Réunion

Circuits et voyages Réunion

Terre Malgache

Votre conseiller

Contacter Céline
votre spécialiste Réunion
au 01 44 32 12 86

Demande de devis

Très investis sur les destinations que nous
proposons, c'est en véritable expert que nous
vous proposons nos conseils et services

Faire ma demande de devis

Information pays

Pour voyager l'esprit tranquille

NOM : La REUNION (département français : 974)

SUPERFICIE : 2512 km2

POPULATION : 840 974 hab. (2013)

DENSITE : 335 hab. /km2

CAPITALE : Saint-Denis (Chef lieu)

NATURE DU REGIME : République 

CHEF DE L’ETAT : Emmanuel Macron (président de la république), Didier Robert (président du conseil régional)

LANGUE OFFICIELLE : Français

MONNAIE : L’euro (EUR)

FUSEAU HORAIRE : UTC +4 soit +3h en hiver avec la France

RELIGION : Etat laïque mais le christianisme et l’hindouisme sont très présents

REVENU MENSUEL MOYEN : 26 362€

RESSOURCES PRINCIPALES : Les revenus du tourisme constituent une des premières ressources économiques de l’île, puis vient la production / transformation de la canne à sucre. Avec la diminution des subventions, cette culture est menacée. 

GEOGRAPHIE

Lîle offre peu de place aux lagons, on peut diviser son relief en deux zones montagneuses. L'ensemble du piton des Neiges, que ceinturent trois immenses cirques – Mafate, Cilaos et Salazie – occupe une large part ouest. Le second massif, moins élevé, se trouve au Sud-Est, centré autour d'un volcan particulièrement actif : le Piton de la Fournaise. Les Hautes-Plaines s'étendent entre ces deux secteurs montagneux. La Réunion est sillonnée de multiples ravines et de trois rivières plus importantes.

CLIMAT

C’est un climat tropical. Atténuée par la proximité de l'océan, la température sur la côte oscille entre 18 et 31 °C. En revanche, en altitude, elle peut chuter à 4 °C et dépasse rarement les 25 °C. Le thermomètre peut même descendre en dessous de zéro en haute montagne. À 1 800 m, les gelées sont fréquentes, notamment la nuit, en juillet et août.

FAUNE ET FLORE

Certaines régions de l'île ressemblent à de véritables jardins botaniques. De la côte aux cimes, on rencontre les vacoas, les filaos, les forêts de bois de couleur (benjoins, bois de fer, catafailles, tans rouges, grands nattes) puis les tamarins-des-hauts, variété d'acacia endémique. On trouve également une large variété de fleurs : orchidées, hibiscus, bougainvillées.
Pour la Faune, on trouve un grand nombre d'oiseaux (merle blanc, paille-en-queue, tec-tec, papangue) et surtout un petit animal ressemblant à un hérisson, originaire de Madagascar : le tenrec. On y rencontre également quelques rares cerfs de Java, des caméléons et des geckos (appelés margouillats). La Réunion ne compte aucun animal dangereux ou venimeux. Les seules exceptions sont aquatiques : il s'agit du poisson-pierre (qui peut croiser le chemin des plongeurs) et de rares requins. Les fonds sous-marins sont fréquentés par les mérous, vieilles, chirurgiens, poissons trompette, cardinaux et autres poissons-clowns. Le domaine des daurades coryphènes, espadons et barracudas s'étend plus au large.

ENVIRONNEMENT

Située dans l'océan Indien, l’île fait partie de l'archipel des Mascareignes, tout comme l'île Maurice et la petite île Rodrigues. Ses îles voisines : Madagascar (800 km à l'ouest), l'île Maurice (200 km à l'est) et les Seychelles (bien plus loin au nord).
C'est avant tout une île volcanique et montagneuse ; le piton des Neiges culminant à 3 070 m, un ancien volcan, donna naissance à l'île en sortant des flots. Il constitue le premier massif montagneux, entouré de plusieurs sommets dépassant les 2 000 m. 
Plus à l'est, un second massif montagneux, celui du merveilleux piton de la Fournaise, séparé du premier par de hautes plaines : la plaine des Cafres et la plaine des Palmistes. L'ensemble (« l'intérieur », comme on dit là-bas) constitue l'âme et l'originalité de La Réunion. C'est l'attraction principale : sentiers de randonnée, paysages à couper le souffle, forêts, cascades, villages perdus.

HISTOIRE

1512 :        Le navigateur portugais Pedro de Mascarenhas découvre l'archipel composé des actuelles îles de la Réunion, de Maurice et de Rodrigues.
1646 :        Les Français bannissent à la Réunion – alors déserte – une douzaine de mutins de leur colonie voisine de Madagascar. Un navire les découvre vivants et plutôt satisfaits de leur sort trois ans plus tard, ce qui pousse la couronne de France à revendiquer officiellement l'île, rebaptisée Bourbon.
1685 :        Peuplée de 260 colons, Bourbon est un repaire pour les pirates. La Compagnie française des Indes Orientales décide de mettre fin à leurs commerces illicites et prend le contrôle effectif de l'île.
1715 :        Le café, introduit par la Compagnie Française des Indes Orientales, est la principale production de l'île. Les premiers plants de céréales, épices et coton sont importés quelques années plus tard. Ces cultures, qui exigent un travail intensif, sont à l'origine de la traite vers l'île Bourbon d'esclaves malgaches et africains.
1810 :        Les Anglais s'emparent de l'île, sur laquelle ils introduisent la canne à sucre, qui ne tarde pas à supplanter les autres cultures. La Réunion (ainsi baptisée depuis la Révolution) est rétrocédée à la France cinq années plus tard.
1848 :        Suite à l'abolition de l'esclavage, les riches familles de planteurs font venir sur l'île de larges contingents de travailleurs sous contrat, des Indiens notamment. L'âge d'or du commerce et de développement de l'île dure jusqu'à 1870:         Par la suite, la concurrence de la canne à sucre des Caraïbes, de la betterave et l'ouverture du canal de Suez (qui court-circuite la Réunion sur les routes maritimes) portent autant de coups fatals à son économie.
1914/1945 :        L'industrie sucrière connaît un regain au lendemain de la Première Guerre mondiale. Bref répit : la Seconde Guerre mondiale impose à l'île un sévère blocus.
1946 :        Le passage du statut de colonie à celui de département d'outre-mer (DOM) vient au secours de l'économie réunionnaise. L'île gagne une quasi-égalité avec la métropole en termes politiques et sociaux et se libère de la dynamique selon laquelle une colonie doit rapporter davantage à la métropole qu'elle ne lui coûte.
1997 :        Une éruption du Piton de la Fournaise voit des coulées de lave atteindre la route nationale près de Sainte-Rose.
1991 :        Des émeutes anti-gouvernementales font 10 morts à Saint-Denis. Si la saisie des émetteurs d'une chaîne de télévision privée – Télé Free Dom – met le feu au poudre, ces événements révèlent le mécontentement d'une part de la population de cette île qui compte l'un des plus forts taux de chômage de France.
1997 :        C'est au tour des fonctionnaires de faire connaître leur grogne. Ils s'indignent d'un projet de loi visant à réduire les avantages salariaux des futurs fonctionnaires en exercice sur l'île.
1998 :        Le Piton de la Fournaise entre dans l'une des phases éruptives les plus longues de son histoire. La colère du volcan ne fait heureusement pas de victimes.
2000 :        La Loi d'orientation pour l'outre-mer (LOUM), qui institue dans les DOM un "congrès" aux pouvoirs limités, comprend de nouvelles aides à l'emploi dans un département où le taux de chômage est de 37%. La clause portant sur la création d'un second département dans le Sud de l'île, souhaitée par les élus de gauche, est retirée in extremis avant le vote de la loi.
2001 :        En visite à la Réunion, le Premier ministre Lionel Jospin annonce que la division de l'île en deux départements sera mise en œuvre dans l'année, mais la perte par la gauche de plusieurs mairies importantes aux élections municipales contrarie son souhait.
2002 :        Le cyclone Dina provoque de sérieux dégâts sur l'île tandis que le Piton de la Fournaise poursuit ses coulées de lave.
2006 :        L'épidémie de Chikungunya touche 150 000 personnes, avant de connaître une baisse significative. Le tourisme est durement touché.
2007 :        En avril, le Piton de la Fournaise connaît une éruption historique au cours de laquelle le cratère de Dolomieu s'effondre de 300 m. 
2008 :        L'île connait à nouveau une catastrophe naturelle avec le passage au mois de février du cyclone Gamède. Suite aux élections municipales, les quatre plus grandes villes tombent à gauche, dont le chef-lieu, Saint-Denis. 

POPULATION

Nous trouvons une population jeune mais qui vieillit plus vite que celle de France métropolitaine. Diversifiée et métissée, la population Réunionnaise est issue de différents groupes ethniques d’origines essentiellement européennes, malgache, indiennes, africaines et chinoises.

SITUATION ECONOMIQUE

À partir des années 1950, la société créole est malheureusement passée d'une économie de plantation à la société du Coca-Cola en l'espace d'une génération. De 1970 à 2000, le solde migratoire a d'abord été négatif avec un départ massif des Réunionnais vers la métropole, puis positif avec un retour au pays, l'arrivée des fonctionnaires, puis des investisseurs dans le tourisme ou encore des « décalés ». Certes, l’économie de plantation n’a pas totalement disparu : la filière canne reste la deuxième source de revenus sur l’île, après le tourisme. Mais avec la suppression définitive des quotas sucriers en 2017, des jours sombres s’annoncent pour cette filière professionnelle. 

HEURE LOCALE

+3 h du 25/10/14 au 28/03/15 
+2 h du 29/03/15 au 29/10/16

MONNAIE ET CHANGE

La monnaie nationale l’euro (EUR) 

LANGUE

Le français, le créole.

TELEPHONE

Les communications internationales sont onéreuses.
Pour passer vos appels :
- De France à la Réunion, composez le 00 262 + numéro local (sans le 0)
- De la Réunion à la France : 00 33 + indicatif de la région (sans le 0) + 8 chiffres du numéro local

ELECTRICITE

Courant alternatif de 220/240 volts à 50 hertz. Nous vous conseillons de prévoir un adaptateur multiprise dans vos bagages.

SHOPPING

Produits du terroir : canne à sucre (jus, sucre, rhums, sirop), confitures de fruits du pays, vanille Bourbon, café Bourbon Pointu, huiles essentielles, ...
Produits artisanaux : broderies de Cilaos, vannerie, ...
Produits de luxe : certaines grandes marques françaises ou internationales sont commercialisées dans les magasins ou centres commerciaux de l’île.
A noter : le marchandage ne se pratique pas dans les commerces réunionnais.

PHOTOS ET FILMS

Il est conseillé de demander la permission pour prendre une photo.

CUISINE

Essentiellement créole, même si l'on trouve des restaurants indiens, chinois et bien sûr « métros », la cuisine réunionnaise est bonne, copieuse et souvent épicée. On y sent une nette influence indienne. Les recettes rappellent aussi les plats malgaches et africains. 
Les produits locaux sont pour beaucoup dans l'originalité de la cuisine réunionnaise. Certains fruits cueillis verts sont avant tout cuisinés en tant que légumes. Ils sont utilisés comme fruits une fois mûrs. Les restaurants ferment généralement tôt, midi et soir (sauf sur la côte ouest).

BOISSON

On trouve des vins français de bonne qualité à prix corrects dans les grandes surfaces, mais ils voyagent par bateau et même par avion. Puisque vous êtes dans l'océan Indien, ce sera peut-être plutôt l'occasion de goûter aux vins du « nouveau monde » comme ceux d'Afrique du Sud, souvent de très bonne qualité. 
On trouve à La Réunion une grande variété de bières d'importation (dont la Phoenix de l'île Maurice), mais les vedettes incontestées sont la Bourbon, appelée Dodo, et la Fischer, toutes deux brassées sur place, cette dernière sous licence. Mais la vraie boisson « nationale » est le rhum, omniprésent.

FETES

Les fêtes et les jours fériés sont les mêmes qu’en France métropolitaine.

POURBOIRES

La TVA (9,5% à la Réunion) est comprise dans les prix indiqués et le service est inclus dans les notes de restaurants et cafés. Le pourboire est cependant le bienvenu. Très peu de commerces acceptent le marchandage.

LEXIQUE

Bonjour :                          Bonzour
Au revoir :                        Salam
S’il vous plait:                 Si ou plé
Comment ça va ? :         Ki manière ?
Bien merci :                    Mo bien, merci
Où est-ce :                      Kot sa ?
C’est cher :                      Li ser
C’est (très) bon :             Li (mari) bon
Quelle heure est-il :       Ki lère là ?

BIBLIOGRAPHIE

Guides de voyage
-    Guide du routard Ile de la Réunion (édition 2015)

Vaccinations

Avant tout voyage, merci de consulter votre médecin traitant ou les services médicaux spécialisés.

Le Centre de Vaccinations / Hôpital de l’Institut Pasteur.
209-211, rue Vaugirard - 75015 Paris.
Tél : 01 45 68 80 88
Stations de métro Volontaires (ligne 12) ou Pasteur (lignes 6 et 12), lignes de bus 39, 70, 89 (stations Volontaires, Vaugirard ou Sèvres - Lecourbe)

Centre de vaccinations / Hôpital Pitié-Salpêtrière
(Service des Maladies infectieuses et Tropicales)
Pavillon Laveran - 47, Boulevard de l'Hôpital - 75013 Paris
Prise de RDV : 01 42 49 46 83

Il n'y a pas de vaccination obligatoire exigée à l'arrivée dans le pays. 

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre:

  • Diphtérie, tétanos et poliomyélite
  • Hépatite A (risque alimentaire)
  • Hépatite B (risque sexuel, et sanguin) 

et moins systématiquement et en fonction des risques personnels d'exposition:

  • Typhoïde (risque alimentaire)
  • Rage pour les séjours aventureux, et pour les résidents, surtout les enfants
  • Encéphalite japonaise (à faire faire dans un centre de vaccinations agréé), pour les séjours de plus d´un mois en zone rurale, en période de mousson.
  • Méningite A+C en cas de risque épidémique.

Paludisme

Les conditions sanitaires sont bonnes. Pas de maladies tropicales ni de paludisme à la Réunion. Aucun vaccin n’est obligatoire (mais renseignez-vous si vous combinez votre voyage avec un séjour africain). Dans tous les cas, n’oubliez pas qu’il est indispensable de prendre les mesures de prévention contre les piqûres de moustiques : répulsifs efficaces, vêtements couvrants, moustiquaires... Et ceci d'autant plus que ces mesures vous protègeront d'autres affections.

Epidémiologie

Les informations épidémiologiques (Epizootie de grippe aviaire, Chikungunya, Grippe A…) sont régulièrement mises à jour sur les sites :

  • du ministère de la Santé : www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr
  • de l’Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr
  • de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr
  • de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) : www.who.int

Pensez à les consulter régulièrement.

Pharmacie

Pensez à prévoir une petite pharmacie personnelle :

  • Médicaments habituels (si vous êtes en cours de traitement)
  • Anti-inflammatoire (Aspirine, Doliprane ou Ibuprofène)
  • Crème solaire, Biafine,
  • Elastoplast, tricostéril…
  • Collyre neutre
  • Anti-diarrhéique et antiseptique intestinal (Imodium, Ercefuril…)
  • Pommade cicatrisante et antiseptique local

Sur place

En cas de problème grave sur place, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'Ambassade de France :

FORMALITES

Vous êtes ressortissant français, vous n’avez pas besoin de visa pour aller aux à la Réunion, l’île fait partie des départements d’outre-mer français.

AVERTISSEMENT

Tenez-vous informé des risques d’attaques de requins. Ne vous baignez jamais en eaux troubles (par exemple après de fortes pluies) et ne vous éloignez pas du rivage à la tombée de la nuit.

SECURITE

Évitez tout contact avec le corail, les coquillages et la faune marine – certains sont urticants, voire venimeux.