Norvège

Circuits et voyages Norvège

Terre Scandinave

Votre conseiller

Beata, votre spécialiste voyage
Contacter Beata

votre spécialiste Norvège
au 01 44 32 12 84

Demande de devis

Très investis sur les destinations que nous
proposons, c'est en véritable expert que nous
vous proposons nos conseils et services

Faire ma demande de devis

Information pays

Pour voyager l'esprit tranquille

NOM : NORVEGE

SUPERFICIE : 385 199 km2

POPULATION : 5 137 679 hab. (2014)

DENSITE : 13 hab. /km2

CAPITALE : Oslo 

NATURE DU REGIME : Monarchie constitutionnelle

CHEF DE L’ETAT : Harald V (Roi)

LANGUE OFFICIELLE : Norvégien

MONNAIE : Couronne Norvégienne (NOK)

FUSEAU HORAIRE : GMT +2 soit c'est-à-dire qu’il n’y a pas de décalage par rapport à la France.

RELIGION : La religion principale est le christianisme.

REVENU MOYEN : 98 860 US $ / an soit 8 238$ / mois

RESSOURCES PRINCIPALES : Grand pays vide, à part le sud qui concentre pratiquement toute la population, la Norvège recèle de nombreuses richesses naturelles.

Le pétrole et le gaz naturel permettent au royaume de vivre très confortablement et d'assurer un niveau de vie parmi les plus élevés du monde, et une politique sociale très avantageuse, faisant l'envie de bien des pays.

La pèche est une activité très développée, la chasse à la baleine pratiquée par le pays lui vaut notamment quelques tensions internationales malgré tout.

Le tourisme est également de plus en plus développé, la beauté des paysages aidant.

GEOGRAPHIE

Pour 323 880 km² (un peu plus des deux tiers de la France), sans le Spitzberg (appelé Svalbarden), la Norvège compte un peu plus de 5 millions d'habitants. C'est dire s'il y a de la place !

Le pays présente une configuration toute particulière. Une grosse boule ronde dans la partie sud et une étroite bande effilée dans la partie nord ; 2 200 km dans sa plus grande longueur, 6 km de largeur à la hauteur de Narvik. Les quatre cinquièmes du territoire se trouvent à plus de 150 m d'altitude, avec un point culminant à 2 469 m (le mont Galdhøpiggen). La Norvège possède aussi la ville la plus septentrionale du monde : Hammerfest. La forêt occupe environ 23 % de la superficie totale et les terres arables 2,7 %. Le reste, soit 73,5 %, consiste en montagnes, lacs et terres incultes. Paysages étrangement divers. Magiques.

CLIMAT

La Norvège est située à la même latitude que l’Alaska, et même plus au nord, si l’on inclut le Svalbard. Pourtant, une grande partie du pays bénéficie d’un climat étonnamment tempéré. Cela s’explique par la présence du Gulf Stream, qui remonte vers le nord en suivant la côte. Dans le Sud, la température moyenne est de 16°C (avec des pointes atteignant le double) en juillet et de 1°C en janvier. Dans le Nord, elle avoisine respectivement 13°C et -3°C. Bergen, sur la côte sud-ouest, est la ville la plus arrosée, avec 2 250 mm de précipitations annuelles. Les Rondane et le Gudbrandsdal, protégés des vents pluvieux venus du sud-ouest par des chaînes de montagnes côtières, sont au contraire les régions les plus sèches du pays, avec moins de 500 mm. Il pleut moins à Alta, dans le Grand Nord, qu’au Sahara !

FAUNE ET FLORE

En comparaison de ses voisins, la Norvège possède une faible population d’animaux sauvages. Une répartition lâche du peuplement restreint l’habitat faunique et donc le nombre d’animaux. Le pays a toutefois de quoi séduire les amateurs, qui pourront notamment observer des rennes, des élans, des lemmings ou des bœufs musqués, des renards arctiques ainsi que des ours polaires au Svalbard. Les eaux marines autour de la Norvège forment d’excellentes zones de pêche, grâce à des conditions estivales propices à la croissance du plancton. L’abondance de nourriture attire les poissons et les baleines qui se nourrissent de plancton, et d’autres créatures marines friandes de poissons. La position du pays concernant la chasse à la baleine et au phoque a provoqué la colère de la communauté internationale et abouti à des boycotts de produits norvégiens. La Norvège est une destination de choix pour les ornithologues. C’est sur le littoral que se concentre la plus riche avifaune.

Au dernier recensement, la Norvège comptait 40 parcs nationaux (dont 7 au Svalbard, couvrant 75% de l’archipel) et 15% du pays était en zone protégée. Dix parcs nationaux ont été créés depuis 2003. Dans certains cas, leur mission consiste non pas à protéger un animal ou un milieu particulier, mais simplement à interdire le développement dans des régions demeurées sauvages. Les parcs norvégiens demeurent assez modestes et peu développés. Ils échappent ainsi à l’afflux de touristes et aux hébergements qui, en saison estivale, font de nombreux parcs des zones urbaines transplantées à la campagne.

ENVIRONNEMENT

La partie continentale du pays occupe l'ouest de la péninsule scandinave. D’une superficie de 325 000 km² environ, elle s’étire sur plus de 2 500 km, de Lindesnes au sud jusqu’au cap Nord. Elle mesure 6,3 km de largeur en son point le plus étroit. La Norvège possède des frontières communes avec la Suède, la Finlande et la Russie. Le littoral norvégien est découpé par les fjords, qui créent de profondes fissures bordées de hautes falaises. Les géologues pensent que les îles au large de la côte nord de la Norvège étaient autrefois rattachées à la plaque nord-américaine, tant leur géologie se rapproche de celle du Groenland. Certaines îles, notamment les Lofoten et les Vesterålen, sont essentiellement formées de granit et de gneiss. Plus au nord, l’archipel du Svalbard (+ 61 000 km²) est géologiquement indépendant du reste de l’Europe. Plateaux, massifs montagneux et paysages arctiques dominent l’intérieur du pays. La Norvège possède les plus hautes montagnes d’Europe du Nord (point culminant : le Galdhøpiggen, 2 469 m) et quelques-uns des plus grands glaciers de la planète.

HISTOIRE

9000 av. J.-C. : Les Komsa, des chasseurs ancêtres des Samis, arrivent dans le nord de la Scandinavie. Ils fondent les premiers peuplements humains permanents dans la zone arctique norvégienne, où les Samis demeurent de nos jours.

793 : Le pillage du monastère de Saint-Cuthbert sur l’île de Lindisfarne, au large des côtes du Northumberland en Angleterre, inaugure l’âge des Vikings.

872 : Harald Ier Hårfager (à la Belle Chevelure) terrasse les autres chefs vikings à la bataille de Hafrsfjord et unifie la Norvège. Quelque 20 000 personnes vont se réfugier en Islande.

995 : Olav II Haraldsson fait édifier la première église chrétienne de Norvège à Mosterhamn, sur l’île de Bømlo, dans la région de Hardanger. Il permet ainsi l’expansion du christianisme dans l’ouest du pays.

Vers l'an 1000 : Près de cinq siècles avant Christophe Colomb, Leif Eriksson, fils d’Erik le Rouge, explore la côte du continent nord-américain, qu’il baptise Vinland, le “pays de la Vigne”.

1024 : Olav II Haraldsson fonde l’Église de Norvège et instaure le christianisme comme religion d’État.

1066 : L’âge des Vikings s’achève à la mort d’Harald III, qui est tué par le roi Harold d’Angleterre à la bataille de Stamford Bridge.

1261 : Le Groenland rejoint le royaume de Norvège, suivi un an plus tard par l’Islande. L’influence de la Norvège sur le nord de l’Europe est grandissante.

1319 : Magnus, successeur du roi Haakon V de Norvège, devient roi de Suède et unifie les deux royaumes. Cela marque la fin de l’indépendance norvégienne et de la lignée d’Harald à la Belle Chevelure, et le début de deux siècles de déclin.

1349 : La peste noire gagne Bergen. Elle se propage très vite dans tout le pays, modifiant à jamais son tissu social.

1537 : La Réforme qui traverse l’Europe et provoque la séparation des Églises catholiques et protestantes arrive en Norvège. Le protestantisme luthérien supplante le catholicisme jusque-là dominant.

1814 : Après la défaite danoise devant Napoléon, la Norvège est cédée à la Suède dans le cadre de l’union des Couronnes. Les Norvégiens affichent leur désaccord et rédigent leur première Constitution.

1905 : Les Norvégiens votent à une large majorité pour l’indépendance et contre l’union avec la Suède. La Norvège devient une monarchie constitutionnelle indépendante dirigée par le roi Haakon VII, dont les descendants occupent toujours le trône.

1911 : L’explorateur Roald Amundsen est le premier à atteindre le pôle Sud, lançant la grande époque des explorateurs norvégiens s’aventurant jusqu’au bout du monde.

1940 : Le 9 avril, l’Allemagne nazie envahit la Norvège. Elle est accueillie par Vidkun Quisling, ancien ministre de la Guerre pronazi. Le roi Haakon part en exil. Il se réfugie au Royaume-Uni puis à Washington, où il vivra jusqu’à la fin de la guerre.

1945 : Le 7 mai, les derniers bataillons étrangers (russes) sur le sol norvégien quittent la zone arctique. Les Norvégiens doivent faire face aux destructions causées par l’armée allemande lors de sa retraite.

1949 : La Norvège devient membre de l’Otan et aligne sa politique étrangère sur celle des États-Unis.

Fin des années 1960 : La Norvège devient l’un des pays les plus riches du monde après la découverte de gisements de pétrole. Les revenus de l’or noir financent un système de protection sociale et une politique d’aide étrangère généreux.

1994 : Les Norvégiens se prononcent contre l’adhésion à l’UE. Le “non” (52%) reflète les craintes du monde rural, la volonté des pêcheurs de défendre leurs intérêts et l’angoisse d’une part de la population de devoir renoncer à la souveraineté nationale.

2005 : Le Parti du progrès (Fremskrittspartiet), populiste, enregistre un score de 22% aux élections parlementaires après avoir fait campagne contre l’immigration et l’adhésion à l’UE.

2008 : Le 14 février, le ministre norvégien du Travail et de l'Intégration sociale Bjarne Håkon Hanssen demande à son homologue turc Faruk Çelik l'envoi en Norvège de 100 000 travailleurs.

2011 : Le 22 juillet, un attentat frappe le quartier gouvernemental de la capitale. Il est suivi d'une fusillade sur Utøya, une île du Tyrifjord, à 50 km au nord-ouest d'Oslo, sur laquelle se tenait un camp d'été de jeunes travaillistes. Les deux attaques, qui ont fait plus de 85 morts, sont attribuées à un militant de droite qui serait en guerre contre l'immigration, le multiculturalisme et le marxisme.

POPULATION

La Norvège compte environ 5 millions d'habitants, chiffre en augmentation de 1,3 % par an. D’un point de vue ethnique, la plupart des Norvégiens sont d’origine germanique. Une minorité Saami habite les régions centrales et septentrionales du pays ainsi que la Suède, le nord de la Finlande et dans la péninsule de Kola en Russie. On trouve aussi une minorité kvène descendue d'un peuple parlant le finnois ayant migré au nord de la Norvège dans les xviie et xixe siècles. Les Saami et Kvènes furent tous les deux assujettis à une politique forte d'assimilation de la part du gouvernement norvégien depuis le xixe siècle jusqu'aux années 1970. Dû à ce processus de « norvégianisation » beaucoup de personnes d'origine saami ou kvène s'identifient aujourd'hui en tant qu'ethniquement norvégiens. C'est cela, ainsi que la longue cohabitation des Saami et Scandinaves sur la péninsule Scandinave, qui fait que les statistiques sur les ethnies ne soient pas aussi claires que suggéré, particulièrement en ce qui concerne les régions centrales et septentrionales de la Norvège. Parmi les autres minorités reconnues on trouve les Juifs, les Skogfinn et les Roms.

SITUATION ECONOMIQUE

Depuis plusieurs années, l’économie norvégienne fait preuve d’un grand dynamisme. Elle a été relativement épargnée par la crise internationale (chute de 1,5% du PIB en 2009), et les chiffres font état d’une croissance proche de 3% pour l’année 2012, tirée par la consommation privée et les investissements pétroliers. Les investissements dans le secteur des hydrocarbures augmentent progressivement depuis 2011. 6ème exportateur mondial de pétrole, 3ème de gaz, la découverte récente de nouveaux gisements et la conclusion d’un traité avec la Russie en 2010 sur la délimitation de la frontière maritime promettent à la Norvège de nouvelles ressources jusqu’en 2060. 

HEURE LOCALE

GMT +2 soit c'est-à-dire qu’il n’y a pas de décalage par rapport à la France.

MONNAIE ET CHANGE

La monnaie nationale est la couronne Norvégienne (NOK).

Taux en 2014 : 1 € = environ 8,3 couronnes.

Le change des euros s'effectue partout sans problème, que ce soit dans les bureaux de change ou les banques. Dans les endroits touristiques, les comptoirs de change sont nombreux et restent ouverts plus tard que les banques. Pas de remarque particulière non plus concernant le traveller chèque, si ce n'est qu'une petite commission est perçue (sur chaque chèque, mieux vaut donc emporter de grosses coupures). Pas de souci pour retirer de l'argent aux distributeurs automatiques dans les grandes villes mais vous aurez une commission à chaque retrait, en plus de la commission de votre banque.

LANGUE

Le Norvégien.

TELEPHONE

Pour passer vos appels :

  • De France en Norvège, composez le 00 47 + (sans le 0) indicatif de la ville + numéro local
  • De la Norvège à la France : 001 33 + indicatif de la région (sans le 0) + 8 chiffres du numéro local

ELECTRICITE

230V, mêmes prises qu’en France

SHOPPING

Tricots, bijoux, montres et délices locaux sont quelques-uns des objets que vous pouvez ramener de Norvège.

PHOTOS ET FILMS

S’il est conseillé de demander la permission pour prendre une photo.

CUISINE

Les Norvégiens mangent surtout un petit déjeuner consistant, avec de grosses tartines. Le reste de la journée, des hamburgers, des hot-dogs, des kebabs, des pizzas, des boulettes de viande, ou du poisson, essentiellement, et autres fishburgers, accompagnés de pommes de terre ou de navets, parfois de carottes, de petits pois ou de brocolis. Ils fréquentent les cafétérias, les selfs de type diner à l'américaine et les stations-service qui servent aussi des hot-dogs. 
Tout ça a l’air un peu road movie made in USA, mais en fait c’est très norvégien.

Le mode d'alimentation des Norvégiens est donc en rapport étroit avec le climat, la topographie et les besoins en apports caloriques.

BOISSON

Les bouteilles d'eau plate sont chères, ne parlons même pas de l'eau gazeuse... alors, contentez-vous de boire l'eau du robinet, elle est non traitée et très bonne. Quant aux sodas, toutes les marques globalisées s'y trouvent. Profitez-en pour goûter aux jus extraits de toutes les baies possibles : myrtilles, airelles, groseilles... Sans oublier les framboises et les fraises.

Les bouteilles d'eau ou de sodas ainsi que les canettes sont consignées et qu'en les rapportant au supermarché vous recevrez 1 Nok ou 2,50 Nok selon la taille. 

FETES

1er janvier                             Nouvel An
Mars/avril                            Jeudi saint
Mars/Avril                            Vendredi saint
Mars/Avril                            Lundi de Pâques
1er Mai                                  Fête du travail
17 Mai                                   Fête de la constitution
Mai/Juin                               Ascension
8e lundi après Pâques        Lundi de pentecôte
25 Décembre                      Noël
26 Décembre                      Lendemain de Noël

POURBOIRES

Le service est généralement compris dans les restaurants et les taxis, mais il est d’usage de laisser la monnaie. Rien n’empêche de donner un pourboire, qui sera très apprécié par un personnel souvent chichement payé.

QUELQUES BONNES MANIERES

N'oubliez pas d'enlever vos chaussures avant de pénétrer dans une maison norvégienne. Il est d’usage d’apporter un petit présent : fleurs ou confiserie. Attendez que vos hôtes portent un toast (skål) avant d'entamer votre verre. Pendant ce rituel, se regarder droit dans les yeux symbolise le respect et la franchise.

LEXIQUE

  • Ja, nei : oui, non
  • Hei : salut
  • God dag : bonjour
  • God kveld : bonsoir
  • Ha det bra : au revoir
  • Takk : merci
  • Mange takk : merci beaucoup
  • Vennligst : s'il vous plaît
  • Vaer så god : tenez, voici, de rien, je vous en prie, s'il vous plaît, il n'y a pas de quoi
  • Vi sees : on se voit bientôt
  • Vi snakkes : on se parle bientôt
  • Jeg forstår ikke : je ne comprends pas
  • Jeg vet ikke : je ne sais pas

BIBLIOGRAPHIE

Guides de voyage :

  • Guide Lonely Planet Norvège en français (édition 2011)
  • Guide du Routard Norvège (édition 2013/2014)

Vaccinations

Avant tout voyage, merci de consulter votre médecin traitant ou les services médicaux spécialisés.

Le Centre de Vaccinations / Hôpital de l’Institut Pasteur.
209-211, rue Vaugirard - 75015 Paris.
Tél : 01 45 68 80 88
Stations de métro Volontaires (ligne 12) ou Pasteur (lignes 6 et 12), lignes de bus 39, 70, 89 (stations Volontaires, Vaugirard ou Sèvres - Lecourbe)

Centre de vaccinations / Hôpital Pitié-Salpêtrière
(Service des Maladies infectieuses et Tropicales)
Pavillon Laveran - 47, Boulevard de l'Hôpital - 75013 Paris
Prise de rendez-vous au 01 42 49 46 83

Il n’y a pas de vaccins obligatoires.

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre:

  • Diphtérie, tétanos et poliomyélite
  • Hépatite A (risque alimentaire)
  • Hépatite B (risque sexuel, et sanguin)

et moins systématiquement et en fonction des risques personnels d'exposition:

  • Typhoïde (risque alimentaire)
  • Rage pour les séjours aventureux, et pour les résidents, surtout les enfants
  • Encéphalite japonaise (à faire faire dans un centre de vaccinations agréé), pour les séjours de plus d´un mois en zone rurale, en période de mousson.
  • Méningite A+C en cas de risque épidémique.

Paludisme

Si un traitement anti - paludéen est fortement recommandé dans tout le pays en général et encore plus dans les zones de forêt (Zone 3 : LARIAM ou MALARONE), n’oubliez pas qu’il est également préconisé de prendre les mesures de prévention contre les piqûres de moustiques : répulsifs efficaces, vêtements couvrants, moustiquaires... Et ceci d'autant plus que ces mesures vous protègeront d'autres affections (comme la dengue en recrudescence).

Epidémiologie

Les informations épidémiologiques (Epizootie de grippe aviaire, Chikungunya, Grippe A…) sont régulièrement mises à jour sur les sites :

  • du ministère de la Santé : www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr
  • de l’Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr
  • de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr
  • de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) : www.who.int

Pharmacie

Pensez à prévoir une petite pharmacie personnelle :

  • Médicaments habituels (si vous êtes en cours de traitement)
  • Anti-inflammatoire (Aspirine, Doliprane ou Ibuprofène)
  • Crème solaire, Biafine,
  • Elastoplast, tricostéril…
  • Collyre neutre
  • Anti-diarrhéique et antiseptique intestinal (Imodium, Ercefuril…)
  • Pommade cicatrisante et antiseptique local

Sur place

En cas de problème grave sur place, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'Ambassade de France :

DOUANES

Pas de restrictions particulières.

FORMALITES

La Norvège est signataire des accords de Schengen par lesquels 22 pays membres de l’Union européenne plus l’Islande, la Norvège et la Suisse ont supprimé le contrôle aux frontières. Pas de visa exigé pour les pays membres, un passeport suffit

SECURITE

La Norvège est un pays sûr, respectez les règles élémentaires de sécurité et vous n’aurez aucun problème.

Vous trouverez sur le site du ministère des Affaires Etrangères (www.diplomatie.gouv.fr) des conseils et avis à jour relatifs à la sécurité des Français en voyage en Norvège.