Italie

Circuits et voyages Italie

Terre Voyages

Votre conseiller

Frédérique, votre spécialiste voyage
Contacter Emilie

votre spécialiste Italie
au 01 44 32 12 87

Demande de devis

Très investis sur les destinations que nous
proposons, c'est en véritable expert que nous
vous proposons nos conseils et services

Faire ma demande de devis

Information pays

Pour voyager l'esprit tranquille

NOM : ITALIE

SUPERFICIE : 302 072 km2

POPULATION : 59 893 040 (estimation) hab. (2017)

DENSITE : 200 hab./km2

CAPITALE : Rome

NATURE DU REGIME : République

CHEF DE L’ETAT : Président Sergio Mattarella

LANGUE OFFICIELLE : Italien

MONNAIE : L’euro (EUR)

FUSEAU HORAIRE : GMT + 1 heure (+ 2 heures en été) ; même heure que la France

RELIGION : catholicisme (environ 90% de la population)

RESSOURCES PRINCIPALES :L’agriculture représente, en Italie, 2,3 % du PIB : olive, vin, maïs, orange…
L’industrie représente environ 30 % du PIB, notamment l’industrie lourde avec la sidérurgie et la chimie. Et l’industrie de transformation diversifiée et inventive qui s’est développée (agroalimentaire, automobile, textile…). Les services représentent 60 % du PIB, notamment grâce au tourisme.

GEOGRAPHIE

La botte italienne s'avance dans la Méditerranée. À l'est, la mer Adriatique la sépare de la péninsule balkanique. Elle est bordée par les mers Ligurienne et Tyrrhénienne à l'ouest, et par la mer Ionienne au sud.
Au nord, l'Italie possède des frontières communes avec la France, la Suisse, l'Autriche et la Slovénie. Outre la Sicile et la Sardaigne, le territoire national englobe d'autres îles plus petites, dont Capri, Ischia, Elbe, les îles Éoliennes et Égades, ainsi que Pantelleria.
Les montagnes occupent une partie importante du territoire. Les Alpes s'étendent d'est en ouest, entre Gênes et Trieste, à travers les régions septentrionales dépourvues de façade maritime. La chaîne des Apennins, l'épine dorsale de l'Italie, court de Gênes à la pointe de la Calabre.
Au nord-est s'étend la vaste plaine du Pô, fortement peuplée et industrialisée. Le pays connaît une activité sismique non négligeable, avec trois volcans toujours en activité : le Vésuve, près de Naples ; l'Etna, en Sicile ; et le Stromboli, dans les îles Éoliennes. Des tremblements de terre secouent périodiquement le pays.

CLIMAT

On peut se rendre en Italie presque toute l'année, le pays compte 2 types de climats :
Le climat continental à l’intérieur des terres, avec des températures plus élevées que les nôtres en été, (d’où la désertion des villes), mais plus basses aussi en hiver, des hivers qui peuvent être rigoureux ; le climat méditerranéen sur les côtes, avec des étés très chauds et secs et dans l’extrême Sud, un climat méditerranéo-africain, surtout l’été.
L’hiver est doux dans le golfe napolitain et sur la côte amalfitaine.

FAUNE ET FLORE

Intimement liée au climat et au relief, la végétation italienne est d´une diversité étonnante.
Les Alpes sont couvertes de forêts et de prairies. Lorsque l´altitude s´élève, chênes et châtaigniers font place aux hêtres, puis aux conifères (mélèzes, sapins, pins sylvestres). Au-dessus de 2 500 m, ce sont des zones herbeuses, pâturages d´été pour les troupeaux.
Autour des grands lacs du nord, cette flore de montagne est souvent remplacée par une végétation méditerranéenne de palmiers et de cyprès.
Plus bas, la plaine du Pô est couverte de saules et de peupliers. Les premières vignes apparaissent. Vers le sud, le caractère méditerranéen s’accentue : chênes verts, chênes lièges, pins parasols, de nombreux arbustes résistants, comme l´eucalyptus, le myrte, le cyprès ou différentes espèces de cactées. On rencontre aussi des paysages de garrigue et de maquis.
Les contreforts des Apennins permettent la culture de la vigne, des oliviers et des amandiers. A plus de 800 m, ces cultures cèdent à des forêts de hêtres.
La Sicile est le royaume de la vigne et des vergers d´agrumes, alors que la Sardaigne, en particulier au sud, n´est pas sans évoquer la Tunisie, avec ses figuiers de Barbarie, ses palmiers, ses citronniers et ses orangers.

Malgré un nombre impressionnant de réserves naturelles protégées, la diversité animale italienne est en danger : sur 97 espèces recensées, 40 sont en voient de disparition. Néanmoins, on rencontre encore des marmottes, des chamois et des bouquetins dans les Alpes. L´ours et le loup sont toujours présents dans les Apennins (dans les Abruzzes, en particulier). Les sangliers sont nombreux dans les montagnes. En Sardaigne, le massif du Gennargentu, au centre de l´île, est peuplé de mouflons. Dans les airs, vous pourrez peut-être apercevoir des aigles royaux ou des faucons.

ENVIRONNEMENT

La dépendance énergétique de l’Italie est estimée à 83% ; elle utilise aujourd´hui des sources d´énergie responsables d´émissions de gaz à effet de serre (refus du nucléaire), ce qui l’empêche d’atteindre les objectifs fixés par le protocole de Kyoto.
Le gouvernement italien a donc mis en place un certain nombre de mesures. Bons résultats pour l´efficacité énergétique, la protection de la nature (la surface protégée a doublé en 10 ans), l´agriculture biologique (7% de la production) et, enfin, la réduction des émissions de CO2.
En revanche, il reste beaucoup à faire pour la dépollution des villes, la qualité de l´eau, la réduction et le traitement des déchets et la préservation des espèces animales menacées. Début 2009, l’Italie a d’ailleurs reçu un second avertissement de la Commission européenne pour non-conformité du traitement des eaux urbaines résiduaires.
Les eaux de baignades sont désormais plus pures. Mais la situation des nappes phréatiques est critique. Le système d’épuration des eaux reste globalement déficient.
Le traitement des déchets est notoirement défaillant. Pour l’année 2000, on a compté 29 millions de tonnes de déchets, soit presque 500 kg par habitant.
Cependant, la beauté des paysages italiens, qui surprend partout le visiteur (le pays compte 24 parcs nationaux), contraste avec la pollution qui émane des grandes villes et du littoral densément construit.

HISTOIRE

753 av. JC : Fondation de Rome.

509 av. JC : Instauration de la République Romaine.

64-146 : Les guerres puniques opposent Rome aux Carthaginois. Au terme du troisième conflit, Scipion détruit Carthage.

IIème s. av. JC – Vème s. : Rome domine l'Italie et étend son pouvoir sur tout le monde méditerranéen.

313 : Constantin Ier fait du christianisme la religion officielle de l'Empire romain.

337 : Partage de l'Empire romain : il existe désormais un Empire d'Occident (avec pour capitale Milan puis Ravenne) et un Empire d'Orient (avec pour capitale Constantinople, future Byzance).

410 : Sac de Rome par les Goths d'Alaric.

476 : Mort en exil du dernier empereur romain Romulus Augustule déposé par Odoacre, roi des Hérules (peuple germanique). C'est la fin de l'Empire d'Occident. VIème s. : Les Barbares règnent sur l'Italie pendant la première moitié du siècle. En 554, Justinien Ier proclame la réunification de l'Empire autour de Byzance. Dans la seconde moitié du siècle, les Lombards constituent un vaste royaume qui part de la plaine du Pô et englobe la Campanie, les Pouilles et l'actuelle Basilicate. Ces deux mondes antagonistes coexistent en Italie du Sud et s'allient périodiquement contre les incursions sarrasines.

774 : Vainqueur des Lombards, Charlemagne règne sur le nord de l'Italie avant d'être sacré empereur des Romains par le pape en l'an 800. À sa mort, le démantèlement de l'Empire carolingien entraîne une nouvelle période d'anarchie en Italie.

902 : Les Sarrasins achèvent la conquête de la Sicile.

XIème – XIIème s. : Conquête normande : Robert Guiscard s'empare de la Calabre, des Pouilles et de la Campanie. Son frère prend la Sicile et devient roi sous le nom de Roger II. En 1140, l'Italie du Sud et la Sicile sont réunies en un seul royaume, avec Palerme pour capitale.

XIIIème s. : De nombreuses cités du Nord se constituent en communes libres. Les plus puissantes sont les républiques maritimes de Gênes, Pise et Venise.

1266 – 1442 : La dynastie angevine règne sur le royaume d'Italie du Sud, avec Naples pour capitale.

1527 : Sac de Rome par les troupes de Charles Quint.

XVIIème s. : La Savoie émerge comme l'État le plus puissant du nord de la péninsule.

1796 – 1815 : Italie napoléonienne.

1815 – 1831 : Occupation autrichienne (suite au congrès de Vienne). Avec les patriotes "Carbonari", l'idée d'unité nationale commence à faire son chemin : c'est le tout début du Risorgimento.

1848 – 1859 : Guerres d'indépendance contre l'Autriche à l'initiative du royaume de Piémont-Sardaigne.

1861 : Proclamation du nouveau royaume d'Italie avec Turin, puis Florence (1865-1870) comme capitale.

1870 : Achèvement de l'unité italienne. Rome devient capitale (1871).

1915 : L'Italie entre dans la Première Guerre mondiale aux côtés des Alliés.

1922 – 1926 : Les fascistes marchent sur Rome : Mussolini (le Duce) accède à la tête du gouvernement italien.

1940 : L'Italie entre dans la Deuxième Guerre mondiale (aux côtés du Führer), contre la France et l'Angleterre.

1943 - 1945 : Débarquement des Alliés en Sicile et occupation du pays par les troupes allemandes.

1946 : Instauration de la République par référendum.

1957 : L'Italie signe le traité de Rome avec les cinq autres membres fondateurs de la Communauté économique européenne (CEE).

1970 – 1980 : Vague terroriste (Brigades rouges ; groupuscule d'extrême-gauche). Assassinat de l'ancien président du Conseil Aldo Moro.

1992 : Opération "mains propres" contre la corruption politico-financière.

2001 : Silvio Berlusconi, magnat des médias et l'homme le plus riche d'Italie, revient à la tête du gouvernement.

2005 : Mort du pape Jean Paul II et élection du pape Benoît XVI (le cardinal allemand Ratzinger).

Février 2012 : Le naufrage du paquebot de croisière Concordia au large de la Toscane fait 32 morts et 7 disparus.

Mai 2012 : Un violent tremblement de terre frappe la région de l'Émilie-Romagne.

2013 : Décision inédite au Vatican depuis six siècles : Benoît XVI renonce à la papauté. En mars, il est remplacé par l’Argentin Jorge Mario Bergoglio, premier pape latino-américain et jésuite, qui prend le nom de François.

2014 : Enrico Letta cède sa place de président du Conseil à Matteo Renzi, 39 ans, maire de Florence.

2016 : Le gouvernement Renzi est mis en cause pour favoritisme dans un marché pétrolier. La ministre du Développement économique démissionne.

POPULATION

Après un passage à vide de quelques années pendant lequel le pays a commencé à perdre des habitants, les naissances ne compensant plus les décès, la démographie italienne avait repris son souffle durant quelques années.
L’immigration massive (entre 400 000 et 500 000 immigrants chaque année depuis 2003, dont 458 856 en 2010) avait permis de revenir à une situation acceptable. La croissance démographique est ainsi redevenue positive. Cependant, après une année 2014 aussi imprévisible qu’exceptionnelle, grâce à une immigration jamais vue auparavant, l’année 2015 a vu cette croissance stoppée nette. Et l’Italie a reculé à nouveau en 2016.

SITUATION ECONOMIQUE

Ruinée à la fin de la guerre, l´Italie est aujourd´hui l’une des premières puissances économiques mondiales. Malgré ce remarquable redressement, le pays est toujours confronté à une importante disparité nord-sud. Les chiffres sont éloquents : le sud connaît un taux de chômage de 20% pour une moyenne nationale de 10,8% ; la pauvreté y touche 68% des habitants (20% des foyers y vivent sous le seuil de pauvreté). L’Etat italien et l’Union Européenne travaillent à la réduction de ces inégalités.
L’agriculture n’est que peu présente aujourd’hui en Italie. Elle demeure pourtant performante : 1ère production mondiale d’olives, 2ème de vin, 7ème d’oranges, 10ème de maïs… Une importante production laitière et fromagère complète le dispositif.
L’industrie lourde est, pour l’essentiel, gérée par l’Etat ; ses domaines d’excellence sont la chimie et la sidérurgie. A côté de cela, s’est développée une industrie de transformation diversifiée et inventive : automobile, machines-outils, agroalimentaire, textile, appareils électriques et électronique. Une multitude de petites et moyennes entreprises travaillent dans ce secteur.
Comme le suggèrent les chiffres précédents, les services sont le moteur de l´économie italienne. Ce domaine, comprend aussi bien la finance que les petits métiers traditionnels. La richesse culturelle, le climat et la géographie de l’Italie sont également propices au tourisme.

HEURE LOCALE

GMT + 1 heure (+ 2 heures en été) ; même heure que la France

MONNAIE ET CHANGE

L’euro (EUR)
Les distributeurs automatiques de billets (DAB), très répandus dans tout le pays, constituent le meilleur moyen d’obtenir des liquidités. Les cartes internationales permettent de retirer de l’argent dans les DAB affichant le logo approprié.
Les Visa et les MasterCard sont les plus répandues, suivies par les cartes Cirrus et Maestro. Seules quelques banques acceptent de donner des avances en liquide au guichet.
Les cartes sont couramment utilisées à l’hôtel, au restaurant, dans les magasins et aux péages autoroutiers.
Interrogez votre banque sur les commissions. Les citoyens de l’UE n’ont souvent rien à payer pour le règlement par carte en zone euro, mais les retraits aux DAB font l’objet de frais.

LANGUE

Italien (langue officielle), nombreux dialectes selon les régions, surtout dans le sud du pays.

TELEPHONE

L’indicatif du pays est +39.
Pour passer vos appels :

  • De la France vers l'Italie : 00 + 39 + indicatif de la ville (6 pour Rome) + numéro de votre correspondant (6 ou 7 chiffres). Tarification selon votre opérateur.
  • De l'Italie vers la France : 00 + 33 + numéro à 9 chiffres de votre correspondant (c'est-à-dire le numéro à 10 chiffres sans le 0 initial).

ELECTRICITE

Le réseau électrique italien fonctionne en 220 volts et 50 Hz, un adaptateur peut-être nécessaire dans certains établissements, la réception pourra vous en fournir, vous en trouverez sinon dans les supermarchés.

PHOTOS ET FILMS

Il est préférable de demander l’autorisation pour photographier quelqu’un ou quelque chose et ainsi éviter les désagréments.

CUISINE

Les antipasti (hors-d’œuvre) pour l’apéritif, sont à base de poisson, de fruits de mer, de légumes marinés, de boulettes ou croquettes, de tartines (bruschette) ou encore du fromage et de la charcuterie…
I primi piatti (les premiers plats), les pâtes, vous constaterez à quel point la profusion des types de pâtes et de sauces permettent d’en manger quasiment chaque jour sans se lasser. Le risotto, ou riz braisé, est plus répandu dans le Nord et le Centre. Les minestre (soupes), la plus connue est le minestrone, à base de légumes.
La pasta al forno (pâtes au four) comme les cannellonis (pâte roulée farcie de viande hachée, tomates et béchamel), les incontournables lasagnes, les crespelle (crêpes farcies à la ricotta et aux épinards). La polenta est aussi très présente dans le Nord, pour accompagner les saucisses ou les viandes (grillées ou en sauce).
I secondi piatti (les seconds plats), vous trouverez du veau (vitello) : en paupiettes (involtini), en escalope (scaloppina), tartare (crudo) ou bouilli. Dans la plupart des régions du sud de l'Italie, la viande bovine cède la place à l'agneau, le porc ou le cheval (dans les Pouilles).
Le foie (fegato), les tripes (trippa), les côtes de porc (cotoletta ou braciola), l'agneau (agnello), le lapin (coniglio), le lièvre (lepre) sont aussi souvent présents sur les cartes. Et bien sûr, le gibier en saison.
Le poisson (pesce) est un mets de luxe, y compris sur les côtes.
I dolci (les desserts), le tiramisu, les gelati (glaces) ou la panna cotta.
La pizza est également un incontournable.

BOISSONS

Le vin, d’Italie du nord ou d’Italie du sud sont, pour certains, d’appellation contrôlée, rouge ou blanc.
Le chocolat chaud est très onctueux voire très épais, le café est très apprécié en Italie et se diversifie selon vos goûts (serré, double, au lait…). Vous trouverez également de l’alcool : la grappa (eau-de-vie de marc de raisin) ou du limoncello (liqueur de citron).
L’eau du robinet est potable mais n’a pas très bon goût, dans les restaurants, de l’eau minérale vous sera servie.

FETES

En Italie, les festivités religieuses sont nombreuses, chaque localité a son saint patron et ne manque pas de l'honorer, chaque quartier a son protecteur et chaque église son dédicataire.
Dans le Nord, il y a aussi les carnavals ainsi que toutes les manifestations sous forme de reconstitutions historiques. Ajoutons les nombreux festivals, comme celui d'art lyrique de Vérone...
Dans le Sud, la Semaine sainte est l’occasion de processions et de cérémonies héritées de l’occupation espagnole.
Fête nationale le 2 juin (République de 1946).

POURBOIRES

Si le pourboire n’est pas obligatoire et dépend de votre appréciation, il est d’usage d’en donner un quand on est satisfait des prestations.
Sachez que le pourboire est un « plus », en aucun cas il ne se substitue au salaire du personnel.

LEXIQUE

Oui : Si
Non : No
Bonjour : Buongiorno (ou ciao, informel)
Au revoir : Arrivederci (ou ciao, informel)
Merci (beaucoup) : Grazie (mille)
S'il-vous-plait : Per favore
De rien : Prego
Excusez-moi : Mi scusi
Je voudrais aller à (...) : Voglio andare a (…)
Hôtel/pension : albergo/pensione
Restaurant : ristorante
Petit-déjeuner : prima colazione (ou colazione)
Déjeuner : pranzo
Dîner : cena
Office du tourisme : ufficio di turismo
Avion : aereo
Bus : autobus

BIBLIOGRAPHIE

Guides de voyage

  • Guide Lonely Planet – Italie
  • Guide du Routard - Italie

Vaccinations

Avant tout voyage, merci de consulter votre médecin traitant ou les services médicaux spécialisés.

Le Centre de Vaccinations / Hôpital de l’Institut Pasteur.
209-211, rue Vaugirard - 75015 Paris.
Tél : 01 45 68 80 88
Stations de métro Volontaires (ligne 12) ou Pasteur (lignes 6 et 12), lignes de bus 39, 70, 89 (stations Volontaires, Vaugirard ou Sèvres - Lecourbe)

Centre de vaccinations / Hôpital Pitié-Salpêtrière
(Service des Maladies infectieuses et Tropicales)
Pavillon Laveran - 47, Boulevard de l'Hôpital - 75013 Paris
Prise de rendez-vous au 01 42 49 46 83

Il n’y a pas de vaccins obligatoires.

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre:

  • Diphtérie, tétanos et poliomyélite
  • Hépatite A (risque alimentaire)
  • Hépatite B (risque sexuel, et sanguin)

et moins systématiquement et en fonction des risques personnels d'exposition:

  • Typhoïde (risque alimentaire)
  • Rage pour les séjours aventureux, et pour les résidents, surtout les enfants
  • Encéphalite japonaise (à faire faire dans un centre de vaccinations agréé), pour les séjours de plus d´un mois en zone rurale, en période de mousson.
  • Méningite A+C en cas de risque épidémique.

Paludisme

Si un traitement anti - paludéen est fortement recommandé dans tout le pays en général et encore plus dans les zones de forêt (Zone 3 : LARIAM ou MALARONE), n’oubliez pas qu’il est également préconisé de prendre les mesures de prévention contre les piqûres de moustiques : répulsifs efficaces, vêtements couvrants, moustiquaires... Et ceci d'autant plus que ces mesures vous protègeront d'autres affections (comme la dengue en recrudescence).

Epidémiologie

Les informations épidémiologiques (Epizootie de grippe aviaire, Chikungunya, Grippe A…) sont régulièrement mises à jour sur les sites :

  • du ministère de la Santé : www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr
  • de l’Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr
  • de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr
  • de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) : www.who.int

Pharmacie

Pensez à prévoir une petite pharmacie personnelle :

  • Médicaments habituels (si vous êtes en cours de traitement)
  • Anti-inflammatoire (Aspirine, Doliprane ou Ibuprofène)
  • Crème solaire, Biafine,
  • Elastoplast, tricostéril…
  • Collyre neutre
  • Anti-diarrhéique et antiseptique intestinal (Imodium, Ercefuril…)
  • Pommade cicatrisante et antiseptique local

Sur place

En cas de problème grave sur place, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'Ambassade de France :

L’Italie fait partie de l’espace Schengen. Les citoyens des autres États membres (dont la France) n’ont pas besoin de visa pour entrer en Italie. Les Français doivent être en possession d’une carte d’identité ou d’un passeport en cours de validité.