Circuits et voyages - Botswana

Botswana

Enclavé au cœur de l’Afrique australe et sans le moindre accès à l’océan, le Botswana est devenu avec le temps une destination incontournable à l’échelle de la planète pour les plus exigeants des voyageurs dits de nature. Les concentrations animales y sont fortes et les paysages uniques… même le tourisme pratiqué sur place y est « doux » : les lodges situés en pleine nature sont confidentiels, les safaris à pied, à cheval, en bateau ou en pirogue permettent une communion totale avec l’environnement.

Le B

Enclavé au cœur de l’Afrique australe et sans le moindre accès à l’océan, le Botswana est devenu avec le temps une destination incontournable à l’échelle de la planète pour les plus exigeants des voyageurs dits de nature. Les concentrations animales y sont fortes et les paysages uniques… même le tourisme pratiqué sur place y est « doux » : les lodges situés en pleine nature sont confidentiels, les safaris à pied, à cheval, en bateau ou en pirogue permettent une communion totale avec l’environnement.

Le Botswana est le joyau de l’Afrique et l’Okavango est le joyau du Botswana : un parfum d’Eden se dégage de ses eaux et terres mêlées pour le plus grand plaisir de la faune… et des visiteurs !

LE DELTA DE L'OKAVANGO

Dans l’oasis immense et saturée d’eau du Delta de l’Okavango la vie sauvage est à son comble. Ses multiples canaux et lagunes vont se perdre dans les sables du Kalahari, avant même d’arriver à Maun.

L’Okavango évolue tout au long de l’année en fonction des pluies. Le niveau de l’eau augmente et diminue, venant étendre puis rétrécir la taille des îles, alors que les animaux s’en vont là où la vie est plus facile et l’herbe plus verte.

Le niveau de l'eau dans le delta de l’Okavango dépend donc de l'équilibre entre le débit du fleuve, la capacité d'absorption des sables et l'évaporation.

La particularité de l’inondation du delta est de commencer… quand la saison des pluies est terminée ! Il faut en effet plusieurs mois pour que les eaux de la rivière Okavango arrivent dans le delta et recouvrent la zone.

Il est donc important de bien comprendre ce phénomène très particulier qui assure une grande richesse en faune toute l'année, mais change aussi complètement les paysages.

De Décembre à mars : c’est la saison des pluies et seules les zones d’eaux permanentes sont inondées. Le gibier se disperse face à l'abondance d'eau et de nourriture. La plupart des camps du cœur de l’Okavango sont fermés. C’est l’été austral (30° à 40° la journée)

D’avril à juin : le temps se met au beau et les eaux (venant des régions plus en amont)  montent doucement, recouvrant petit à petit toute la zone. Les animaux se regroupent sur les îles et sont donc plus faciles à observer.

De juillet à août : les eaux se retirent et les températures se réchauffent, août et septembre étant sans doute les mois les plus agréables dans le delta (20-25°C en journée). Ce sont les paysages du Delta comme on l’imagine.

De Septembre à novembre : les eaux se retirent et la végétation sèche et la faune se rassemble autour des derniers points d'eau, donc plus facile à observer.

Le cœur aquatique du Delta est plus agréable à faire en mokoro ou en petit bateau le long des canaux peu profonds et des plaines inondables, ainsi qu’à pied pour traverser les îles.

Si vous voulez moins d’eau et observer plus d’animaux (incluant des safaris 4x4), il vous faudra visiter un camp sur les bords du Delta les plus secs. Ce qui inclut la réserve animalière de Moremi et la communauté de Khwai (Cette dernière étant à l’extérieur du parc, elle offre plus de liberté, les safaris de nuit ou  à pied).

La réserve Moremi occupe toute la partie orientale du delta et protège une grande partie des terres émergées. Créée en 1963, ce fut la première zone protégée du Delta de l’Okavango.

Hors Moremi, la totalité du Delta de l’Okavango a été morcelée en concessions privées. Cette disposition assure la préservation de cet écosystème fragile, en limitant fortement la densité des camps, et donc des visiteurs. Le seul moyen d’accès possible à ces concessions est l’avion.

 Il existe 2 types de camps en fonction de leurs activités et de leur emplacement :

- 100 % aquatiques : situés au coeur des zones inondées, souvent bâtis sur pilotis, accessibles uniquement en bateau, ces lodges ne proposent que des safaris en mokoro ou en bateau et des safaris à pied sur les îles.

 - Mixte aquatique/terrestre : en bordure des zones inondées, ces camps proposent à la fois des activités aquatiques et des safaris en 4x4.

 Nous vous conseillons, pour vivre pleinement la magie du Delta, de combiner un camp semi-aquatique /en bordure  (construit sur une île et proposant des activités sur l’eau et des safaris en 4x4) et un camp aquatique, dans une zone totalement inondée.



...Plus

Votre conseiller




Contactez Charles

votre spécialiste Botswana
au 01 44 32 12 88

Demande de devis

Très investis sur les destinations que nous
proposons, c'est en véritable expert que nous
vous proposons nos conseils et services

Faire ma demande de devis