Pérou

Circuits et voyages Pérou

Terre Latine

Votre conseiller

Virginie, votre spécialiste voyage
Contacter MAria

votre spécialiste Pérou
au 01 44 32 12 81

Demande de devis

Très investis sur les destinations que nous
proposons, c'est en véritable expert que nous
vous proposons nos conseils et services

Faire ma demande de devis

Information pays

Pour voyager l'esprit tranquille

NOM : PEROU

SUPERFICIE : 1 285 220 km²

POPULATION : 29,9 millions d’hab.

DENSITE : 23,2 hab./ km²

CAPITALE : Lima

NATURE DU REGIME : Démocratie présidentielle

CHEF DE L’ETAT : Ollanta Humala

LANGUE OFFICIELLE : L'espagnol et le quechua sont les deux langues officielles du Pérou. L’espagnol est parlé par pratiquement toute la population. Le quechua et l'aymara sont surtout parlés dans les Andes où les indigènes sont plus nombreux.

MONNAIE : La monnaie locale est le Peruvien Nuevo Sol, divisé en 100 centavos

FUSEAU HORAIRE : Il y a 7 heures de plus en France qu’au Pérou en été et 6 heures de plus en hiver.

RELIGION : La liberté de religion n’y existe que depuis 1973. Le catholicisme, dont l’enseignement obligatoire apparaissait dans la constitution jusqu’en 1980, concerne donc 92% de la population. Protestants, mormons et franciscains constituent les 8% restants. Mais le catholicisme péruvien est agrémenté de croyances païennes et ancestrales.

REVENU MENSUEL MOYEN : 490$

RESSOURCES PRINCIPALES : Traditionnellement, l’économie péruvienne s’est caractérisée par une importante participation de l’industrie minière, grâce à une présence abondante et variée de produits miniers dans la Cordillère andine et de l’agriculture au PIB. Concernant l’agriculture, le Pérou a un secteur fort, non par la superficie travaillée mais plutôt par la diversité écologique du territoire et les fortes productions dont une partie non négligeable est exportée. Le Pérou est le 2ième producteur mondial d’argent, le 3ième d’étain, le 4ième de zinc et de plomb, le 5ième de cuivre et le 8ième d’or. En revanche, ses ressources pétrolières s’amoindrissent d’années en années depuis 20 ans. La récente exploitation du gisement de gaz naturel de Camisea augure toutefois un équilibre de balance énergétique et un fort potentiel hydroélectrique. En ce qui concerne le tourisme, le Pérou possède un potentiel impressionnant de part sa diversité.

GEOGRAPHIE

Le Pérou a une superficie de 1 285 216 km², soit environ deux fois et demie la France et 7,2 % du continent sud-américain. On divise généralement le pays en trois zones géographiques : la côte à l'ouest, la sierra au centre et la forêt tropicale ou selva à l'est.

La région côtière s'étire sur 2 000 km. Large de 200 km au nord et de seulement 40 km au sud, c'est une bande désertique et rocailleuse coincée entre l'océan Pacifique et les contreforts de la cordillère des Andes. Elle est coupée par endroits de rivières descendant des Andes, dont les vallées sont de véritables oasis. Les températures y sont élevées, notamment à l'extrême nord du pays (où l'on trouve d'ailleurs des stations balnéaires), qui échappe au courant de Humboldt. À l'approche de l'hiver (vers avril-mai) le ciel se couvre d'un brouillard humide, la garúa. Il ne pleut presque jamais.
La région côtière représente à peine 11 % du territoire péruvien mais rassemble plus de la moitié de la population nationale.

La sierra, c'est la fameuse cordillère des Andes, dont les pics les plus élevés culminent à plus de 6 000 m. Son relief accidenté et ses températures basses en font un milieu relativement inhospitalier. La sierra occupe 32 % du territoire et représente environ 32 % de la population.

La selva, ou forêt amazonienne, connaît des températures élevées, en général supérieures à 23 °C, et des pluies fréquentes. C'est la région la plus vaste (57 % du territoire) et la moins peuplée (11 %), principalement à cause de la pauvreté des sols qui ont un des indices de fertilité les plus bas du monde.

CLIMAT

Le Pérou, à la différence d’autres pays équatoriaux, n’a pas de climat exclusivement tropical; l’influence des Andes et le Courant de Humboldt sont à l’origine de la grande diversité climatique dans le pays.

Sur la côte, les déserts côtiers sont provoqués par la présence d'un courant océanique sud-nord, donc froid, qui remonte la côte Pacifique en bloquant l'évaporation et la formation de perturbations pluvieuses. En été, de décembre à mars, les températures atteignent 27°C. En hiver, de mai à octobre, il fait plus frais (12°C) et la côte sud se couvre de brouillard.

Dans les Andes, donc en montagne, le climat est tempéré à froid en fonction de l'altitude. De décembre à mars, c’est la saison des pluies, tandis que de mai à octobre est très ensoleillé.

Dans la jungle amazonienne, le climat est humide et tropical. L’hiver (notre été) très chaud et ensoleillé, l’été (notre hiver) très pluvieux.

FAUNE ET FLORE

Doté de ressources naturelles exceptionnelles, le Pérou est l’un des dix-sept pays caractérisés par une mégadiversité biologique. Il compte 84 des 117 zones naturelles existantes au monde et, de ce fait, possède 5 872 espècesendémiques (parmi lesquelles 118 types uniques d’oiseaux, 113 espèces de reptiles et 60 variétés différentes de mammifères). Du fait de la diversité climatique et topographique, il existe au Pérou une faune et une flore variées. Sur les hauteurs, les lamas côtoient les alpagas et les vigognes. Le chinchilla brevicaudata, présent à l’état sauvage autrefois dans les très hautes Andes a sans doute disparu aujourd’hui.
Mais c’est dans la « selva » que la faune est la plus présente. Avec entre autres les jaguars, les tatous, les caïmans, les capybaras mais aussi des singes ou des milliers d’espèces d’insectes qui vivent dans une végétation luxuriante. La vanille, l’acajou et le caoutchouc participent à cettebiodiversité.

ENVIRONNEMENT

Aujourd’hui, environ 10% des forets ont été rasées, et 250 000 hectares supplémentaires disparaissent chaque année. 31 espèces de la faune sont en voie d’extinction, 89 en situation vulnérable, 22 sont dites rares et 80 demeurent en situation indéterminés.
Dans le domaine de l’environnement, le Pérou doit faire face à deux problèmes majeurs :
la pénurie d’eau : problème que le gouvernement ne sait comment résoudre sinon par des campagnes publicitaires visant à éviter le gaspillage de cette ressource essentielle.
La déforestation de l’Amazonie : au-delà de la menace étrangère, la nature est menacée par ses propres occupants. Ainsi, les habitants de l’Amazonie eux-mêmes abattent des hectares de foret pour les remplacer par des plantations de bananiers. 
La Pérou, riche de paysages les plus divers, se doit de préserver tous ses sites afin que rien ne vienne abîmer sa nature. Il existe actuellement un Système national d’aires protégées par l’Etat (SINANPE), établi en 1990 sous les auspices de l’Institut national de ressources naturelles (INRENA).
A ce jour, on recense 57 aires naturelles protégées     

HISTOIRE

Depuis plus de 500 ans, de nombreuses cultures se sont succédées au Pérou.

Les grandes dates de l’histoire du Pérou.

1200     Empire des Incas

1535     Fondation de Lima

1538     Rivalités opposent les conquistadores

1572     Dernier Inca exécuté

1742     Insurrection à Tarma

1821     Indépendance du Pérou

1879     Guerre du Pacifique. Le Pérou est vaincu par le Chili.

1932     Insurrection de l’APRA

1941     Guerre avec l’Equateur

1942     Traité de Rio annonçant la fin de la guerre

1948     Début de la dictature de Manuel Odria

1963     Début de la dictature de Fernando Belaunde Terry

1968     Début d’une dictature militaire

1980     Elections générales, de nouveau Fernando Belaunde Terry accède à la présidence

1985     Alan Garcia Perez à la présidence

1990     Alberto Fujimori, fils d’émigrés japonais devient président

1992     Coup d’Etat civil et dissolution du congrès

1999     Signature d’un traité entre l’équateur et la Pérou

2000     Démission de Fujimori puis gouvernement transitoire

2001     Election du 1er président indigène, Alejandro Toledo

2005     Arrestation au Chili de l’ancien président Alberto Fujimori

2006     Elections présidentielles remportées par Alan Garcia

2011     Elections présidentielles remportées par Ollanta Humala

POPULATION

Composition : 52 % d'indigènes (indio, quechuas et amayras), 32 % de métis, 12 % de Blancs (descendants des colons espagnols) et 4 % constitué principalement par des descendants d’Africains et Chinois. 

SITUATION ECONOMIQUE

L'économie péruvienne est parmi les plus performantes de l'Amérique Latine. Le produit national brut (PNB) est passé de 47 767 millions de dollars en 1993 à 127 598 en 2008. Ce dynamisme repose principalement sur les secteurs exportateurs et sur une forte augmentation de la demande interne (12,3 % en 2008), tirée par la consommation et l’investissement public et privé.

Depuis la politique d'ouverture lancée il y a maintenant 20 ans, l'économie péruvienne a connu de profonds changements. Des privatisations, pour un total de 9,2 milliards de dollars, principalement dans les secteurs de télécommunications et de l’énergie, ont été menées entre 1990 et 2000 et il ne subsiste plus aujourd'hui qu'une quinzaine de grandes entreprises publiques. Outre la fin des contrôles de l’État, les différents gouvernements ont établi une politique monétaire restrictive, et ont mis en place un environnement fiscal favorable pour les investisseurs. Les conséquences de cette politique économique seront positives.

HEURE LOCALE

Il y a 7 heures de plus en France qu’au Pérou en été et 6 heures de plus en hiver

MONNAIE ET CHANGE

1 € = environ 3.70 PEN (octobre 2014)

Changer de l’argent est facile au Pérou dans les banques et bureaux de change.

Toujours prévoir de la monnaie sur soi car dans les petits commerces, il y a rarement assez de change pour les grosses coupures.

L’usage de dollars américains est très répandu à travers tout le pays dans les hôtels et restaurants de luxe.

Dans toutes les grandes villes les cartes bancaires VISA sont acceptées dans les distributeurs automatiques, les cartes Eurocard/Mastercard le sont plus difficilement. Les cartes de crédit ne sont pas intéressantes pour faire des achats car la commission demandée est excessive. Mieux vaut aller retirer de l’argent en distributeur. En partant n’oubliez pas de changer vos derniers PEN. 

LANGUE

L’espagnol est parlé par pratiquement toute la population. Le quechua et l'aymara sont surtout parlés dans les Andes où les indigènes sont plus nombreux.

TELEPHONE

Les téléphones portables fonctionnement dans le pays. Couverture réseau pour les téléphones tribandes et quadribandes. Assurez-vous auprès de votre opérateur d’avoir l’option « international » et bien vous renseignez sur les coûts des appels.

Pour passer vos appels :

  •  De France au Pérou, composez le 00 51 + indicatif de la ville (sans le 0) + numéro local
  •  Du Pérou en France : 00 33 + indicatif de la région (sans le 0) + 8 chiffres du numéro local
     

ELECTRICITE

Courant électrique : 220 V, 60 cycles

Un adaptateur international est conseillé car les prises peuvent être de différents types.

SHOPPING

L’artisanat local est représenté à travers la poterie, les sculptures en pierre et bois, les tissages aux couleurs éclatantes, bijoux d'or et d'argent, en héritage direct des précolombiens.

ORFEVRERIE

La magie et la religiosité ont été les principaux moteurs de développement de l'orfèvrerie au Pérou. L'or et l'argent furent fondus pour produire de magnifiques pièces aux couleurs et aux formes singulières, d'une valeur incalculable. A l'arrivée des espagnols, une valeur commerciale que les ancêtres n'avaient jamais considérée fut attribuée à ces pièces. L'union des deux cultures a toutefois énormément enrichi cet art.
Cet art millénaire s'est conservé de génération en génération et, encore aujourd'hui, de fines pièces d'or et d'argent sont produites et enchantent le monde entier.

TEXTILES

Des merveilleux manteaux de la culture Paracas jusqu'aux quipus (ensemble de ficelles nouées entre elles), les anciens péruviens ont donné à l'art textile une place prépondérante parmi leurs expressions artistiques. Des fils et des laines, teints à l'aide de matière d'origine végétale et animale, ont été tissés pour former une iconographie variée qui illustrait des scènes de la vie quotidienne, ainsi que des mythes et légendes. A travers le Pérou de nombreuses familles se consacrent à l'art textile. Ils préservent ainsi les procédés d'antan tout en créant de nouveaux motifs, et continuent d'émerveiller les étrangers et les leurs avec leurs apis, manteaux et vêtements magiques. 

PHOTOS ET FILMS

Un petit appareil photo ou appareil jetable est préférable aux gros appareils trop voyants.

Toujours demander l’autorisation de prendre les locaux en photo car les photo à la volée sont très mal vues. Les remercier en retour par un petit présent fait toujours plaisir.

CUISINE

La gastronomie péruvienne est très réputée et on y retrouve de tout. Sur la côte, vous apprécierez les marinades de poissons, crevettes, ou fruits de mer, appelées ceviche, elles sont à base de citron vert, de piments et d'oignons. Les viandes rôties, souvent épicées, servies avec des patates douces, ont la faveur des montagnards, tandis que le lomo saltado, viande tranchée, frite avec des oignons, des tomates et des pommes de terre (papas), accompagné de riz ou de maïs, fait l'unanimité dans tout le pays.

Quelques spécialités andines :

Vestiges des Incas, les anticuchos sont des brochettes de coeur de boeuf mariné cuites sur des charbons de bois.

Une autre spécialité Andine est le cuy, cochon d'Inde qu'on embroche et que l'on fait frire sur un feu de braise.

Le rocoto relleno est un piment rouge farci avec de la viande des pommes de terre et des oeufs.

La cuisson de la pachamanca se fait dans un trou à même le sol dans lequel des pierres sont déposées et chauffées sur la braise; on y dépose alors une préparation de viande et de légumes qu'on laisse cuire à petit feu.

Vous vous régalerez aussi des tamales (galettes de mais), papa rellena (pomme de terre farcies en beignets), le chupe est une soupe de boisson accompagné d’un mélange de fromage, saindoux et œufs. 

BOISSON

Il est indispensable de consommer de l’eau filtrée ou de l’eau minérale en bouteille ou, à défaut, des boissons gazeuses.

Boissons non alcoolisées :

  •  La boisson nationale est l’Inca Kola, une boisson gazeuse au goût de bubble gum. Exotique…
  •  La chicha morada est une boisson à base de maïs violet, aromatisée à la cannelle, au girofle et au citron.

Boissons alcoolisées :

  •  pisco sour (très populaire), un cocktail typique du Pérou est élaboré à base d’alcool de raisin blanc : le Pisco, la boisson nationale fabriqué à Ica.
  •  La chicha de jura est une boisson fermentée à partir de maïs jaune à faible teneur en alcool.
  •  La bière reste la boisson préférée des péruviens. Les meilleures bières sont la Cusquena et la Pilsen Trujillo. Le masto est une bière typique à base de manioc (de la région Amazonie).
  •  Le Pérou, n’est pas un grand producteur de vin. On y boit surtout des vins chiliens.

FETES

Le carnaval (février-mars) est fêté dans tout le pays. L'Inti Raymi (24 juin), est l'une des grandes fêtes incas, où éclatent couleurs, rythmes et ferveurs. Tout le pays célèbre la fête de l'Indépendance (28 juillet). Lima organise (30 août) des processions colorées, dédiées à sa sainte patronne Santa Rosa. La ville de Puno met toute son habileté à créer de flamboyants costumes et exécuter des parades pour célébrer (5 novembre) le premier Inca, surgi du lac Titicaca, Manco Capac.

POURBOIRES

Si le pourboire n’est pas obligatoire et dépend de votre appréciation, il est d’usage d’en donner un quand on est satisfait des prestations.

Sachez que le pourboire est un « plus », en aucun cas il ne se substitue au salaire du personnel.

A titre indicatif, nos voyageurs ont l’habitude de donner au minimum l’équivalent (par personne et par jour) de :

  •  1 € à 2 € pour les chauffeurs
  •  2 € à 4 € pour les guides

En ce qui concerne le personnel local (porteurs, serveurs,…), les usages sont très variables.

Dans tous les cas, il est recommandé de caler le montant du pourboire que vous souhaitez donner au niveau de vie du pays, comme nous le faisons en France (le prix d’un paquet de cigarettes de marque locale, d’une bière, d’un soda ou d’un repas peut vous donner un aperçu de l’économie locale)

LEXIQUE

Bonjour                        Hola                             Allin Punchaw / Suka
Merci                           Gracias                        Dyuspagrasunki
S’il vous plaît               Por Favor
Excusez-moi                Disculpe                      Pampachapuy
J’ai faim                       Tengo hambre              Yarqay
Combien ça coûte ?      Cuánto cuesta ?                       Hayka ?
Je ne comprends pas   No entiendo
Où sont les toilettes ?   Dónde están los baños

BIBLIOGRAPHIE

Guides de voyage

  •        Guide Lonely Planet Pérou (édition 2007)
  •        Guide du routard Pérou (édition 2009)
  •        Guide Gallimard Pérou  (édition 2009)
  •        Guide Peuples du monde (édition Adret)

Livres et romans

  •        « La prophétie des Andes », de James Redfield (Robert Laffont – 1999)
  •        « Pérou, Terra Andina », de Serge Vincenti (Géorama – 2007)
  •        « Pérou, chemins perdus », de Juan Manuel Castro Prieto (Editions du chêne – 2003)
  •        « Lituma dans les Andes », de Mario Vargas Llosa (Gallimard – 1997)
  •        « Pérou, trésors de l’empire Inca », de Mario Polia (Minerva – 2003)

Vaccinations

Avant tout voyage, merci de consulter votre médecin traitant ou les services médicaux spécialisés.

Le Centre de Vaccinations / Hôpital de l’Institut Pasteur.
209-211, rue Vaugirard - 75015 Paris.
Tél : 01 45 68 80 88
Stations de métro Volontaires (ligne 12) ou Pasteur (lignes 6 et 12), lignes de bus 39, 70, 89 (stations Volontaires, Vaugirard ou Sèvres - Lecourbe)

Centre de vaccinations / Hôpital Pitié-Salpêtrière
(Service des Maladies infectieuses et Tropicales)
Pavillon Laveran - 47, Boulevard de l'Hôpital - 75013 Paris
Prise de rendez-vous au 01 42 49 46 83

Il n’y a pas de vaccins obligatoires.

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre:

  • Diphtérie, tétanos et poliomyélite
  • Hépatite A (risque alimentaire)
  • Hépatite B (risque sexuel, et sanguin)

et moins systématiquement et en fonction des risques personnels d'exposition:

  • Typhoïde (risque alimentaire)
  • Rage pour les séjours aventureux, et pour les résidents, surtout les enfants
  • Encéphalite japonaise (à faire faire dans un centre de vaccinations agréé), pour les séjours de plus d´un mois en zone rurale, en période de mousson.
  • Méningite A+C en cas de risque épidémique.

Paludisme

Si un traitement anti - paludéen est fortement recommandé dans tout le pays en général et encore plus dans les zones de forêt (Zone 3 : LARIAM ou MALARONE), n’oubliez pas qu’il est également préconisé de prendre les mesures de prévention contre les piqûres de moustiques : répulsifs efficaces, vêtements couvrants, moustiquaires... Et ceci d'autant plus que ces mesures vous protègeront d'autres affections (comme la dengue en recrudescence).

Epidémiologie

Les informations épidémiologiques (Epizootie de grippe aviaire, Chikungunya, Grippe A…) sont régulièrement mises à jour sur les sites :

  • du ministère de la Santé : www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr
  • de l’Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr
  • de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr
  • de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) : www.who.int

Pharmacie

Pensez à prévoir une petite pharmacie personnelle :

  • Médicaments habituels (si vous êtes en cours de traitement)
  • Anti-inflammatoire (Aspirine, Doliprane ou Ibuprofène)
  • Crème solaire, Biafine,
  • Elastoplast, tricostéril…
  • Collyre neutre
  • Anti-diarrhéique et antiseptique intestinal (Imodium, Ercefuril…)
  • Pommade cicatrisante et antiseptique local

Sur place

En cas de problème grave sur place, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'Ambassade de France :

TAXE AEROPORT

Pensez à garder quelques dollars pour le paiement des taxes aériennes de sortie. (30 USD)

DOUANES

Pas de restrictions particulières.

Cependant si vous venez d’une région où sévit la fièvre jaune, vous devez présenter à la frontière votre carnet de vaccination.

FORMALITES

Passeport valide 6 mois après votre retour.

Les français ou les ressortissants d’un des pays de l’Union Européenne ainsi que des USA n’ont pas besoin de visa sauf pour les séjours de plus de 3 mois.


SECURITE

Une part significative de la population péruvienne vivant en situation de pauvreté, voire d’extrême pauvreté, il convient d’être très prudent face aux risques élevés de vol et d’agression.

Il est recommandé de ne pas porter sur soi des objets de valeur pouvant attirer l’attention, de toujours garder ses papiers d’identité et son argent à l’abri des regards, éventuellement de les laisser dans le coffre de l’hôtel et de n’emporter avec soi que le minimum nécessaire.

Il convient d’être vigilant, en particulier dans les lieux touristiques très fréquentés: marchés, zones piétonnes, etc.

Vous trouverez sur le site du ministère des Affaires Etrangères (www.diplomatie.gouv.fr) des conseils et avis à jour relatifs à la sécurité des Français en voyage au Pérou.

En cas de problème grave sur place, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec :

Ambassade de France au Pérou  – Tel. : 00511 215 84 00

Office du tourisme – Tel : 00511 447 95 39