. Les cinq plus grandes sont Sumatra, Java, Kalimantan (la partie indonésienne de Bornéo), Sulawesi (Célèbes) et la Papouasie (ex- Irian Jaya ou Nouvelle-Guinée occidentale). L'omniprésence de la mer a valu au pays le surnom de Tanah Air Kita, "notre Terre et notre Eau". La plupart des îles sont montagneuses. Les volcans, aux éruptions parfois dévastatrices, ont modelé leur géologie. La forêt tropicale, qui recouvre près des deux tiers du territoire, est la deuxième du monde après celle du Brésil.

CLIMAT

L'Indonésie chevauche l'équateur entre l'océan Indien à l'ouest et l'océan Pacifique à l'est. Son climat est de ce fait uniformément chaud et humide, égal toute l'année sans une différence de températures considérable entre l'hiver et l'été dans la majeure partie du pays. Les températures annuelles s'échelonnent entre 22 et 29°C, avec des pics à 35°.

  • Octobre à avril : saison humide, les précipitations sont plus abondantes en janvier-février.
  • Mai à septembre : saison sèche, les nuits restent souvent chaudes, mais en altitude les températures peuvent baisser considérablement.
  • Les Moluques (Maluku) sont la seule exception à la loi climatique : la saison humide y va d'avril à juillet, parfois même jusqu'à fin août. 

FAUNE ET FLORE

La république indonésienne, qui s'étire sur près de 5 000 km, forme le plus grand archipel du monde. Elle regroupe officiellement 17 000 îles, dont 8 000 habitées. Les cinq plus grandes sont Sumatra, Java, Kalimantan (la partie indonésienne de Bornéo), Sulawesi (Célèbes) et la Papouasie (ex- Irian Jaya ou Nouvelle-Guinée occidentale). L'omniprésence de la mer a valu au pays le surnom de Tanah Air Kita, "notre Terre et notre Eau". La plupart des îles sont montagneuses. Les volcans, aux éruptions parfois dévastatrices, ont modelé leur géologie. La forêt tropicale, qui recouvre près des deux tiers du territoire, est la deuxième du monde après celle du Brésil.

ENVIRONNEMENT

L'Indonésie possède le troisième domaine forestier tropical du monde après le Brésil et la RDC. « Possédait », écrira-t-on malheureusement bientôt puisque, selon certains experts, le pays sera prochainement obligé d'importer du bois. Pas vraiment surprenant quand on sait qu'on estime à 4 000 ha la superficie de forêt qui disparaît chaque jour ! L'Indonésie n'a pas su (ou n'a pas voulu) gérer durablement sa forêt. Le gouvernement a abandonné ses vastes étendues boisées à de grandes compagnies internationales qui s'y sont taillé à la tronçonneuse de véritables empires. Dans certaines îles, les plantations d'hévéas et de palmiers à huile à perte de vue ont remplacé la forêt originelle.

Plus qu'à la sécheresse, c'est avant tout à cette gestion catastrophique de la forêt que l'on peut attribuer la responsabilité des gigantesques incendies qui ont ravagé l'archipel. Des planteurs qui brûlent les souches encombrantes plutôt que de les arracher, une forêt tailladée par des routes forestières hâtivement tracées au bulldozer qui sont autant d'appels d'air pour le feu.
Et un nuage toxique que les vents poussèrent jusqu'à Phuket en Thaïlande, qui noya dans la pollution une grande partie de l'Asie du Sud-Est. Un désastre sans précédent dans cette région du monde.

HISTOIRE

1000 av. J.-C. : La civilisation de Dong Son, apparue au Vietnam et dans le sud de la Chine, se répand en Indonésie, lui léguant différents rituels, techniques et cultes.

VIIe siècle : Le royaume Srivijaya, dont la puissance repose sur le contrôle d'un important commerce international mené par les Tamouls et les Chinois, apparaît à Sumatra.

VIIIe-Xe siècles : La dynastie bouddhiste de Sailendra et la dynastie hindoue de Mataram prospèrent sur les plaines du centre de Java. De cette époque datent le gigantesque monument bouddhique de Borobudur et les temples hindous de Prambanan.

1200 : Avènement du royaume de Majapahit. Hindouisme et bouddhisme fusionnent. La civilisation javanaise commence à s'imposer. Le règne de Hayam Wuruk, au XIVe siècle, est souvent considéré comme l'âge d'or de l'Indonésie.

XVe-XVIe siècles : Les souverains indonésiens se tournent vers l'islam (introduit au nord de Sumatra dès le XIIIe siècle), qui devient religion d'État.

1512 : : Les Portugais débarquent aux Moluques. Ils exercent rapidement une mainmise sur les comptoirs qui s'étendaient des Moluques à Malacca, Macao, Goa, au Mozambique et à l'Angola.

1596 : Arrivée des Hollandais. Le gouvernement, conscient des richesses potentielles du commerce des épices, fonde la Compagnie hollandaise des Indes orientales.

1641 : Les Hollandais, menés par l'impitoyable Jan P. Coen, prennent Malacca. Après avoir acquis le monopole sur le commerce des épices, ils se rendent maîtres des mers de la région.

1799 : Liquidation de la Compagnie. L'empire commercial se mue progressivement en empire colonial : les Indes néerlandaises.

1824 : Suite à leur prise, en 1811, de plusieurs comptoirs de la Compagnie (dont Java), les Britanniques échangent leurs conquêtes indonésiennes contre des possessions néerlandaises en Inde et sur la péninsule malaise.

XIXe siècle : L'archipel est déchiré par plusieurs révoltes ; l'islam devient le symbole de l'opposition aux Néerlandais. Les Pays-Bas, qui ont perdu la Belgique en 1830, intensifient l'exploitation des richesses des Indes orientales.

1928 : Le Congrès de la jeunesse de toute l'Indonésie proclame, dans son "Engagement de la jeunesse", son aspiration à une seule patrie, à une nation unifiée et à une seule langue. Sukarno fonde le Partai Nasional Indonesia (PNI), premier parti laïque et nationaliste.

1942 : Le gouvernement colonial se rend aux Japonais. Batavia est rebaptisée Jakarta. Accueillis d'abord comme des libérateurs, les Japonais sont bientôt rejetés par l'opinion publique.

1945 : Sukarno proclame l'indépendance de la république d'Indonésie. Les Pays-Bas refusent cette proclamation et les troupes néerlandaises reviennent peu à peu en Indonésie, causant de multiples soulèvements.

27 décembre 1949 : Transfert officiel de souveraineté. Les divisions ne tarderont pas à se faire jour au sein de la société indonésienne. Le président Sukarno s'approprie le pouvoir, conduisant l'Indonésie sur la voie d'un nationalisme mouvementé.

30 septembre 1965 : Massacre des communistes indonésiens (500 000 morts environ, 250 000 internés) suite à une tentative de coup d'État.

1968 : Suharto est "élu" président. Sous son régime, l'Indonésie réoriente sa politique étrangère vers l'Occident.

1975 : Invasion par l'Indonésie du Timor-Oriental.

1996 : Suite à de très graves émeutes, Jusuf Habibie remplace Suharto à la tête de l'État.

1999 : En juillet, l'opposition démocratique (le Parti démocratique indonésien-Combat, de Megawati Sukarnoputri) gagne les premières élections législatives libres. Une coalition de partis musulmans et l'ancien parti gouvernemental Golkar bloquent l'accession à la présidence de Megawati. Candidat de compromis, Abdurrahman Wahid remporte les premières élections présidentielles démocratiques depuis l'indépendance du pays. L'armée indonésienne se retire du Timor-Oriental non sans perpétrer des massacres.

2000 : Mis en accusation, l'ancien président Suharto, reconnu inapte à comparaître pour raisons de santé, échappe au tribunal. Cette décision provoque de violents affrontements à Jakarta. Violences ethniques et crises régionales se poursuivent dans les provinces d'Aceh, de Papouasie occidentale et des Moluques. La violence s'aggrave et l'état d'urgence est proclamé. Les relations se dégradent entre le mouvement sécessionniste de la province d'Iria Jaya, rebaptisée Papouasie en décembre 1999, et le président indonésien.

2001 : Les cessez-le-feu successifs avec le Mouvement pour l'indépendance d'Aceh (GAM) s'étant soldés par un échec, le président Wahid approuve une intervention militaire en mars. Aux Moluques, la violence aurait fait 5 000 victimes entre janvier 1999 et mai 2001. Abdurrahman Wahid est destitué par l'Assemblée consultative du peuple le 23 juillet et remplacé par la vice-présidente Magawati.

2002 : Aux Moluques, la situation entre musulmans et chrétiens s'est améliorée, notamment grâce à la signature d'une déclaration de paix en février 2002. Naissance de l'État indépendant du Timor-Oriental le 20 mai 2002. Le 12 octobre, un attentat à Kuta (Bali) revendiqué par le réseau Al-Qaida fait 192 morts.

2004 : Le 26 décembre 2004, un séisme d'une magnitude de 9,2 sur l'échelle de Richter secoue l'océan Indien, au large de Sumatra. En quelques heures, des vagues gigantesques et meurtrières déferlent sur les côtes de l'Asie du Sud-Est et ravagent tout sur leur passage. Le tsunami fait environ 230 000 victimes, dont près des trois quarts sont indonésiennes et principalement originaires de la province d'Aceh.

2005 : Une série d'explosions a lieu en octobre, sur la plage de Jimbaran et dans le centre-ville de Kuta, sur l'île de Bali. L'année est caractérisée par un renouveau diplomatique suite à l'aide internationale intervenue dans le pays après le tsunami, et notamment entre l'Indonésie et la Chine ainsi que les États-Unis.

2006 :  En juillet, on constate le quarantième décès lié au virus H5N1. L’Indonésie est le pays le plus touché par la grippe aviaire.

2007 : En février, Jakarta subit la plus grande inondation de son histoire. 500 000 personnes sont sans abris.

2009 :  Susilo Bambang Yudhoyono est réélu président avec plus de 60% des voix. L’Indonésie tient relativement bien le coup face à la récession mondiale. Le président promet d’intensifier les réformes et la campagne anticorruption. En septembre, le leader terroriste Nordin M Top est tué dans une fusillade avec la police à Java. Il était soupçonné d’être le cerveau de plusieurs attentats majeurs perpétrés en Indonésie de 2002 à 2009 et ayant fait plus de 200 victimes. Le même mois, Padang, la capitale de Sumatra Ouest, est frappée par un séisme dont l’épicentre se trouve à 57 km au sud-ouest de Pariaman. D’une magnitude de 7,6, le séisme détruit totalement de nombreux bâtiments et fait au moins 5 000 victimes.

2010 : Un séisme d'une intensité de 6,2 sur l'échelle de Richter frappe la Papouasie. L'ancien président Abdurrahman Wahid meurt en janvier.

2014 : Joko Widodo (Jokowi), gouverneur de Jakarta, est élu président (2014 – 2015).

POPULATION

Des estimations récentes estiment le nombre d'habitants de l'Indonésie à plus de 250 millions[]. 130 millions de personnes vivent sur Java, l'île la plus peuplée du monde.[]

La plupart des Indonésiens descendent des populations de langue austronésiennes originaires de Taïwan. L'autre origine majeure de la population est la Mélanésie, à l'est de l'Indonésie. [][Se fondant sur les déclarations des intéressés, le recensement de 2010 dénombre plus de 1 100 groupes ethniques[]. Les linguistes dénombrent plus de 700 langues. La population la plus représentée en Indonésie est l'ethnie javanaise, qui représente 45 % de la population et qui est politiquement et culturellement dominante. Après les Javanais, ce sont les Sundanais, les Malais et les Madurais qui sont les plus nombreux. Il existe un sentiment national indonésien qui cohabite avec des identités régionales maintenues farouchement.

SITUATION ECONOMIQUE

L'Indonésie a une économie de marché dans laquelle intervient largement le gouvernement. On compte plus de 164 entreprises publiques et le gouvernement contrôle les prix de plusieurs produits de base comme le pétrole, le riz et l'électricité. L'Indonésie a de nombreux atouts avec d'importantes superficies agricoles, forestières et halieutiques. Le tourisme est également une source importante de revenu pour le pays.

HEURE LOCALE

GMT +1 c’est-à-dire qu’il n’y a pas de décalage par rapport à la France.

MONNAIE ET CHANGE

La monnaie nationale est la roupie indonésienne (IDR)

Taux en 2016 : 1 € = environ 14 267,79 IDR

Le dollar US est la devise étrangère la plus répandue. Munissez-vous donc de dollars américains - soit en espèces, soit en chèques de voyage. Dans les grandes villes et régions touristiques on change facilement les principales devises, toutes les banques changent les devises et les chèques de voyages à des conditions similaires : notez quand même que pour les devises autres que les dollars américains, le change sera un peu plus compliqué; il vous faudra trouver une banque qui les accepte et pratique un taux correct. En outre, La plupart des banques, agences de voyage et hôtels indonésiens n’acceptent de changer que les dollars émis depuis 2003 et portant un numéro de série commençant par la lettre F ou postérieur à celle-ci. Les billets abîmés sont soit refusés soit décotés.

Les cartes de crédit les plus connues sont acceptées dans les régions touristiques, les grands hôtels et les agences de voyages mais prévoyez toujours des espèces pour vos règlements.

TELEPHONE & internet

Les liaisons téléphoniques sont parfois aléatoires, même à l’intérieur du pays même si le réseau s’améliore. Les communications internationales sont onéreuses, il est possible d’acheter des télécartes utilisables dans les cabines téléphoniques. Couverture GSM bonne dans l’ensemble.

Pour passer vos appels :

  • De France à l’Indonésie : composez le 00 62 + numéro local (sans le 0)
  • De l’Indonésie en France : composez le 00 33 + indicatif de la région (sans le 0) + 8 chiffres du numéro local

Si vous devez vous connecter à internet, sachez qu’un nombre sans cesse grandissant de cafés, restaurants et hôtels proposent l'accès à Internet via le wifi. Si vous voyagez sans smartphone ni tablette ou ordinateur portable, les hôtels proposent souvent des ordinateurs connectés. De plus vous trouverez facilement des cybercafés dans les lieux touristiques qui vont de 8 000 IDR à 20 000 IDR de l’heure. 

ELECTRICITE

Presque toujours 220 V, 50 cycles AC, mais certains endroits utilisent encore du 110 V. Les prises électriques comportent deux trous - donc, nos appareils électriques se branchent parfaitement - et les pannes sont rares. Beaucoup d'hôtels n'ont pas de prises de terre, et les coupures ne sont pas rares dans les zones rurales. Par ailleurs, l'éclairage nocturne laissant beaucoup à désirer, une lampe de poche vous sera utile.

SHOPPING

En matière de cadeaux, on trouve de tout… pour le meilleur ou pour le pire ! Fuyez les boutiques des zones touristiques, vous aurez l’embarras du choix pour acheter des cadeaux authentiques et originaux : sculptures sur bois, masques en bois sculptés, textiles (dont les fameux ikat et batik), poteries, marionnettes…

  • N’oubliez pas de réviser les bases du marchandage : abordez le commerçant dans sa propre langue pour gagner quelques points en capital sympathie. Commencez par évaluer le prix que vous êtes prêt à mettre pour l’objet de la négociation, puis proposez un prix beaucoup plus bas que celui donné par le vendeur (en-deçà de celui que vous vous êtes fixé pour vous laisser une marge de négociation). Enfin, reconsidérez vos attentes selon les réactions de votre interlocuteur. N’oubliez pas de le remercier !
  • Gardez toujours en tête que négocier reste une tradition à laquelle on participe poliment avec humour et le sourire, sans jamais s’énerver.
  • En faisant vos achats dans les zones peu fréquentées, directement là où sont produits les souvenirs, vous profitez de meilleurs tarifs, vous vous assurez qu’ils sont fabriqués localement, et que la plus grande partie de votre argent revient à des communautés qui en ont besoin. 

PHOTOS ET FILMS

S’il est conseillé de demander la permission pour prendre une photo, ne jamais proposer de payer pour la prendre, cela encourageait une forme de mendicité. 

CUISINE

Le riz est l'aliment de base, bien sûr, et le plat national répond au nom de nasi goreng : riz frit avec des œufs, de petits morceaux de viande et de légumes, ou encore des crevettes. La nourriture varie selon les îles. L'Indonésie étant un archipel, on y mange beaucoup de poissons et de crustacés. Le poisson constitue, avec le riz, la base du régime alimentaire. Pour des raisons faciles à comprendre (chaleur oblige), il est le plus souvent séché, fumé ou même réduit en pâte. Ce qui n'exclut pas, dans les zones touristiques, d'excellents poissons frais. Les épices jouent aussi un rôle très important dans la préparation de nombreux plats, notamment le curry. 

BOISSON

L’eau n’étant pas potable, il est indispensable de boire de l’eau traitée ou de l’eau minérale achetée en bouteille capsulée et d’éviter les glaçons. Nous recommandons la consommation de l’eau purifiée quand cela est possible, cela évite une surconsommation des bouteilles plastiques.

Côté alcool, sachez qu’à Java, la bière et toutes les boissons alcoolisées sont fortement taxées.

Les bières (Bintang, Anker) sont vendues en petites et grandes bouteilles. Le vin de riz (brem) est de fabrication maison, soit commercialisé sous la marque Bali Brem. Abstenez-vous par contre d’acheter de l’arak, l’alcool local à base de riz ou de palme fermenté : plusieurs personnes ont été gravement malades, notamment à Bali, car certains vendeurs diluent leurs stocks avec des produits chimiques.

FETES

1 janvier             Jour férié 
14 janvier          Anniversaire du prophète Muhammad - jour férié 
31 janvier          Nouvel an chinois (Imlek), 2565 - jour férié 
Mars                  Nouvel an balinais, basé sur le calendrier Saka : en 2017 le 28 mars – NYEPI DAY - jour férié – journée du                                 silence 
18 avril               Pâques - jour férié 
1 mai                  Journée du travail  - jour férié 
15 mai               Anniversaire de Bouddah (Waisak) - jour férié 
27 mai              Ascension du prophète Muhammad (Isra Mi'raj)- jour férié 
29 mai              Ascension - jour férié 
28-29 juillet    Rupture du jeûne (Idul Fitri) - jours fériés 
17 août              Fête Nationale de l'indépendance de l'Indonésie - jour férié 
5 octobre         Fête du sacrifice (Idul Adah) - jour férié 
25 octobre       Nouvel an musulman, 1436 - jour férié 
25 décembre   Noël - jour férié

POURBOIRES

En Indonésie comme dans la plupart des pays du Sud-Est asiatique, la pratique du pourboire s'est installée en même temps que le tourisme, toutefois elle demeure encore peu courante. Sachez que dans les hôtels et les restaurants, aucun pourboire n'est obligatoire, et ce d'autant moins que certains établissements vous infligent de 10 à 15 % en sus pour le service. Vous êtes tout de même encouragés à en donner aux porteurs (comptez alors 5 000 à 10 000 Rps).

LEXIQUE

  • Bonjour : selamat pagi
  • Bonjour (de 11h à 14h) : selamat siang
  • Bonjour (de 14h à 17h) : selamat sore
  • Bonsoir : selamat malam
  • Bonne nuit : selamat tidur
  • Bienvenue : selamat datang
  • Au revoir : selamat jalan (pour la personne qui reste) et selamat tinggal (pour la personne qui part)
  • A bientôt : sampaï jumpa
  • Merci beaucoup : terimah kasih banyak
  • S'il vous plait : silakan
  • Pardon : permisi
  • Excusez-moi : ma'af

BIBLIOGRAPHIE

Guides de voyage :

  • Guide du routard Bali Lombok
  • Guide Lonely Planet Indonésie

Livres & romans :

  • « L’enfant de la jungle », Sabine Kuegler (Oh ! éditions, 2006)
  • « Gadis Pantai : la fille de la jungle », Pramoedya Ananta Toer, (éditions Gallimard, 2004)
  • « Le fugitif », Pramoedya Ananta Toer (éditions 10-18, 1998)
  • « Cuisine de Bali : recette de l’île des Dieux », Collectif (éditions du Pacifique)

Vaccinations

Avant tout voyage, merci de consulter votre médecin traitant ou les services médicaux spécialisés.

Le Centre de Vaccinations / Hôpital de l’Institut Pasteur.
209-211, rue Vaugirard - 75015 Paris.
Tél : 01 45 68 80 88
Stations de métro Volontaires (ligne 12) ou Pasteur (lignes 6 et 12), lignes de bus 39, 70, 89 (stations Volontaires, Vaugirard ou Sèvres - Lecourbe)

Centre de vaccinations / Hôpital Pitié-Salpêtrière
(Service des Maladies infectieuses et Tropicales)
Pavillon Laveran - 47, Boulevard de l'Hôpital - 75013 Paris
Prise de rendez-vous au 01 42 49 46 83

Il n’y a pas de vaccins obligatoires.

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre:

  • Diphtérie, tétanos et poliomyélite
  • Hépatite A (risque alimentaire)
  • Hépatite B (risque sexuel, et sanguin)

et moins systématiquement et en fonction des risques personnels d'exposition:

  • Typhoïde (risque alimentaire)
  • Rage pour les séjours aventureux, et pour les résidents, surtout les enfants
  • Encéphalite japonaise (à faire faire dans un centre de vaccinations agréé), pour les séjours de plus d´un mois en zone rurale, en période de mousson.
  • Méningite A+C en cas de risque épidémique.

Paludisme

Si un traitement anti - paludéen est fortement recommandé dans tout le pays en général et encore plus dans les zones de forêt (Zone 3 : LARIAM ou MALARONE), n’oubliez pas qu’il est également préconisé de prendre les mesures de prévention contre les piqûres de moustiques : répulsifs efficaces, vêtements couvrants, moustiquaires... Et ceci d'autant plus que ces mesures vous protègeront d'autres affections (comme la dengue en recrudescence).

Epidémiologie

Les informations épidémiologiques (Epizootie de grippe aviaire, Chikungunya, Grippe A…) sont régulièrement mises à jour sur les sites :

  • du ministère de la Santé : www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr
  • de l’Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr
  • de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr
  • de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) : www.who.int

Pharmacie

Pensez à prévoir une petite pharmacie personnelle :

  • Médicaments habituels (si vous êtes en cours de traitement)
  • Anti-inflammatoire (Aspirine, Doliprane ou Ibuprofène)
  • Crème solaire, Biafine,
  • Elastoplast, tricostéril…
  • Collyre neutre
  • Anti-diarrhéique et antiseptique intestinal (Imodium, Ercefuril…)
  • Pommade cicatrisante et antiseptique local

Sur place

En cas de problème grave sur place, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'Ambassade de France :

DOUANES

L’importation de  fruits frais est interdite.
Obligation de déclarer le montant des devises à l'arrivée et à la sortie. 

FORMALITES

Un visa d’entrée n’est plus exigé pour les touristes français et d’un certain nombre 
d’autres nationalités à compter du 10 juin 2015 pour un séjour maximal de 30 jours. 
Depuis le 18 avril 2016 cette exemption s’applique pour la plupart des motifs de visite : 
tourisme, visite familiale, voyage d’affaires, participation à des séminaires ou des salons, transit vers un autre pays. 

La politique d’exemption de visa au bénéfice des ressortissants français pour les séjours 
touristiques de moins de 30 jours (voir rubrique entrée/séjour) est récente et n’est pas toujours correctement 
appliquée par les agents d’immigration aux aéroports concernés (Jakarta, Denpasar, Batam, Medan et Surabaya). 

Des cas de demande abusive d’achat d’un visa à l’arrivée ont été signalés.  
En cas de problèmes nous vous invitons à noter le nom de l’agent d’immigration concerné (indiqué sur son badge),
 l’heure de l’incident et le numéro du guichet et à envoyer ces données par courriel à l’ambassade de France (contact@ambafrance-id.org). 
 L’information sera transmise aux autorités indonésiennes compétentes.

Attention : les conditions d’entrée en Indonésie changent régulièrement ; mieux vaut contacter l’ambassade indonésienne de votre pays d’origine avant de partir.

Le site Internet du ministère indonésien des Affaires étrangères (www.kemlu.go.id, en indonésien et en anglais) met en ligne les liens des ambassades 
et consulats d’Indonésie dans le monde, ainsi que des informations actualisées sur les visas – ce qui est utile, 
car les informations données par les ambassades et consulats ne sont pas toujours d’actualité.

AVERTISSEMENT

L’Agence Consulaire de France à Bali souhaite appeler l’attention de nos compatriotes sur la recrudescence, ces derniers mois, d’arrestations d’étrangers mêlés à des affaires de drogue. Nos compatriotes ne sont pas épargnés. Récemment, jusqu’à dix Français purgeaient des peines de prison allant de trois mois à la réclusion à perpétuité. Les autorités françaises sont préoccupées par cette augmentation des cas d’incarcération. Elles demandent aux ressortissants français, résidant à Bali ou visitant cette île, d’être extrêmement vigilants et de respecter strictement les lois indonésiennes en matière de consommation et de détention de substances illicites. Les utilisateurs ou les personnes trouvées en possession de n’importe quelle sorte de stupéfiant,  même en quantité minime, sont très lourdement condamnés.

Mise en garde : abstenez-vous d’acheter de l’arak, l’alcool local à base de riz ou de palme fermenté. Plusieurs personnes ont été gravement malades, notamment à Bali, car certains vendeurs diluent leurs stocks avec des produits chimiques.

SECURITE

Par rapport à d’autres pays, l’Indonésie est une destination assez sûre. Si la petite délinquance existe, elle reste peu fréquente.