Canada

Circuits et voyages Canada

Terre Amérique

Votre conseiller

Frédérique, votre spécialiste voyage
Contacter Emilie

votre spécialiste Canada
au 01 44 32 12 87

Demande de devis

Très investis sur les destinations que nous
proposons, c'est en véritable expert que nous
vous proposons nos conseils et services

Faire ma demande de devis

Information pays

Pour voyager l'esprit tranquille

NOM : CANADA

SUPERFICIE : 9 984 670 km²

POPULATION : 36 155 487 hab. (2016)

DENSITE : 3.62 habitants/km²

CAPITALE : Ottawa

NATURE DU REGIME : Monarchie constitutionnelle parlementaire fédérale.

CHEF DE L’ETAT : Elisabeth II (Reine), David Johnston (Gouverneur général), Justin Trudeau  (Premier ministre)

LANGUES OFFICIELLES : Anglais - Français

MONNAIE : Dollar Canadien (CAD) 

FUSEAU HORAIRE : GMT -3  à -8 soit de-5h (côte est) avec la France, à -9h (côte ouest).

RELIGION : Etat laïque, à majorité chrétienne.

REVENU ANNUEL MOYEN : 4247 $ (2016)

RESSOURCES PRINCIPALES : Le Canada est un immense pays: il est très peu peuplé. Mais il est très riche en ressources, surtout naturelles comme les forêts, les lacs et rivières. L’eau et le bois sont les principales du pays. Le Canada est aussi un producteur de pétrole et de gaz. On trouve ces ressources principalement en Alberta, mais aussi en Colombie-Britannique, en Saskatchewan et au Yukon.

GEOGRAPHIE

Situé au nord des États-Unis, entre l'océan Atlantique et l'océan Pacifique, le Canada est le deuxième plus grand pays du monde. Il s'étend sur 7 700 km d'est en ouest et sur 4 600 km du nord au sud. Près de 90% de la population est regroupée le long des 6 379 km de frontière qui séparent le Canada des États-Unis. Les forêts, lacs et rivières occupent la majeure partie des terres. On trouve également des montagnes, des plaines et même un petit désert. Les Grandes Plaines (appelées aussi Prairies) couvrent le Manitoba, la Saskatchewan et une partie de l'Alberta. Désormais utilisés pour la culture du blé, ces anciens pâturages offrent chaque année d'abondantes récoltes. L'ouest du pays est réputé pour ses montagnes Rocheuses, mais c'est au centre du pays, en Ontario, que se trouvent deux des principales villes, Ottawa et Toronto, ainsi que le site touristique le plus visité du pays : les chutes du Niagara. À l'extrême nord, la région arctique offre des paysages de toundra auxquels succèdent les glaces de la région insulaire.

CLIMAT

On distingue quatre saisons au Canada, mais elles sont plus ou moins marquées selon les endroits. La latitude joue un rôle déterminant sur le climat. Les températures ayant tendance à chuter lorsque l'on remonte vers le nord, il n'est pas étonnant que la population se concentre dans le sud du pays où elles sont plus douces. Le climat est très humide sur les côtes Est et Ouest, mais les précipitations ont surtout lieu l'hiver. Les plaines et prairies de la Saskatchewan, du Manitoba et de l'est de l'Alberta sont plutôt sèches tout au long de l'année. L'hiver canadien est long et rigoureux : sur plus des deux tiers du territoire, la température moyenne en janvier s'établit à - 18°C. Les mois les plus chauds sont juillet et août. Durant ces deux mois, les températures dans le sud du pays dépassent souvent 20°C.

FAUNE ET FLORE

La flore du Canada est extrêmement variée. On compte huit zones de végétation différentes, de la forêt en majeure partie. Parmi les espèces d'arbres les plus répandues, figurent les épinettes blanches et noires, les sapins baumiers et Douglas, le cèdre, le pin blanc et l'érable à sucre – arbre emblématique du pays –, dont la feuille est représentée sur le drapeau national. La vie sauvage est également très importante et le Canada accueille de nombreuses espèces animales, parmi lesquelles figurent notamment le grizzly, l'ours noir, l'ours brun, l'ours polaire, le castor, le bison, le loup, le coyote, le lynx, le puma, le cerf, le caribou, l'élan et l'orignal. Le Canada possède d'innombrables parcs nationaux et provinciaux, plus d'une centaine de parcs historiques nationaux et plus de 14 sites naturels classés sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

ENVIRONNEMENT

Le Canada est le pays des grands espaces vierges. Il s'étend sur environ 5 000 km d'un océan à l'autre. La frontière avec les États-Unis, purement arbitraire, suit plus ou moins le tracé du 49e parallèle jusqu'aux Grands Lacs, traverse les lacs Supérieur, Huron, Saint-Clair, Érié et Ontario, coupant en deux les chutes du Niagara. Au nord, le Canada s'étend très au-delà du cercle polaire.
Le territoire canadien peut se diviser en cinq grandes zones : 
- la région appalachienne au sud-est (Provinces maritimes) ; 
- le « bouclier canadien » au centre et à l'est du pays (région du Saint-Laurent, sud de l'Ontario et du Québec) ; 
- les Prairies (le Manitoba, la Saskatchewan et une partie de l'Alberta) ; 
- les Rocheuses, à l'ouest, qui s'étendent vers le Yukon ; 
- la côte pacifique, baignée par des températures relativement douces et des pluies fréquentes.

HISTOIRE

XIe siècle av J.-C.-XVIe siècle : Bien avant que Christophe Colomb « découvre » l'Amérique en 1492, des peuples préhistoriques venus d'Asie par le détroit de Béring occupaient déjà le territoire. Vers 1 000 av. J.-C., les Vikings sont les premiers Européens à fréquenter le nord de Terre-Neuve. Au XVIe siècle, lorsque les premiers colons arrivent au Canada, ils découvrent des nations amérindiennes dotées de langues diverses, de coutumes, de lois, de gouvernements et de religions. Les Indiens ont également développé des formes de commerce, d'art et d'artisanat. En 1534, en dépit du grand nombre de pays européens intéressés par l'établissement d'une colonie dans le golfe du Saint-Laurent, l'explorateur français Jacques Cartier est le premier à déclarer sa prise de possession du territoire au nom du roi de France.

XVIIe-XVIIIe siècles : : Si la première implantation française en Amérique du Nord (en Acadie) date de 1604, c'est l'explorateur français Samuel de Champlain qui fonde la ville de Québec en 1608. En 1663, le Canada, où résident désormais près de 3 000 colons, devient province française. La création par les Anglais de la Compagnie de la baie d'Hudson en 1670, marque le début de leur course contre les Français pour le monopole de la commercialisation de la fourrure. Cette concurrence, d'abord pacifique, s'achève en 1745 avec la prise par les troupes anglaises d'un fort français de la Nouvelle-Écosse, événement qui engage la lutte pour le territoire entre les deux États européens. La défaite française dans la ville de Québec, en 1759, marque un tournant dans ce que l'on appellera plus tard la guerre de Sept Ans. En 1763, la France cède le Canada à l'Angleterre en signant le traité de Paris.

XIXe siècle : La fin de la guerre d'Indépendance (1775-1783), environ 50 000 « loyalistes » (fidèles à la Couronne britannique) fuient les États-Unis pour venir se réfugier au Canada. L'écart entre les populations d'origine anglaise et française se réduit. Après la guerre de 1812 (la dernière qui oppose le Canada aux États-Unis), l'Angleterre craint de voir le Canada lui échapper comme ce fut le cas pour ses colonies américaines. Elle décide donc en 1867 l'adoption de l'Acte de l'Amérique du Nord britannique (aussi connu sous le nom de BNA Act (British North America Act), qui établit le Canada comme dominion britannique et fait office de Constitution à la toute nouvelle confédération. Vers 1885, l'achèvement du chemin de fer du Canadien Pacifique (une des grandes épopées du Canada) permet de relier les deux côtes. Vers 1912, toutes les provinces ont rejoint la Confédération, à l'exception de Terre-Neuve qui ne la rejoindra qu'en 1949.

1918-1945 : Après la Première Guerre mondiale, le Canada prend du poids tant d'un point de vue économique que politique et devient un membre actif du Commonwealth. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il combat l'Allemagne aux côtés des Alliés. Il signe également des accords de défense avec les États-Unis et déclare la guerre au Japon suite à l'attaque de Pearl Harbor.

Années 1960 : Dans les années d'après-guerre, le Canada connaît une immigration très importante en provenance d'Europe, puis, dans les années 1960, d'Asie, du Moyen-Orient, d'Inde, d'Italie, d'Espagne et des Caraïbes. Ce sont des années de prospérité et de développement économique. En 1967, le pays célèbre son centième anniversaire et accueille l'Exposition Universelle à Montréal. Depuis 1975, plusieurs accords ont été signés avec les Amérindiens leur accordant des terres dans le nord du pays.

Années 1970-1990 : : Les tensions sociales des années 1960 remettent la question québécoise sur le devant de la scène. En 1976, le Parti québécois, prônant l'autonomie, remporte les élections provinciales. La société reste toutefois divisée sur la question, car en 1980, lors du référendum sur la souveraineté du Québec, le « Non » l'emporte avec 60% des voix. Un second référendum sur la question (en 1995) a vu la victoire à l'arrachée des fédéralistes. À quelques milliers de voix près, le Québec gagnait son indépendance. Depuis, le Premier ministre canadien tente d'apaiser les esprits en reconnaissant les « spécificités » du Québec.

2000 : L'Assemblée Nationale du Canada vote un projet de loi qui élargit le domaine de compétence de la province du Québec. En novembre, le Premier ministre du Canada, Jean Chrétien, anticipe les élections, s'assurant ainsi un troisième mandat consécutif.

2002 : : Un accord historique entre les Indiens Cris et le gouvernement du Québec sur la construction d'un barrage dans la baie James met fin à un affrontement de trente ans sur l'aménagement hydroélectrique des terres ancestrales des Indiens, ceux-ci recevant des compensations financières indexées sur les revenus de l'exploitation des ressources naturelles. Suite à ce pacte exemplaire, le gouvernement du Canada a négocié une entente similaire avec ces mêmes Cris en 2007.

2004 : Jean Chrétien se retire volontairement de la vie politique et du parti libéral. Paul Martin, du même parti, lui succède au poste de Premier ministre.

2005 : En septembre, Michaelle Jean devient Gouverneur Général.

2006 : Stephen Harper, du parti conservateur, est assermenté Premier ministre du Canada le 6 février 2006. Il a remporté 124 sièges au cours des 39e élections fédérales du 23 janvier.

2010 : Les Jeux olympiques d'hiver ont lieu à Vancouver, sur la côte Ouest ; l'équipe nationale se surpasse et remporte 14 médailles d'or.

2011 : Après le vote d'une motion de censure, le gouvernement conservateur minoritaire de Harper démissionne ; l'élection fédérale du 2 mai, avec un an d'avance sur le calendrier initial, voit le Parti conservateur de Stephen Harper remporter une majorité de sièges, tandis que l'importante ascension du Nouveau Parti démocratique de Jack Layton lui permet de former l'opposition officielle pour la première fois de son histoire. L'élection a également été caractérisée par l'effondrement du Parti libéral du Canada et du Bloc québécois et la première élection d'une députée verte.

POPULATION

Le recensement national de 2015 enregistra une population de 36 155 487 personnes dont 8,2 millions de francophones. Le Canada se situe donc au trente-troisième rang mondial quant à sa population. La croissance de la population s'accomplit largement grâce à l'immigration et, dans une moindre mesure, par la croissance naturelle. Environ trois quarts des Canadiens vivent à moins de 160 kilomètres de la frontière avec les États-Unis. Une proportion semblable vit dans les zones urbaines concentrées dans le corridor Québec-Windsor (notamment les régions métropolitaines de recensement Toronto-Hamilton, Montréal et Ottawa-Gatineau), les basses terres continentales de la Colombie-Britannique (de la région de Vancouver jusqu'au bout de la vallée du fleuve Fraser) ainsi que dans le corridor Calgary-Edmonton en Alberta.

SITUATION ECONOMIQUE

Le Canada occupe aujourd'hui le 11e rang de l'économie mondiale. Avec un PIB par habitant d'environ 43 331    US$, c'est un pays où il fait bon vivre. Mines, électricité, touristes, automobiles, bois d'œuvre et pâte à papier, hydrocarbures bitumineux, télécommunications, bœuf de l'Alberta, homards de l'Atlantique, ils contribuent tous à la prospérité canadienne.

Autres richesses : les immigrants. Le Canada reçoit per capita plus d'immigrants que tout autre pays. Il le fait en partie pour des raisons humanitaires et pour réunir les familles d'immigrés, mais il bénéficie aussi beaucoup de cette immigration. L'immigration procure au Canada des capitaux, des compétences diverses, de même que de la main-d'œuvre à bon marché.

Le Canada est un pays de richesses naturelles.

MONNAIE ET CHANGE

La monnaie nationale est le dollar canadien (CAD)
Taux de change 2016 : 1€ = 1,399 CAD

Distributeurs automatiques (ATM) : C’est le meilleur moyen d’obtenir des espèces et  à un taux plus avantageux que les bureaux de change malgré les frais de banque (préférer un retrait important à plusieurs petits retraits pour les frais de retrait). Préférez les automates des banques à ceux disposés dans les magasins, hôtels ou stations-services où les commissions locales fixes sont plus élevées. 

Bureaux de change : Vous en trouverez essentiellement dans les grandes villes, attention aux taux de change.

Taxes et prix : Les prix affichés ne correspondent presque jamais aux prix payés. Selon les provinces il faudra ajouter entre 5 et 15% de taxes ainsi que le service dans les restaurants (environ 15 à 20% selon la satisfaction).
A savoir : L’Alberta est la seule province du Canada à ne pas appliquer la taxe provinciale.

TELEPHONE & Internet

Les communications internationales sont onéreuses.

Pour passer vos appels :
- De France au Canada, composez le 00 1 + numéro local (sans le 0)
- Du Canada à la France : 00 33 + indicatif de la région (sans le 0) + 8 chiffres du numéro local

En ce qui concerne la connexion Internet, la couverture Wi-Fi est bonne, les hôtels, bars et restaurants proposent souvent un service de wifi gratuit.  

ELECTRICITE

Prise au standard américain (2 fiches plates, 110 Volts). Prévoir un adaptateur universel ou spécifique aux USA.

SHOPPING

Du sirop d'érable, des canneberges ou cranberries, de l’artisanat inuit,... !

CUISINE

Ne vous attendez pas à de grands repas, mais régalez-vous plutôt sans remords d’épais club-sandwichs, d’énormes pizzas et autres tartes au chocolat glacé. C'est nourrissant et souvent goûteux.

Depuis quelque temps, les efforts en matière culinaire sont bien visibles, et l’alimentation « santé » est plus que jamais d’actualité.

De Vancouver à Calgary, il existe une foule de bons (et même très bons) restaurants, où des chefs inventifs concoctent une cuisine de qualité. Les techniques françaises ou européennes y rencontrent le meilleur des produits locaux et des influences des diverses communautés immigrées : on appelle cela la cuisine fusion ou, dans une version plus édulcorée, cuisine Pacific Northwest. Celle-ci mêle beaucoup les produits du terroir au savoir-faire méditerranéen et asiatique. Dans le cas de la cuisine fusion, il n'est pas rare de voir se côtoyer dans une même assiette des champignons shiitake japonais, de la sauce de soja ou teriyaki, du fromage de chèvre frais, des canneberges ou des bleuets (myrtilles), des pousses de soja ou d'alfalfa.

La tendance générale est de plus en plus aussi aux aliments bios. Tout le monde ou presque s'y est mis dans les villes.

BOISSON

Dans la plupart des restos, on vous sert d'emblée un grand verre d'eau rempli de glaçons, hiver comme été (à la mode américaine). 
Tous les bons restos et coffee shops sont désormais dotés de machines à espresso et cappuccino. Les coffee shops sont la version nord-américaine de nos cafés. Pratique, car on en trouve partout (surtout dans les grandes villes bien sûr), parfois avec un cadre sympa et chaleureux, où l’on croise tous les habitants du quartier, mais le plus souvent en version aseptisée.

FETES

  • Nouvel An                                              1er janvier
  • Vendredi Saint                                      Vendredi précédant immédiatement le dimanche de Pâques
  • Lundi de Pâques                                   Lundi suivant immédiatement le dimanche  de Pâques
  • Fête de la Reine                                    Le lundi précédant le 25 mai (anniversaire  de la souveraine)
  • Fête du Canada  (Canada Day)         1 juillet
  • Fête du travail                                       1er septembre
  • Thanks Giving                                        Deuxième lundi d’octobre (contrairement aux USA où c’est le 4ème jeudi de                                                                                novembre)
  • Jour du Souvenir                                   11 novembre
    (Remembrance Day) 
  • Noël                                                         25 décembre
  • Lendemain de Noël (Boxing Day)   26 décembre

POURBOIRES

Laisser un pourboire est une pratique courante. En principe, comptez :

o    Serveurs des restaurants 15% à 20%
o    Barmen 1 $ par consommation
o    Groom 1 à 2 $ par valise
o    Chauffeurs de taxi 10 à 15%

A METTRE DANS SA VALISE


Prévoyez différents vêtements selon la saison :
-     En été (fin mai à début septembre) : il fait bon, privilégiez donc des habits légers, un chapeau ou une casquette. N’oubliez pas  la protection solaire ainsi qu’une bonne paire de lunettes (protection U.V forte luminosité).
-     En hiver (début décembre à mars) : munissez-vous de vêtements très chauds, d’une polaire, d’un coupe-vent, de gants, d’un bonnet et d’une écharpe.
-     En automne et au printemps (de septembre à novembre et en avril – mai) : il vous faudra pouvoir être flexible, prévoyez par exemple une polaire légère ou un blouson, facile à enfiler et à enlever.

Nous vous conseillons de voyager léger : au Canada, vous trouverez tout dans les supermarchés. Toutefois n’oubliez pas, au moment des préparatifs :
-    Une paire de chaussures de randonnée si vous prévoyez d’en faire
-    Une crème hydratante et un baume à lèvres
-    Votre appareil photo ! 
-    Un petit sac à dos ou une sacoche pour transporter vos papiers (carte d’identité, passeport, permis de conduire) et votre argent
-    Une petite pharmacie personnelle (voir notre rubrique « Pharmacie »)
-    Un jeu de copies de vos documents importants (pages d’introduction de votre passeport, cartes de crédit, numéros de chèques de voyage, police d’assurance, billets de train/d’avion/de bus, permis de conduire, etc.). Vous remplacerez ainsi plus aisément ces documents en cas de perte ou de vol.

ASTUCES & BONS PLANS

-     Dans les grandes villes du Canada les transports en commun sont divers et variés, vous trouverez dans la plupart des pass de transport et/ou pass culturels.
-     De nombreuses applications mobiles sont téléchargeables avant votre départ et utilisables pour certaines en mode hors ligne sur place : Plans de ville, guide touristique, aires de repos, etc… Regardez dans votre store avant de partir.
-     L’accès aux différents parcs nationaux est payant, idem pour les parcs provinciaux, comptez environ 8CAD par jour et par personne, 20CAD pour une famille ou un groupe (jusqu’à sept dans le même véhicule). Il existe une carte annuelle qu’il est possible de réserver à l’avance sur Internet. NOTE IMPORTANTE : En 2017, à l’occasion des 150 ans du Canada, l’entrée dans les parcs est gratuite (hors parcs gérés par la SEPAQ) : Commandez de préférence votre carte gratuite sur Internet sur le site : http://www.pc.gc.ca/fra/index.aspx
-     Conduire au Canada : Il est facile de conduire au Canada, votre permis français est suffisant. (Pour une location de voiture il faudra avoir au minimum un an de permis et avoir au moins 18 ou 21 ans selon les loueurs). Les voitures sont pour la plupart automatiques et on conduit à droite. Les autoroutes sont pour la plupart gratuites et l’essence peu chère. Pour les limitations de vitesse : 30 à 50km/h en ville et 90km/h (parfois 100 ou 110) sur l’autoroute.

LEXIQUE

  • Bonjour :                               Good morning.
  • Bonjour (familier) :              Hi !
  • Au revoir :                             Good bye.
  • Bonne nuit :                         Good night.
  • Oui :                                        Yes.
  • Non :                                       No.
  • D’accord :                              All Right.
  • Merci :                                     Thank you.
  • Comment allez-vous,
    comment vas-tu ?
     :              How are you ?
  • Combien ? (quantité) :          How many ?
  • Combien ? (valeur) :              How much ?
  • Trop cher :                               Too expensive.
  • Bon marché :                          Low-priced/cheap.
  • Parler :                                     Speak .
  • Parlez-vous le français ? :   Do you speak french ?
  • Je ne comprends pas :         I don’t understand.
  • Je suis français(e) :                I am French.
  • Où est… ? :                              Where is… ?
  • Pour se rendre à… ? :           To go to… ​

BIBLIOGRAPHIE

Guides de voyage :
- Le Routard «  Québec, Ontario et provinces maritimes »
- Le Routard « Canada Ouest »
- Lonely Planet « L’essentiel du Canada »
- Lonely Planet « Canada »
- Lonely Planet « Québec »
- Lonely Planet « Ouest canadien et Ontario »
- Guide Voir « Canada »
- Petit Futé « Canada »

Livres & romans :
- « Magasin général », Régis Loisel, Jean Louis Tripp
- « Dans le grand cercle du monde » Joseph Boyden
- « En croisière sur le Saint Laurent et le Saguenay » Yves Oullet, Alai Dr Dumas
- « Le Canada » Collectif
- « Le royaume du Nord » Bernard Clavel

Librairies canadiennes : 
The Abbey Bookshop
29 rue de la parcheminerie
75 005 PARIS

Librairie du Québec
30 rue Gay-Lussac
75 005 PARIS

Vaccinations

Avant tout voyage, merci de consulter votre médecin traitant ou les services médicaux spécialisés.

Le Centre de Vaccinations / Hôpital de l’Institut Pasteur.
209-211, rue Vaugirard - 75015 Paris.
Tél : 01 45 68 80 88
Stations de métro Volontaires (ligne 12) ou Pasteur (lignes 6 et 12), lignes de bus 39, 70, 89 (stations Volontaires, Vaugirard ou Sèvres - Lecourbe)

Centre de vaccinations / Hôpital Pitié-Salpêtrière
(Service des Maladies infectieuses et Tropicales)
Pavillon Laveran - 47, Boulevard de l'Hôpital - 75013 Paris
Prise de rendez-vous au 01 42 49 46 83

Il n’y a pas de vaccins obligatoires.

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre:

  • Diphtérie, tétanos et poliomyélite
  • Hépatite A (risque alimentaire)
  • Hépatite B (risque sexuel, et sanguin)

et moins systématiquement et en fonction des risques personnels d'exposition:

  • Typhoïde (risque alimentaire)
  • Rage pour les séjours aventureux, et pour les résidents, surtout les enfants
  • Encéphalite japonaise (à faire faire dans un centre de vaccinations agréé), pour les séjours de plus d´un mois en zone rurale, en période de mousson.
  • Méningite A+C en cas de risque épidémique.

Paludisme

Si un traitement anti - paludéen est fortement recommandé dans tout le pays en général et encore plus dans les zones de forêt (Zone 3 : LARIAM ou MALARONE), n’oubliez pas qu’il est également préconisé de prendre les mesures de prévention contre les piqûres de moustiques : répulsifs efficaces, vêtements couvrants, moustiquaires... Et ceci d'autant plus que ces mesures vous protègeront d'autres affections (comme la dengue en recrudescence).

Epidémiologie

Les informations épidémiologiques (Epizootie de grippe aviaire, Chikungunya, Grippe A…) sont régulièrement mises à jour sur les sites :

  • du ministère de la Santé : www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr
  • de l’Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr
  • de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr
  • de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) : www.who.int

Pharmacie

Pensez à prévoir une petite pharmacie personnelle :

  • Médicaments habituels (si vous êtes en cours de traitement)
  • Anti-inflammatoire (Aspirine, Doliprane ou Ibuprofène)
  • Crème solaire, Biafine,
  • Elastoplast, tricostéril…
  • Collyre neutre
  • Anti-diarrhéique et antiseptique intestinal (Imodium, Ercefuril…)
  • Pommade cicatrisante et antiseptique local

Sur place

En cas de problème grave sur place, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'Ambassade de France :

FORMALITES

Le Canada a instauré une nouvelle exigence d’entrée, appelée autorisation de voyage électronique (AVE), à laquelle seront assujettis les ressortissants de pays qui entreront au Canada par voie aérienne.  
À compter du 1er août 2015, les voyageurs pourront demander une AVE en ligne. Les voyageurs devront alors obtenir une AVE avant de prendre l'avion à destination du Canada. 

Pour effectuer cette démarche, il est nécessaire de remplir un formulaire en ligne sur le site officiel du gouvernement Canadien dont vous trouverez l’adresse ci-dessous : 
http://www.cic.gc.ca/francais/visiter/ave-commencer.asp  
L'AVE est liée électroniquement à votre passeport, et elle est valide pendant cinq ans ou jusqu'à l'expiration de votre passeport. 
Pour les femmes mariées le dossier d’inscription devra être fait au nom de jeune fille sans le nom marital, tout comme le billet d’avion et le formulaire AVE.
Son coût est de 7 dollars canadiens (environ 4.5€ selon le taux de change au 25/08/2015) et cette procédure ne vous prendra que quelques minutes. La plupart des personnes recevront leur autorisation quelques minutes après avoir présenté la demande en ligne. 
Cette autorisation est valable 5 ans sous réserve que votre passeport ait une validité équivalente.
Vous devez avoir un passeport à lecture optique ou électronique valable six mois après la date de retour, une adresse de courriel et une carte de crédit pour remplir le formulaire. Vous ne pouvez faire qu'une demande par personne. Par exemple, dans le cas d'une famille qui compte trois personnes, vous devrez remplir et soumettre le formulaire trois fois.  
Un document d’aide est accessible sur le site Internet, via le lien suivant : 
http://www.cic.gc.ca/francais/pdf/ave/francais.pdf

SECURITE

Le Canada ne pose pas de problème de sécurité particulier aux voyageurs. Globalement, le Canada est un pays sûr pour les femmes qui voyagent, même seules, y compris dans les villes. Il suffit de faire preuve de bons sens et de prendre les mêmes précautions élémentaires que chez soi.