Croatie

Circuits et voyages Croatie

Terre Balkans

Votre conseiller

Beata, votre spécialiste voyage
Contacter Beata

votre spécialiste Croatie
au 01 44 32 12 84

Demande de devis

Très investis sur les destinations que nous
proposons, c'est en véritable expert que nous
vous proposons nos conseils et services

Faire ma demande de devis

Information pays

Pour voyager l'esprit tranquille

NOM : CROATIE

SUPERFICIE : 56 5941 km²

POPULATION : 4 284 8893 hab. (2011)

DENSITE : 75 hab. /km2

CAPITALE : Zagreb

NATURE DU REGIME : République parlementaire

CHEF DE L’ETAT : Ivo Josipović

LANGUE OFFICIELLE : Croate

MONNAIE : Kuna (HRK)

FUSEAU HORAIRE : GMT +1 c’est-à-dire qu’il n’y a pas de décalage par rapport à la France.

RELIGION : Catholicisme

REVENU MENSUEL MOYEN : 1108$ par mois

RESSOURCES PRINCIPALES : Le pays dispose de ressources naturelles importantes incluant le pétrole, de la houille, du bauxite, du fer de basse qualité, du calcium, de l'asphalte naturel, de la silice, du mica, de l'argile, du sel et de l'énergie hydraulique. Par ailleurs le tourisme est également une grande source de revenu pour la Croatie.

GEOGRAPHIE

Le territoire croate forme une sorte de boomerang : aux plaines orientales pannoniennes de Slavonie, comprises entre la Save, la Drave et le Danube, succède le centre montagneux du pays, qui rejoint la péninsule d’Istrie à l’ouest ; la Dalmatie vient ensuite le prolonger en direction du sud, le long de la côte adriatique déchiquetée.

L’étroite bande côtière croate mesure 600 km de longueur à vol d’oiseau, mais elle est si découpée qu'elle s’étire en réalité sur 1 778 km. En ajoutant les 4 012 km de côtes sur les îles, on arrive à un total de 5 790 km de littoral. La majorité des plages se composent en fait de blocs rocheux ou de galets. En revanche, l’eau est cristalline, même aux abords des grandes villes. Les îles croates sont tout aussi belles que leurs cousines grecques. On en dénombre 1 244 le long de la plaque tectonique adriatique, dont 50 habitées.

CLIMAT

Le climat est idéal au cœur de l’été (juillet-août), qui marque la haute saison. Les stations balnéaires sont alors très animées. En mai-juin et en septembre (saison intermédiaire), la côte est belle, et l’Adriatique assez chaude pour se baigner ; les touristes sont peu nombreux et les prix plus bas qu’en été. Au printemps et au début de l’été, le maestral (vent) est propice à la voile. Pendant la basse saison, qui se prolonge d’octobre à avril. En hiver, il fait froid dans les terres ; les vents du sud-est apportent de nombreux nuages… chassés par ceux du nord-est, qui soufflent un air sec.

FAUNE ET FLORE

Les cerfs abondent dans les épaisses forêts du parc national de Risnjak, tout comme les ours bruns, les chats sauvages et les ris (lynx). On aperçoit aussi, plus rarement, des loups ou des sangliers. Le parc national des lacs de Plitvice forme un habitat important pour les loups. Il protège en outre une espèce rare de loutre marine, également présente dans le parc national de la Krka. Deux espèces endémiques de serpents venimeux, la vipère unicorne et la vipère péliade, vivent au Paklenica. Le serpent-léopard, non venimeux, la couleuvre à quatre bandes, la couleuvre et le serpent-lézard peuplent les parcs nationaux de Paklenica et de la Krka.

Une colonie de vautours fauves, qui atteignent 2,6 m d’envergure, niche en permanence sur l’île de Cres. Le parc national de Paklenica abrite quantité de faucons pèlerins, d’autours, d’éperviers, de buses et de hiboux. Le parc de la Krka accueille des oiseaux en pleine migration et sert d’habitat hivernal pour des espèces des marais. Le parc de Kopački Rit, près d’Osijek, dans l’est du pays, est un refuge de premier ordre pour l’avifaune.

ENVIRONNEMENT

La Croatie possède huit parcs nationaux. Le plus connu est celui des lacs de Plitvice, protégé dès la fin du XIXe siècle. Seize lacs sont reliés entre eux par des chutes d'eau au sein du plateau karstique. Zone de combat pendant le conflit entre l'armée croate et les séparatistes serbes, le parc a longtemps porté les séquelles de la guerre, mais il est redevenu un lieu extrêmement visité. Il y demeurerait des ours bruns et des loups gris !

Les retenues et chutes d'eau, c'est aussi ce qui émerveille dans le parc national de la Krka (classé en 1985), où la rivière creuse le plateau karstique de l'arrière-pays de Šibenik, créant cascades et lacs.

Dans les montagnes au nord de Rijeka, se trouve le parc national de Risnjak, protégé depuis 1953. Avec des sommets culminant à 1 528 m, il doit son nom aux lynx (ris), nombreux au XXe siècle.

Au nord du massif du Velebit, le parc national du sjeverni Velebit (Velebit septentrional) comprend les plus hauts sommets du massif karstique.

Paklenica est l'autre parc national de la chaîne du Velebit. Les deux gorges Velika Paklenica et Mala Paklenica sont creusées dans le karst du Velebit.

HISTOIRE

168 av. J.-C. : Genthius, le dernier roi illlyrien, est vaincu : les Illyriens de Croatie tombent sous la domination de Rome.

285 : Dioclétien devient empereur. Il fait construire le palais fortifié de Split entre 295 et 305.

Vers 625 : Après la chute de Rome, des tribus slaves originaires de l'actuelle Pologne émigrent en Croatie. Pendant ce temps, les tribus croates s'installent sur le territoire de l'actuelle Croatie.

925 : Les provinces de Pannonie et de Dalmatie sont réunies en un seul royaume qui se maintient jusqu'au XIIe siècle.

1242 : Une invasion mongole dévaste la Croatie.

Début du XVe siècle : La république de Venise annexe la côte dalmate.

XVIe siècle : Devant la menace turque sur les Balkans, le nord de la Croatie se place sous la protection des Habsbourg d'Autriche ; une situation qui se prolongera jusqu'en 1918.

1797-1815 : La France napoléonienne gagne la côte adriatique rebaptisée “Provinces illyriennes”.

1867 : Le royaume des Habsbourg devient une double monarchie austro-hongroise qui se partage le territoire croate : la Dalmatie est attribuée à l’Autriche, tandis que la Slavonie passe sous le giron hongrois.

1918 : Le royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes est créé après la dissolution de l’Autriche-Hongrie. Pierre Ier de Serbie monte sur le trône.

1929 : Création du royaume dictatorial de Yougoslavie par Alexandre Ier.

1934 : Assassinat d'Alexandre Ier à Marseille, fomenté par le mouvement de libération croate Oustacha.

1941 : L'Allemagne envahit la Yougoslavie ; Ante Pavelić proclame l’État indépendant de Croatie (NDH), un État fantoche nazi. Les Oustachis persécutent les Serbes, les Roms et les Juifs. En réponse, les “tchetniks” serbes s’attaquent aux Croates.

1943 : Les Partisans de Tito remportent des victoires militaires et forment un front antifasciste. Ils reconquièrent des territoires contrôlés par les fascistes en repli et bénéficient du soutien militaire des Alliés.

1945-1948 : Proclamation de la république populaire fédérale de Yougoslavie. Tito rompt avec Staline et trouve un compromis entre l’Ouest et l’Est. Il fonde le mouvement des non-alignés.

1971 : Lors du “printemps croate”, les réformateurs du Parti communiste, des intellectuels, des étudiants et des nationalistes réclament une plus grande autonomie économique et politique pour le pays.

Années 1970 : Les revendications autonomistes croates entraînent une série de purges politiques.

1980 : Mort de Tito et instauration d'une présidence tournante entre les différentes républiques. La Yougoslavie est acculée par l’inflation, le chômage et le déficit extérieur.

1989 : Alors que le système communiste s’effrite en Europe de l’Est, Franjo Tudjman fonde l’Union démocratique croate, premier parti non communiste en Yougoslavie. Il est élu président en 1990.

1991 : Le sabor (Parlement) croate proclame l’indépendance de la Croatie. Les Serbes de Krajina font à leur tour sécession, avec le soutien de Slobodan Milošević. La guerre éclate entre les Croates et les Serbes.

1992 : Un premier cessez-le-feu négocié par l’ONU entre en vigueur temporairement. L’Union européenne reconnaît la Croatie, qui intègre les Nations unies. La Bosnie voisine s’embrase à son tour.

1995 : L’opération “Tempête” (Oluja) de l’armée croate se solde par la reconquête des territoires perdus et l’expulsion des Serbes de Krajina. Les accords de Dayton établissent les frontières de la Croatie et le retour de la paix.

1999 : Mort de Franjo Tudjman. Une coalition centriste dirigée par Ivica Račan (Premier ministre) et Stipe Mesić (président) remporte les élections de janvier 2000.

2003 : L’Union démocratique croate revient au pouvoir, sans les velléités nationalistes qu’elle défendait sous Tudjman. Elle se fixe un agenda de réformes économiques et vise l’adhésion à l’Union européenne et à l’OTAN.

2005 : Ante Gotovina, accusé de crimes de guerre, est arrêté et livré au Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie. Cette arrestation, source de controverses en Croatie, est saluée par l’Union européenne.

2006 : La Commission européenne publie un rapport demandant à la Croatie de lutter plus activement contre la corruption, la discrimination et l’intolérance envers les citoyens non croates.

2008 : En janvier, le Parlement approuve le nouveau gouvernement de coalition dirigé par le Premier ministre Ivo Sanader. En avril, la Croatie est invitée à rejoindre l’OTAN lors du sommet de Bucarest.

2009 : Le Premier ministre, Ivo Sanader, démissionne. Il est remplacé par la vice-Premier ministre, l’ancienne journaliste Jadranka Kosor.

2010 : La Serbie dépose une plainte de génocide contre Zagreb, pour des faits datant de la guerre serbo-croate des années 1990. Ivo Josipović, du Parti social-démocrate croate (SDP), est élu président du pays. Ivo Sanader, qui avait fui le pays après avoir été déchu de son immunité parlementaire, est arrêté en Autriche.

POPULATION

La Croatie compte environ 4,3 millions d'habitants. Par sa population, elle se place au 25e rang parmi les 42 Etats du continent européen, juste derrière la Norvège (4,49 millions d'hab.). Compte tenu de sa superficie la densité de la population moyenne y est de 75 habitants au km².

SITUATION ECONOMIQUE

Le processus de transition d'un système d'économie planifiée vers une économie de marché a commencé à la fin des années 1980, mais la désindustrialisation et les dommages dus à la guerre d'indépendance ont ralenti cette mutation. Les privatisations commencées pendant la guerre d'indépendance ont été entachées de scandales politico-financiers.

Le pays s'est engagé dans un vaste programme de reconstruction mené par le gouvernement : depuis 1996, la moitié du parc immobilier détruit a été rebâtie quasiment sans aide internationale, tandis que la croissance du PIB a atteint une moyenne de 6 %, et l'inflation annuelle moyenne sur cinq ans demeure inférieure à 4 %. Depuis la fin de la guerre, le pays connaît une croissance économique assez rapide.

HEURE LOCALE

GMT +1 c’est-à-dire qu’il n’y a pas de décalage par rapport à la France.

MONNAIE ET CHANGE

La monnaie nationale est la Kuna Croate (HRK).

Taux en 2014 : 1 € = environ 7,67 kune.

Les cartes bancaires sont habituellement acceptées dans les hôtels, mais rarement dans les hébergements privés, ainsi que dans les restaurants et les magasins de taille modeste. Les bureaux de change, nombreux, pratiquent tous des taux similaires. Ils appliquent une commission allant de 1 à 1,5% pour les espèces ; certaines banques ne le font pas. Les postes offrent également un service de change.

Les voyageurs ayant dépensé plus de 750 Kn dans un même magasin peuvent prétendre au remboursement de la TVA, qui équivaut à 22% du prix d’achat. Pour cela, le commerçant doit remplir un formulaire, à présenter à la douane en quittant le pays.

LANGUE

Le Croate

TELEPHONE

Pour passer vos appels :

- De France à la Croatie, composez le 00 385 + (sans le 0) indicatif de la ville + numéro local

- De la Croatie à la France : 001 33 + indicatif de la région (sans le 0) + 8 chiffres du numéro local

ELECTRICITE

220V, mêmes prises qu’en France

SHOPPING

Gastronomie : liqueur, fromage, Huile d’olive ; Dentelle …

PHOTOS ET FILMS

Il est conseillé de demander la permission pour prendre une photo.

CUISINE

Les habitudes alimentaires diffèrent selon les régions, mais, d’une manière générale, on prend un gros petit déjeuner vers 9-10h. Le déjeuner quant à lui se prend en milieu d’après-midi, beaucoup de Croates travaillant effectivement en journée continue.

La cuisine en Croatie reflète les différentes influences qu'a connues ce pays au cours des siècles. Elle comprend donc plusieurs traditions gastronomiques, reflet des apports des habitudes culinaires austro-hongroises, ottomanes ou méditerranéennes.

BOISSON

L’eau est potable partout.

En fin de repas, comme dans toutes les petites pauses de la journée, l'habitude est de prendre un café. Si tous les restaurants et les cafés sont équipés de machine à espresso, le café turc (turska kava) reste la coutume à domicile Vous pourrez également trouver du vin produit localement, de la bière blonde appelée Ožujsko pivo ainsi que de l’eau de vie pour accompagner votre café, il en existe différentes sortes : (rakija) - celle à base de prune (šljivovica) ou celle à base de raisin - ou encore un marc de raisin aromatisé aux herbes médicinales (travarica).

FETES

  • 1er janvier : Jour de l’An
  • 6 janvier : Épiphanie
  • Pâques et Lundi pascal
  • 1er mai : Fête du Travail, Fête-Dieu
  • 22 juin : journée de la Lutte antifasciste
  • 25 juin : Fête nationale
  • 5 août : Jour de la Victoire et de la reconnaissance à la patrie
  • 15 août : Assomption
  • 8 octobre : Jour de l’Indépendance
  • 1er novembre : Toussaint
  • 25 et 26 décembre : Noël  

POURBOIRES

Il n'est pas obligatoire de laisser un pourboire. Les hôtels, bars, restaurants… l'incluent généralement dans l'addition. Parfois, le service n'est pas compris dans les restaurants mais cela est indiqué sur le menu. Aujourd'hui, le pourboire se développe avec le tourisme.

LEXIQUE

oui                                       da
non                                     ne
Monsieur                            Gospodin
Madame                             Gospođa
Mademoiselle                    Gospođica
Bonjour (matin) !                Dobro jutro!
Bonjour (journée) !             Dobar dan!
Bonsoir !                             Dobra večer!
Bonne nuit !                       Laku noć!
Comment allez-vous ?     Kako ste?
Au revoir !                           Do viđenja!
Salut !                                 Bog!
A bientôt !                          Do skorog viđenja!
Bon voyage !                     Sretan put!
Bonne chance !                 Sretno!
S’il vous plaît...                   Molim...
Merci (beaucoup) !             Hvala (lijepo)!
Je vous en prie !                 Molim!
Excusez-moi !                    Ispričavam se!
Je ne comprends pas.        Ne razumijem

BIBLIOGRAPHIE

Guides de voyage

-       Guide du Routard Croatie  en français (édition 2014/2015)

-       Lonely Planet Croatie (édition 2013)

Vaccinations

Avant tout voyage, merci de consulter votre médecin traitant ou les services médicaux spécialisés.

Le Centre de Vaccinations / Hôpital de l’Institut Pasteur.
209-211, rue Vaugirard - 75015 Paris.
Tél : 01 45 68 80 88
Stations de métro Volontaires (ligne 12) ou Pasteur (lignes 6 et 12), lignes de bus 39, 70, 89 (stations Volontaires, Vaugirard ou Sèvres - Lecourbe)

Centre de vaccinations / Hôpital Pitié-Salpêtrière
(Service des Maladies infectieuses et Tropicales)
Pavillon Laveran - 47, Boulevard de l'Hôpital - 75013 Paris
Prise de rendez-vous au 01 42 49 46 83

Il n’y a pas de vaccins obligatoires.

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre:

  • Diphtérie, tétanos et poliomyélite
  • Hépatite A (risque alimentaire)
  • Hépatite B (risque sexuel, et sanguin)

et moins systématiquement et en fonction des risques personnels d'exposition:

  • Typhoïde (risque alimentaire)
  • Rage pour les séjours aventureux, et pour les résidents, surtout les enfants
  • Encéphalite japonaise (à faire faire dans un centre de vaccinations agréé), pour les séjours de plus d´un mois en zone rurale, en période de mousson.
  • Méningite A+C en cas de risque épidémique.

Paludisme

Si un traitement anti - paludéen est fortement recommandé dans tout le pays en général et encore plus dans les zones de forêt (Zone 3 : LARIAM ou MALARONE), n’oubliez pas qu’il est également préconisé de prendre les mesures de prévention contre les piqûres de moustiques : répulsifs efficaces, vêtements couvrants, moustiquaires... Et ceci d'autant plus que ces mesures vous protègeront d'autres affections (comme la dengue en recrudescence).

Epidémiologie

Les informations épidémiologiques (Epizootie de grippe aviaire, Chikungunya, Grippe A…) sont régulièrement mises à jour sur les sites :

  • du ministère de la Santé : www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr
  • de l’Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr
  • de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr
  • de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) : www.who.int

Pharmacie

Pensez à prévoir une petite pharmacie personnelle :

  • Médicaments habituels (si vous êtes en cours de traitement)
  • Anti-inflammatoire (Aspirine, Doliprane ou Ibuprofène)
  • Crème solaire, Biafine,
  • Elastoplast, tricostéril…
  • Collyre neutre
  • Anti-diarrhéique et antiseptique intestinal (Imodium, Ercefuril…)
  • Pommade cicatrisante et antiseptique local

Sur place

En cas de problème grave sur place, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'Ambassade de France :

DOUANES

Pas de restrictions particulières.

FORMALITES

Pas de visa exigé pour les pays membres de l’Union Européenne, un passeport en cours de validité ou une carte d’identité suffisent.

SECURITE

Aucun risque particulier.

Vous trouverez sur le site du ministère des Affaires Etrangères (www.dipomatie-gouv.fr) des conseils et avis à jour relatifs à la sécurité des Français en voyage à la croatie.